zingomineral.com                                    Collection Don Giovanni ZINGO, France

 
 

 

FEDOROVSKITE                              

localité type

                                           

                                   

 - Trouvé en 1978 dans le complexe de borates à skarn de Solongo

Plateau de Vitim,  République de Bouriatie  (Buryatia), Transbaikalia

(Zabaykalye), Région est de la Siberie, Russie.

Dimensions: 5,50 cm. x 2 cm.

  

Étymologie:

 - Dédié à Nikolai Mikhailovich Fedeorovskii (1886-1956), minéralogiste, eminent cristallographe russe et fondateur de l'Institut russe de recherche de ressources minérales, Moscou, Russie.

Découverte en 1975 dans le complexe à borates de Solongo, 

Plateau de Vitim,  République de Buriatia  (Buryatia), Transbaikalia

(Zabaykalye), Région est de la Siberie, Russie.

 - La Fedorovskite a été décrite en 1975, par les minéralogistes

russes:

 - Svetlana V. Malinko (1927-)

 - D.P. Shashkin

 - K.V. Yurkina

 

Formule chimique:  Ca2(Mg,Mn)2B4O7(OH)6

Strunz nr.: 5/H.11-10

classe V des: Carbonates, borates, nitrates

sous-classe des: Borates, Tétraborates, Neso-tétraborates

groupe des: Soroborates avec [B3O5] ou [B6O10]

série: Ameghinite - Teruggite

dureté: 4,5

densité: 2,60

système cristallin:  Orthorhombique

morphologie:  fibreuse, veine

couleur: brun

éclat: Vitreux

rareté par Stefan Weiss: +++ (rarissime)

 

 

zingomineral.com             Collection Don Giovanni ZINGO, France

 
 

 

FEKLICHEVITE                          

localité type 

 

                                             minéral radioactif

 

                                                    

     

 - Trouvé en 2001 dans la zone à pegmatites syénitiques du

complexe des carrières à Phlogopite de Kovdor (mine de mica de

Slyuda, Kovdorslyuda), massif de Kovdor, péninsule de Kola,

Murmanskaja Oblast, Région du Nord, Russie.

Dimensions: 3,50 cm. x 2 cm.

  

Étymologie:

 - Dédié au minéralogiste, cristallographe et chimiste russe Vladimir

Georgevich Feklichev (1933-1999).

La Feklichevité a été décrite en 2001 par les chimistes russes de

 l'Institut de Cristallographie Russe de l'Académie des Sciences

de la Terre de Moscou :

 - K. A. Rozenberg

 - R. K. Rastsvetaeva

 - N. V. Chukanov

 - I. A. Verin

 

Formule chimique:

Na11Ca9(Fe+++,Fe++)2Zr3Nb[Si25O73](OH,H2O,Cl,O)5

Strunz nr.:  8/E.25-50

classe  VIII des: Silicates

sous-classe des: Sorosilicates

groupe des: Eudialites

série: Aqualite - Labyrinthite

dureté: 5,6

densité: 2,89  

système cristallin: Rhomboedrique (Trigonal), ditrigonal

pyramidal

morphologie: granulaire, massive, en cristaux bien formés

montrant une forme pseudo-pyramidale,

couleur:  Brun foncé, noir brunâtre, brun, brun rosâtre, brun

rougeâtre

éclat: Vitreux; translucide

rareté par Stefan Weiss: +++ (rarissime)

 

radioactivité à peine détectable: GRAPI = 240,17 (Gamma Ray

américain unités Petroleum Institute) Concentration de

Feklichevite par unité de GRAPI = 0,42 (%)   

                                                                 

 

 

zingomineral.com                                    Collection Don Giovanni ZINGO, France

 
 

 

FELDSPATH (dans les roches magmatiques)

 

                                  NOTIONS de PETROGRAPHIE

 

FELDSPATH (dans les roches magmatiques) :

Mot derivant de l'allemand " feld" = champ et "spat " = pierre.

 - Le Feldspath: silicate anhydre d'aluminium, auquel

s'ajutent du potassium, du calcium et du sodium. Un des

principaux constituant des roches éruptives (granites,

pegmatites) ainsi que des schistes cristallins.

 

 - On distingue:

 - les feldspaths potassique, dont les principaux sont l'orthose

   et la microcline,

 - les feldspaths calcosodiques, dit plagioclases dont  les

   opposés sont l'albite (riche en sodium), l'anorthite (riche

   en calcium), passant par l'oligoclase et la labradorite,

 - les feldspaths monoclinique (orthose),selon le mode de

   cristallisation

 - les feldspaths tricfliniques (microcline, plagioclase), selon

   le mode de cristallisation

 

 

 

 

 

zingomineral.com                                    Collection Don Giovanni ZINGO, France

 
 

 

FERBERITE groupe des Wolframites

 

                           

 

 

 - Trouvé en 1968 dans les filons pneumatolytiques et pegmatiques

de la mine Guojialiao, Jiangiunzhai W deposit, Rucheng County,

Prefecture de Chenzhou, Hunan Province, Chine

Dimensions: 5 cm. x 4 cm.

 

Étymologie:

 La Ferberite a été décrite en 1863 par le minéralogiste allemand

K.L.Th. Liebe et dédié au Dr Moritz Rudolph Ferber (1805-1875)

naturaliste et minéralogiste allemand,deGera, Allemagne.

(Voir photo ci-contre).

Elle fut découverte en 1863 dans la Mine Nina, Sierra Almagrera,

Cuevas del Almanzora (Cuevas de Vera), Almeria, Andalusia,

Espagne.

  

Synonymes et Variétés :

  - Cal, Call, Gal (nom utilisé par les mineurs corniques, groupe

     ethnique originaire des Cornouaillais, en Angleterre)

  - Blumite (par le minéralogiste K.L.TH.Liebe en 1863)

  - Eisen scheel (en allemand)

  - Ferberiet (en allemand)

  - Ferrum arsenico mineralisatum (en latin)

  - Lapis niger ex quo conflatur candidum plumbum (en latin)

  - Licafo (en italien)

  - Mégabasite (par Johann August Friedrich Breithaupt)

  - Manganesia, parva cum portoine martis et jovis mixta

     (en latin)

  - Mock-lead (nom utilisé par les mineurs corniques, groupe

     ethnique originaire des Cornouaillais, en Angleterre)

  - Prismatic scheelium ore (mineral de scheelium prismatique)

  - Reinite (Fritsch 1878, variété de ferberite qui est une

     pseudomorphose de scheelite en ferbérite)

  - Sgheeleisenerz (en allemand)

  - Schéelin ferruginé (en 1801 par René Just Hauy)

  - Scheeline de fer et manganese

  - Tungstate magnésié (par Ignaz von Born)

  - Tungstate de fer et manganese

  - Tungstate ferrugineux

  

 

Formule chimique:  Fe++WO4

oxyde de tungstene

Strunz Nr.:  4/D.16-20

classe IV des:  Oxydes et Hydroxydes

groupe des: Wolframates

série:  Hubnerite - Koragoite

dureté:  4 à 4.5

densité:  7,3

système cristallin: Monoclinique, (prismatique)

morphologie: lamellaire, massive, granulaire, cristaux prismatiques

couleur:  brun noirâtre, noir de fer

éclat: sub-métallique, adamantine, métallique

rareté par Stephan Weiss: (commune)                                        

 

  

  

 

 

zingomineral.com                                    Collection Don Giovanni ZINGO, France

 
 

 

FERGUSONITE-Y ou KOBHELITE de Kochelhausser

 

                                        

 

 - Trouvé en 1980 par Ingemar Johansson  dans les pegmatite à

Evje, Twedalen, Norvège.

Dimensions: 5,00 cm. x 2,50 cm.

  

Étymologie:

 - Découverte en 1826 par le minéralogiste et géologue autrichien

Wilhelm Karl Ritter von Haidinger (1795-1871) dans les

pegmatites de Qeqertaussaq, Julienhaab district, Groenland elle fut

dédié à l'écossais Sir Robert Ferguson (1799-1865), médecin,

physicien, minéralogiste et collectionneur de minéraux.

 

Synonymes:

 - Kobhelite de Kochekhausser (ancienne appellation)

 

Autres fergusonites analogues à la Fergusonite-(Y):

 - Fergusonite-(Ce), ++ (très rare)

 - Fergusonite-beta-(Ce), ++ (très rare)

 - Fergusonite-(Nd), +++ (rarissime)

 - Fergusonite-beta-(Nd), ++ (très rare)

 - Fergusonite-beta-(Y), ++ (très rare)

 

Formule chimique:  YNbO4

minéral complex d'oxydes de terres rares: Yttrium, Tantale,

Erbium et autres minéraux

Strunz nr.: 4/D. 24-40

classe IV des : Oxydes

groupe des : Cryptomelanes

série: Fergusonite-Beta-(Y) - Formanite-(Y)

dureté: 5,50 à 6,00   

densité: 4,30 à 5,80 moyenne de 5,05

système cristallin: Quadratique (Tetragonale)

morphologie: prismatique, dipyramidale, aciculaire, compact,

agrégats

couleur: brun, brun-noir, jaune, jaune grisâtre, noir

éclat: métallique

rareté par Stefan Weiss: commune

 

 

                                  Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

FERMORITE                                   

localité type

 

                                               

 

 - Trouvé en 1965 dans les dépôts de manganèse à Sitapur,

département Chindwara, Jabalpur Division,Madhya Pradesh, Inde

Dimensions: 2,00 cm. x 1,50 cm.

 

Étymologie:

 - dédié au géologue Sir Lewis Leigh Fermor (1880-1954),

président de l'I.N.A.S. (Institut National de l'Académie des Sciences)

de New Dehli, Inde.

 - La Fermoite fut decouverte en 1910 par :

 - G. T. Prior

 - G.F. Herbert Smith

 

Synonymes:

 - Strontium Apatite (par Winchell)

 - Strontiumarsenoapatite.

 

Composition chimique: (Ca,Sr)5(AsO4,PO4)3(OH)

Strunz nr.: 7/B. 39-90

classe VII des : Phosphates

sous-classe des : Arsenates, Vanadates

groupe des : Apatites

série des: Fluorapatite - Vanadinite

dureté: 5,00 

densité: 3,51

système cristallin: Monoclinique (hexagonal dipyramidal)

morphologie: cristaux prismatiques pseudoexagonaux,

massif, granulaire

couleur: rose pâle, blanc, grisâtre

éclat: gras, translucide

rareté par Stefan Weiss: ++ ( très rare)

 

 
 

                                  Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

FERRI-TSCHERMAKITE      

localité type

 

                                             

 

 - Trouvé en 2009 par mon ami minéralogiste systèmaticien russe,

Dr. Mikhail Murashko, dans les roches métamorphiques de la mine

de Khit Ostrov, Elisenvaara, nord Karelia, République de Karelia,

Region du Nord, Russie.

Dimensions: 5 mm. x 5 mm.

 

Étymologie:

 - Dédié au minéralogiste, chimiste et professeur de pétrographie

autrichien Gustav Tschermak von Seyssenegg (1836-1927).

Spécialiste dans la description des météorites.

Nommé en 1862  conservateur du cabinet de minéralogie impériale

de Vienne, Autriche.  Il fut membre de l'Académie impériale des 

Sciences d'Autriche et de Suéde. (Voir photo ci-contre).

 - La Ferri-Tschermakite à été décrite en 2006 par les géologues

et minéralogistes:

 - Frank C. Hawthorne

 - Roberta Oberti.

 

Synonymes:

 - Ferritschermakite

  

Composition chimique: {Ca2}{Mg3Fe2,3+}(Al2Si6O22)(OH)2

ferro-aluminosilicate-hydroxyle de calcium, magnesium,

aluminium et fer.

Strunz nr.:  8/F.10-77

classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Inosilicates

groupe des : Amphiboles  

série des :  Parvomanganotremolite - Potassicferrisadanagaite

dureté: 5 à 6

densité: 3,41

système cristallin:  Monoclinique, (prismatique)

morphologie:  aggregates

couleur:  vert, vert foncé, vert noirâtre, noir

éclat: vitreux; transparent, translucide

rareté par Stefan Weiss: ++ ( très rare)

 

                                                                   Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

FERRIC- FERRONYBÖITE ou FERRICFERRONYBÖITE (?)

avec Albite et Zircon

 

                                     

 

 - Trouvé en  2002 par mon ami minéralogiste russe Mikhail

Murashko dans les amphiboles des roches magmatiques de Biraja

oreoccurrence, Vitim highland, Est Siberie, Russie.

Dimensions: 1cm. x 1cm.

 

Étymologie:

 - prend le nom par sa composition chimique Ferronybôite-ferrique

 - La Ferric-Ferronyböite a été décrite en 1997 par les

minéralogistes russes :

 - N. G. Konopleva

 - G. Yu. Jvanyuk  

 - V. N. Yakovenchuk

 - Yu. P. Men'Shikov

 - Yu. A. Korchak

 - (source: Zapiski Vserorossijskogo mineralogiceskogo obsestva

2008, volume 137, n°1, article de la page 37 à la page 53).

 

Synonymes:

 -  Ferricferronyböite (?)

  - Ferro-ferricnybôite

 

Composition chimique:  NaNa 2(Fe2+3Fe3+2)Si7AlO22(OH)2

Strunz nr.: 8/F.08-67

classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Inosilicates

groupe des : Amphiboles avec Fe, Mg, Mn

sous-groupe : des Amphiboles sodiques

série: Glaucophane - Kozulite

dureté:  5 à 5,6

densité:  3 à 3,45

système cristallin: Monoclinique, (prismatique)

morphologie: cristaux prismatiques, massif, granulaire

couleur: noir, noir bleuâtre

éclat:  vitreux

rareté par Stefan Weiss: +++ (rarissime)

 

 

                                  Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

FERRIPYROPHYLLITE dans Quartz 

 

                                

 

 - Trouvé en 1980 dans les veines de quartz des mines de Novo

Horizonte, Ibitaria, Bahia, Brésil.

Dimensions: 3,5 cm. x 2 cm.

 

Étymologie:

 - prend le nom de sa formule chimique, en raison du fer qui se

trouve dans la composition de la pyrophyllite = ferri et

pyrophyllite.

 - Elle fut découverte en 1978 dans le gisement d'hématite des mines

de Strassenschacht, Eibenstock, Erzgebirge, Saxe, Allemagne.

 -La Ferripyrophyllite a été décrite en 1979 par les géologues et

minéralogistes russes:

 - Fedor Vasil'evich Chukhrov

 - B.B. Svyagin

 - V.A. Drits

 - A.I. Gorshkov

 - L.P. Ermilova

 - E.A. Goilo

  

Composition chimique: Fe+++2Si4O10(OH)2

Strunz nr.: 8/H.09-20

classe VIII des : Silicates  

sous-classe des Phyllosilicates avec [Si4O10]

groupe des : Talc

série:  Pyrophyllite - Kegelite

dureté: 1,50 à 2,00

densité: 2,96 à 3,02 

système cristallin: Monoclinique, (prismatique)

morphologie: écailleuse, granulaire, écaille, compact, cristaux

tétraédriques et octaédriques

couleur: jaune brunâtre, jaune cassé

éclat: cireux; transparent à translucide

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

                                  Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

FERROANTHOPHYLLITE (Ferro-anthophyllite)

type localité

 

                                

 

 - Trouvé en 1980  dans les amphybolites de Custer Peak, Ninemile

Creek, District de Coeur d'Alene, Shoshone County, Idaho, USA.

Dimensions: 3 cm; x 2 cm.

 

Étymologie:

 - prend le nom par sa composition de ferro et anthophyllite et du

latin anthophyllium, qui signifie «gousse» en allusion à sa couleur

et à sa morphologie.

 

 - Découverte en 1931 à Custer Peak, Ninemile Creek, District de

Coeur d'Alene, Shoshone County, Idaho, États-Unis.

 

 - Décrite en 1931 par le minéralogiste et géologue américain

Alexander Newton Winchell (1874-1958), fut professeur à l'École

des Mines du Montana, à l'Université du Wisconsin, à l'Université

de Virginie et à l'Université de New York.

 

Synonymes :

  - Feranthophyllite

  - Ferro-anthophyllite (de A. N. Winchell)

 

Variété :

  - Alumineux Ferroanthophyllite

  

Composition chimique:  []Fe++7Si8O22(OH)2

Strunz nr.:  8/F.12-70

classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Inosilicates

groupe des : Amphiboles

série: Holmquistite - Protoferroanthophyllite

dureté: 5.5 à 6

densité 2,90 à 3,50

système cristallin: Orthorhombique, (dipyramidal)

morphologie:  prismatique, massive, fibreuse

couleur: brun à brun foncé, gris au blanc, vert pâle

éclat: vitreux, soyeux; Transparent à Sub-opaque

rareté par Stefan Weiss:  0

 

 

 

 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

 FERRO-KATOPHORITE (groupe des Katophorites)

 

                                        

 

 - Offerte par mon amie Halym Janova Rosa, Trouvé en 1985 à

Kovdor, Massif Khybiny, péninsule de Kola, Murmanskaja Oblast',

dans la Région Nord, Russie.

Dimensions: 5 cm. x 3 cm.

  

Étymologie:

 - du grec katophor = qui transporte vers le bas, en allusion à son

origine volcanique.

 - La ferro-katophorite a été défini en 1978 et en 1997 comme Katophorite dans le groupe des Amphiboles.

 - Les minéraux du groupe katophorite ont été redéfini dans le

"Catalogue des Amphiboles" en 2012 et la Ferro-katophorite 2 +,

et Aluminokatophorite, dominante minérale de groupe, porte le

nom de ferro-katophorite. Déjà cité en 1894 par le géologue 

norvégien  Waldemar Christopher Broegger  (1851-1940), dans

les etudes des minéraux eruptives des monts Kristiania

(Christiania), Norvège, et ensuite classée et décrite en 1978 par

l'anglais professeur de géologie, Bernard Elgey Leake (1932-)

dans le "Catalogue of Analysed  Calciferus Amphiboles" .

 

Synonymes:

  - Aluminokatophorite

  - Alumino-Katophorite

  - Cataphorite

  - Catoforite (en italien)

  - Catophorite

  - Ferro-ferri-katophorite (ferro-katophorite 2+)

  - Kataphorite

 

Formule chimique: Na2Ca(Fe++,Mg)4Fe+++(Si7Al)O22(OH)2

Strunz nr.: 8/F.09-60

classe VIII des:  Silicates, Inosilicates, Sorosilicates

sous-classe des: Inosilicates

groupe des: Amphiboles

série: Richterite - Ferriferrobarroisite  

dureté:  

densité: 5 à 6

système cristallin:  Monoclinique

morphologie:  souvent compacte, rarement cristallisée

couleur: bleu noirâtre, vert noirâtre

éclat: vitreux

rareté par Stefan Weiss: + (rare)

                   

 

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

 FERROKENTBROOKSITE

         

                                             minéral radioactif

                                             

                                                             

 - Trouvé en 2004 par mon ami minéralogiste russe Mikhail

Murashko dans le complexe de nepheline à syenites des petites

failles de pegmatites de Tuliok  River, Mt. Kukisvurchorr, massif de

Khibiny, Peninsule de Kola, Murmanskaja Oblast, région du nord,

Russie.

Dimensions:  1,5 cm. x 1 cm.

 

Étymologie:

 - Le nom de la Ferrokentbrooksite provient de la composition de

sa formule (kentbrooksite + fer).

 - Elle fut découverte en 2002 à Poudrette Quarry, Mont Saint-Hilaire,

colline de Monteregian, Rouville County, Quebec, Canada.

La Ferrokentbrooksite a été décrite en 2003 par les minéralogistes

collaborateurs du Conseil National de recherches du Canada :

 - Ole Johnsen

 - Joel D. Grice

 - Robert A. Gault

 

Formule chimique:

 Na15Ca6(Fe,Mn)3Zr3NbSi25O73(O,OH,H2O)3Cl,F,OH)2

Strunz nr.:  8/E.25-20

classe VIII des: Silicates

sous-classe des: Cyclosilicates

groupe des: Eudialytes

série:  Aqualite - Labyrinthite

dureté: 5 à 6

densité: 3,06

système cristallin:  Rhomboedrale, (trigonal)

morphologie: granulaire, cristaux pseudo-octahedriques

couleur:  rouge, rouge brunâtre

éclat: vitreux; transparent

rareté par Stefan Weiss: +( rare)

  

    minéral radioactif: GRapi = 4,574.68

(Gamma Ray American Petroleum Institute Units)        

Concentration de la Ferrokentbrooksite par GRapi unités =

218.59 (PPM)                      

 

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

FERROKESTERITE  ou Ferrokësterite

localité type

 

                                    

 

 - Trouvé en 1990 dans secteur de la mine Cligga, commune de

Cligga, Perranzabuloe, district St Agnes, Cornouailles, Angleterre.

Dimensions:  2,5 cm. x 1,5 cm.

 

Étymologie:

 - prend le nom de sa formule chimique, le fer lié à la kesterite =

 Ferro kesterite.

Elle a été décrite en 1989 par les minéralogistes  du Département

de Géologie de Lakehead, Ontario, Canada :

 - Stephen A. Kissin

 - D.R. Owens.

 

Composition chimique:  Cu2(Fe,Zn)SnS4

Strunz nr.:  2/C.06-70

classe II des : Sulfures et Sulfosels

sous-classe des: metallosulfures  

groupe des : Stannites

série: Luzonite - Morozeviczite

dureté:  4

densité: 4,32

système cristallinQuadratique, (quadratique,tétartoèdrie

tétragonale)

morphologie: granulaire, massive, compacte

couleur: gris, gris acier

éclat: métallique

rareté par Stefan Weiss: ++( très rare)

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

 FERRONIGERITE-2N1S

             

                                        

 

 - par mon ami minéralogiste et négociant en minéraux rares Clive

S. Queit, trouvé en 2002 dans les pegmatites de Uis, mine Three

Aloes, Groot Uis, district de Damaraland, Namibie.

Dimensions:  3 cm. x 2 cm.

 

Étymologie:

en référence à sa composition chimique Nigerite + Fer + Nolanite

et Spinel.

 - Découverte en 1975, dans le district de Egbe, province de Kabba,

Niger.

 - La description à été révisé en 2002 par Thomas Armbruster

(1950-) minéralogiste et cristallographe suisse.

 

Synonymes:

  - Nigerite

  - Nigerite-6H (Fe,Zn)4Sn2(Al,Fe)15O30(OH)2

  - Nigerite-6T (Zn,Mg,Fe)(Sn,Zn)2(Al,Fe)12O22(OH)2

 

Composition chimique:  (Fe,Mg)4(Al10Sn2)O22(OH)2

Strunz nr.:  4/C.07-50

classe IV des : Oxydes et Hydroxydes

sous-classe des : Hydroxides avec OH, sans H2O

groupe des : Nigerites

sous-groupe : Ilmenites

série: Akimotoite -  Otjisumeite

dureté: 8,5

densité: 4,51

système cristallin: Rhomboedrique

morphologie: granulaire, hexagonale, en feuille, plate

couleur: incolore, jaune brunâtre,  jaune d'ambre, brun doré,

marron, rouge

éclat: vitreux, translucide

rareté par Stefan Weiss: ++( très rare)

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

 FERRONORDITE-Ce avec NORDITE-La

localité type

                                       minéral radioactif

                               

 

 - Trouvé en 2002 par le minéralogiste russe Mikhail Murashko

dans le complexe de minéralisation ultra-basique dans de petites

cavités dans les syénites sodalite pegmatoides de la rivière

Chinglusuai, massif alcalin de Lovozero, Mt Karnasurt, péninsule

de Kola, Russie.

Dimensions:  1 cm. x 1 cm.

 

Étymologie:

 - le nom dérive par les deux composants dans la formule chimique

Fer et Nordite.

 - Toute la série Nordite est nommé d'après le lieu de découverte

Nord de Lovozero Massif.

 La Ferronordite-Ce a été décrite en 1999 par les minéralogistes

russes

 - D. Yu Puscharovsky

 - I. V. Pekov

 - J. Pluth

 - J. Smith

 - G. Ferraris

 - S.A. Vinogradova

 - A.V. Arakcheeva

 - S.V. Soboleva  

 - E.I. Semenov

  

Composition chimiqueNa3SrCeFe++Si6O17

Strunz nr.:  8/G.03-40

classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Inosilicates

groupe des : Nordite

sous-groupe : entre inisilicates et phyllosilicates

série: Nordite-(La) - Manganonordite-(Ce)

dureté5 à 5.5

densité3,45 à 3,5

système cristallinOrthorhombique

morphologie: granulaire, rosettes, lamellaire, agrégats

groupés ressemblant à des pétales de fleurs.

couleur: brun, incolore, café brun clair

éclat:  vitreux; Transparent

rareté par Stefan Weiss: +++ (rarissime)

 

 minéral radioactif: GRAPI = 17,822.51

(Gamma Ray américain unités Petroleum Institute)+

La Concentration de la Ferronordite-(Ce) est par unité de

GRAPI = 56.11 (PPM). Elle est plus de 70 Bq / g.

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

 FERRONYBÖITE ou FERRONYBOITE

        

                           

 

 - Trouvé en 2002 par le minéralogiste russe Mikhail Murashko

dans les amphiboles des roches magmatiques de Biraja

oreoccurrence, Vitim highland, Est Siberie, Russie.

Dimensions:  1 cm. x 1 cm.

 

Étymologie:

 - le nom dérive par les deux composants dans la formule chimique

Nyböite avec du Fer.

 - La  Ferronyböite a été décrite en 1997 par les minéralogistes

russes :

 - N. G. Konopleva

 - G. Yu. Jvanyuk

 - V. N. Yakovenchuk

 - Yu. P. Men'Shikov

 - Yu. A. Korchak.

 

Synonymes:

  - Dashkensanite (renommé en 2005 en Ferronyböite)

  - Ferrynyboite

  - Ferronyboite

  - Ferronyböite

 

Composition chimique: NaNa2(Fe2+3Al2)Si7AlO22(OH)2

Strunz nr.:  8/F.08-65

classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Inosilicates

groupe des : Amphiboles avec Mg, Fe, Mn

sous-groupe : des Amphiboles sodiques

série:  Glaucophane - Kozulite

dureté:  5 à 6

densité: 3,11

système cristallin:  Monoclinique, (prismatique)

morphologie: cristaux prismatiques, massif, granulaire

couleur:  noir, noir bleuâtre

éclat: vitreux, translucide

rareté par Stefan Weiss: +++( rarissime)

 

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

FERRONICKELPLATINUM avec Laurite et Rutheniridosmine

 

                                         

 

 - Trouvé en 1978 dans les roches alcalines-ultrabasiques du massif

Pekoulney, secteur minier de Koryk - Kamchatsk, Koryak, Russie.

Dimensions:  3,00 mm. x 1,00 mm.

 

Étymologie:

 - le nom dérive par les trois mineraux qui le compose: Fer, Nickel

et Platin.

 - Le Ferronickelplatinum fut découvert en 1983 à Placer Deposit

au nord de la rivière Pekul'nei, à Pekul'nei Range, Okrug, Russie, et

décrit par les minéralogistes russes:  

 - N.S. Rudashevskii,

 - Yu.P. Men'shikov

 - A.G. Machalov

 - N.I. Shumskaya.

 

Composition chimique: Pt2 Fe Ni

Strunz nr.:   1/A.15-40

classe I des : Elements

sous-classe des : Alliages et combinations intérmétalliques

groupe des : Tulameenite

série: Chengdeite - Bortnikovite

dureté: 4,50 à 5,00  

densité: 15,40

système cristallin: Quadratique (tetragonal)

morphologie:  pépites, en grains, nodulaire, arrondie

couleur: blanc d'argent

éclat: métallique ductile, opaque

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

FERROSELADONITE ou FERROCELADONITE

 

                              

 

 - Trouvé en 1999 par mon ami russe docteur en minéralogie Mkhail

N. Murashko dans le complexe triassique à tuf de la mine Kirovskij,

massif Khibiny, Peninsule de Kola, Murmanskaja Oblast', région du

Nord, Russie.

Dimensions:  2,5 cm. x 2 cm.

 

Étymologie:

 - le nom dérive par les deux minéraux dans sa composition Fer et

Celadonite (du français "Celadon" = vert-ocean, en allusion à sa couleur).

Elle à été décrite en 1997 par les minéralogistes :

 - Li Gejing, Donald

 - R. Peacor

 - Douglas S. Coombs

 - Yosuke Kawachi.

 

Composition chimique: K,(Fe2+,Mg)(Fe3+,Al)(Si4O10)(OH)2

Strunz nr.:  8/H.10-30

classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Phyllosilicates

groupe des : Mica

série: Aluminoceladonite - Nanpingite

dureté:  2 à 2,5

densité: 3,04

système cristallin: Monoclinique, (dioctahedral)

morphologie:  agrégats, cristaux microscopiques

couleur: vert, bleu-verdâtre

éclat: cireux, terreux; translucide à opaque

rareté par Stefan Weiss: + (rare)

 

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

FERROTANTALITE  (macles), avec Uvite

  

                                

 

 - Trouvé en 1982 dans les pegmatites granitiques de Pedemeira

Mine, Sao José da Safira, Santa Maria do Suaçui, Minas Gerais,

Bresil.

Dimensions: 5,50 cm. x 3,60 cm.

 

Étymologie:

 - du latin "Ferrous" = Fer et du grec "Tantalos" = père de Niobe

et aussi en raison de la composition chimique de l'ensemble de

deux minéraux (Fer et Tantal).

La Ferrotantalite fut découverte en 1836 à Upper Bear Gulch,

Lawrence County, Sud Dakota, Etats-Unis et décrite par le chimiste

écossais Thomas Thomson (1773-1852), (voir photo ci contre).         

Il fut professeur de chimie à l'Université de St Andrews et

Edimbourg et co-éditeur de l'Enciclopédie Britannica.

Avec ses travaux et ses recherches il fut le créateur du système

chimique qui porte son nom.

 

Composition chimique: Fe+2TaO

Strunz nr.:  4/D. 18-50

classe des Oxydes, Hydroxides

groupe IV des Criptomelane

série: Magnesiocolumbite - Ferrotantalite

dureté: 6,00 à 6,50  

densité: 8,20

système cristallin: Orthorhombique (dipyramidal)

morphologie: cristaux prismatiques, pseudoexagonaux, macles, agrégats, massifs, tabulaires,

couleur: noir brunâtre, noir

éclat: vitreux, submétallique

rareté par Stefan Weiss: ++ ( très rare)

 
 

 

 
 

 

FIZELYITE avec Semseyite                  

localité type, vieille collection

 

                                  

 

 - Trouvé en 1892 dans les veines hydrothermales de Cavnic,

Kapnikbànya, Maramures, Siebenburgen, Transylvanie, Roumanie.

Dimension: 14,00 cm. x 8,00 cm..

 

Étymologie:

 - dédié à l'Hongrois Sandor FIZELY (1856 -1918), minéralogiste

et ingénieur des Mines qui decouvrit la Fizelyite à Kisbanya,

Szatmar, Roumanie. Elle fut décrite en 1914 par l'allemand

professeur en minéralogie, docteur Friedrich Krantz (1858-1926).

 .

Formule chimique:  Pb14Ag5Sb21S48

Strunz nr.: 2/E.23-20

classe II des : Sulfures et Sulfosels

groupe des : Sulfosels

série: Uchucchacuaite - Roshchinite

dureté: 2,00   

densité: 5,56

système cristallin: Monoclinique (Prismatique)

morphologie: cristaux prismatiques, striés

couleur: gris acier, gris de plomb, gris foncé

éclat: métallique, opaque

rareté par Stefan Weiss: ++ ( très rare)

 

 

 

 

 
 

 

FLORENCITE-(La)               

  

                                          minéral radioactif

                                  

 

 - Trouvé en 1986 dans les roches hydrothermales du complex

minière de Mückenberg (la montagne du moustique), Monts

Métalliferères de Krupka, TschechoSlovaquie (CSSR).

Dimension: 1 cm. x 1 cm.

 

Étymologie:

 - de Florencite riche en Lanthane.

 - Dédié au minéralogiste brésilien Dr. William Florence

(1864–1942), professeur et spécialiste pour les etudes des

Terres Rares.

 - La Florencite-(La) a été découverte en 1981 dans le complex

minier de Hour, ville de Looks, province du Katanga (Sa),

République démocratique du Congo (Zaire).

 - Elle a été décrite en 1980, par les minéralogistes canadiens:

 - Jean-Jacques Lefebvre (de l'Union Minière Explorations des

     Mines, Don Mills, Ontario).

 - Claudia Gasparrini (du Minmet Scientiftc, Toronto, Ontario).  

 

Remarque :

 - La Florencite-(La), est un pole lanthanifère de la

Florencite-(Ce)

 

Formule chimique: (La,Ce)Al3(PO4)2(OH)6

Strunz nr.:  7/B.36-130

classe IIV des : Phosphates

sous-classe des : Phosphates, arséniates et vanadates

anhydres, avec des anion étrangers

groupe : Alunite - Jarosite

sous-groupe : Florencite

série: Crandallite - Florencite-(Nd)

dureté:  5 à 6

densité: 3.52

système cristallin: Trigonal , (hexagonal scalénoédrique)

morphologie: cristaux microscopiques, pseudocubique,

rombique

couleurIncolore, jaune clair, jaune pâle

éclat:  Résineux, grasse; Transparent, translucide

rareté par Stefan Weiss: ++ ( très rare)

 

   minéral radioactif: GRAPI = 27,655.47 (Gamma Ray

américain unités Petroleum Institute)

La Concentration de la Florencite-(La) est par unité de GRAPI =

36.16 (PPM). Elle st plus de 70 Bq / g.

 

 

 

 

 

 
 

 

FLOS FERRI variété d'ARAGONITE

        

                              

 

 - Trouvé en 1978 dans le massif Vosgien, ancienne mine Saint

Nicolas à la Croix aux Mines, département des Vosges, Lorraine,

France.

 

Étymologie:

du latin " flos ferri ", qui signifie fleur de fer.

Décrite en 1768 par le suédois Carl von Linné (1707-1778),

minéralogiste, naturaliste, médecin, botaniste et zoologiste il fut

l' autour de la tres belle citation, dan son traité d'écologie du 1775,  

"Nomina si nescis, perit et cognitio rerum"  qui signifie

"Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance".

 

Le Flos ferri est un synonyme désuet de l'aragonite coralloïde.

Elle se présente en forme de coraux et en stalactites, présente dans

de très nombreuses grottes et anciennes mines dans le monde.

 

                                          Voir page A = aragonite

 

 

 

 

 

 
 

 

FLUELLITE avec Nevadaite et Hewetite

 

                                  

 

 - Trouvé en 1978 dans les complex à pegmatites granitiques de

Eureka County, dans la mine Gold Quarry, Nevada, Etats Unis.

Dimensions: 7,50 cm. x 5,30 cm.

 

Étymologie:

 - du latin "fluate alumine" en raison de sa composition chimique,

et de "fluere" = couler, par rapport à sa propriété de fondant en

métallurgie.

 - La Fluellite fut découverte en 1823 à Stennagwyn Mine, St. Austel,

Saint-Etienne-en-Brannel, St Stephen Domaine, dans le district de

St.Austell, Cornwall, Angleterre. Elle fut décrite en 1824 par le

belge-français Armand Servedieu Abailard Levy (1794-1841),

professeur en minéralogie et cristallographie. Membre de l'Université

de France et de L'Académie Royale des Sciences et Lettres de

Bruxelles, Belgique.

 

Synonymes:

  - Fluate d'Aluminium (nom en français)

  - Fluorure d'Aluminium (vieille appellation française)

  - Kreuzbergite (vieille definition allemande)

  - Pleysteinite (par Groth 1916).

 

Formule chimique: Al2(PO4)F2(OH)7H2O

fluoro-alumino-phosphate-hydraté

Strunz nr.:  7/D. 18-30

classe VII des : Phosphates, Arsenates, Vanadates

sous-classe des : Hydro-Phosphates

groupe des : Turquoises

série: Senegalite - Fluellite

dureté:  3,00 

densité:  2,18

système cristallin: Orthorhombique (Dipyramidal)

morphologie: dipyramidales, agrégats communs, massif, poulverulantes

couleur: incolore, blanc, jaune pâle

éclat: vitreux, transparent

réagit aux U.V.

rareté par Stefan Weiss: + (rare)

 

 

 

 
 

 

FLUORAPATITE = APATITE-(CaF), (groupe des Apatites)

 

                     

 

 - Trouvé en 2009 dans les pegmatites des roches calcaires-

hydrothermales de la mine Pena Blanca, Cordillére Orientale, N-NE

de Bogotà département Boyacà, Colombie;

Dimensions(le specimen 4,00 cm. x 3,50 cm.) (le cristal 0,7 cm.)  

 

Étymologie:

derive du grec  "apatân" = tromper en allusion à la réssemblance

avec d'autres minéraux.

La premiere description sur la Fluorapatite fut donné en 1860 par  

Karl Friedrich Rammelsberg (1813-1899), chimiste, mineralogiste

allemand, (voir photo ci contre).

 

Synonymes:

Améthiste basaltine (variété par B.G. Sage en 1777),

Apatit (en allemand par Werner en 1786),

Apatitas (en lithuanien), 

Apatita (en italien),

Asparagolite (pierre asperge par Abildgard en 1798),

Augustite ou Agustite (en 1800 par Trommsdorf),

Carbonate-rich Apatite (variété),

Carapatite (variété),

Chaux phosphatée (en français en 1798 par Vauquelin),

Chrysolite ordinaire (en français par Romé de Lisle en 1772),

Collophane et Coprolite (variétés),

Eupyrchroite (variété par Emmons en 1838),

Estramadurite (en 1877 par Roscoe et Schorlemmer),

Fluocollophanite,

Glaubapatite (en 1856 par Shepard),

Kietyogite ou Kietyöite

Lazur-apatit (en 1857 variété par Nordenskiöld),

Moroxite (en 1798 variété par Abildgaard),

Munkforssite (variété),

Osteolith (en 1851 variété par Bromeis),

Phosphate calcaire ou Pierre d'Asperge (en français en 1788 par Proust),

Phosphate of Lime,

Phosphorite (en 1794 variété par D.L.G. Karsten),

Phosphorsaurer-Kalk (en 1788 par Klaproth),  

Pierre Phosphorique (en 1767 par M. Davila),

Pyroguanite (en 1856 par Shepard),

Sombrerite (en 1862 par Phipson),

Spargelstein (en allemand),

Talkapatit (variété par Hermann en 1844),

Trillium (variété).

  

 

Groupe des Apatites:

  - Apatite-(CaCl) = Chloroapatite

  - Apatite-(CaF) =Fluorapatite

  - Apatite-(CaOH) = Hydroxylapatite

  - Apatite-(CaOH)-M = Klinohydroxylapatite

  - Apatite-(SrOH = Stronziumapatite

 

Formule chimique: Ca5(PO4)3F

Strunz nr: 07/B. 39-10

classe VII chimique: Phosphates

groupe des : Apatites

série: Apatite-(CaF) - Vanadinite

dureté: 5 à 5,3

densité: 3,15

système cristallin: Hexagonal, (prismatique)

morphologie: en forme de prisme hexagonal; aciculaire,

cryptocristalline, massive, reniforme.

couleur: rose, bleu, brune, incolore, grise, violette

éclat: résineux, vitreux; transparent a opaque

rareté par Stefan Weiss: ++ ( très rare)

 
 

 

 
 

 

FLUORAPOPHYLLITE ou APOPHYLLITE - (KF)

 

                                      

 

 - Trouvé en  1987 dans la zone à minéraux secondaires des

carrières a basalte de Pandulena Hill, District de Nasik,  

Maharashtra, Inde

Dimensions: 18,50 cm. x 10,00 cm.

 

Étymologie:

 - en rapport à sa composition chimique de l'ensamble de deux

composants: de Fluor et apophyllite.

 - La Fluoroapophyllite fut Décrite en 1806 par le  français

René Just Haüy (1743-1822), professeur de minéralogie, de

cristallographie  et chanoine honoraire (Abbé Haüy) de la

cathédrale Notre Dame de Paris, (voir photo ci contre).

 

Synonymes:

 - Fluorapophillite ou Apophyllite-(KF) = KFCa4(Si2O5)4.8H20

 - Natroapophyllite ou Apophyllite-(NaF) = NaCa4(Si2O5)4.8H20

 - Hydroxyapophyllite ou Apophyllite-(KOH) = KaCa4(Si2O5)4.8H20

 - Apofillita (italien)

 - Bruenichite

 - Chromocyclite

 - Fischaugenstein ( par Werner Abraham Gottlob)

 - Ichthyophthalmite (du grec = oeil de poisson, par Klaproth

    Martin Heinrich)

 - Leucocyclite

 - Mesotype

 - Oxhaverite

 - Tesselita (italien)

 -  Zeolite pyramidale

 

Formule chimique:  KFCa4(Si2O5)4.8H20

Strunz nr: 8/H. 1-20

classe VIII chimique: Silicates

sous-classe des : Phyllosilicates

groupe des : Apophyllites

série: Apophyllite-(NaF) - Apophyllite-(KF) - Apophyllite-(KOH)

dureté: de 4,40 à 5,00

densité:  de 2,30 à 2,40

système cristallin: Quadratique, Orthorhombique, Tétragonal,

(prismatique)

morphologie: géodique, tablette, en cristaux prismatiques bien

formés, pseudocubiques, ou bipyramidales

couleur: incolore, blanche, verte, verte pale, rose, rouge, violette

éclat: vitreux; transparent, translucide

réagit parfois aux UV

rareté par Stefan Weiss: commune

 

 
 

 

 
 

FLUORBRITHOLITE-(Ce)

 

                                       minéral radioactif

                                       

 

 - par mon ami russe Mikhail Murashko, systèmaticien  en

minéralogie, trouvé en 2006 dans les roches syenito-néphélines de

la carrière Norra Kärr, Gränna, Jönköping, Småland, Suede.

Dimensions:  2,5 cm. x 1,00 cm.

 

Étymologie:

 - dérive de la composition du minéral = Fluor, Britholite et Cerium.

 - La Fluotbritholite-(Ce), à été trouve pour la premiere fois à

Poudrette quarry, carrière Mont Saint-Hilaire, Rouville, Montérégie,

Quebec, Canada.

 - Elle à été décrite en 1994 par les chinois :

 - Gu. Jiexiang

 - G.Y. Chao

 - Tang Suren.

 

Formule chimique: (Ce,La,Ca)5[(F,OH)/(SiO4,PO4)3]

Strunz nr:  8/B.27-62

classe VIII chimique des:  Silicates

sous-classe des : Nesosilicates avec [SO4]

groupe des : Britholites

sous-groupe : des Apatites

série:  Fluorellestadite - Macquartite

dureté:  5,00

densité: 4,66

système cristallin:  Hexagonal, (dipyramidal)

morphologie:  les cristaux sont habituellement aciculaires (en

forme d'aiguilles), radiale, compacte,  

couleur: incolore, jaune, jaune pâle, jaune brunâtre, 

rouge brunâtre  

éclat: adamantin

rareté par Stefan Weiss: +++ (rarissime)

 

radioactivité (supérieure à 70 Bq / g) : GRapi = 29,254.55

(unités de Gamma Rayons american petroleum institute)  

  

 
 

 

 
 

 

FLUORITE ou FLUORINE avec Goethite

 

                         

 

 - Trouvé en 1980 dans les carières de Rivet, PeyrebruneRealmont,

dans le département du Tarn, Midi-Pyrénées,  France.

Dimension: 70,00 cm. x 55,00 cm. (photo n°1)

 

FLUORITE  

 - Trouvé en 1985 dans le site hydrothermal du socle métamorphique hercynien de Beix, Puys du Dome, France.

Dimensions: 11,00 cm. x 12,00 cm. (photo n° 2).

 

FLUORITE avec quartz,  

trouvé 2001 à Yuang Choung, Guangdong, Chine.

Dimensions: 7,00 cm. x 4,5 cm., (photo n°3).

 

FLUORITE avec chalcopyrite et blende (photo n°4 et 5)

Trouvé en 1967 dans les mines de Musquiz, Mexique.

Dimensions: 6,00 cm. x 5,00 cm.

 

 FLUORITE xx

Trouvé en 1967, avec mon ami collectionneur Jacob klein, sur les

haldes de l'ancienne mine de fer, mine Teufelsgrund (mine de la

terre du diable), Münstertal, en haut du mont Schauinsland,  au sud de

la Forêt-Noire (Schwartzwald), Allemagne.

Dimensions: 5,50 cm. x 2,00 cm. (voir photo n°6)

 

Étymologie:

 - du latin "fluere" = couler, en rapport à sa propriété de fondant en

métallurgie.

 - On peut lui attribué dans l'antiquité une grande diversité de noms:

 - Lithophosphorus Suhlensis,

 - Fluor mineralis,

 - Spatum vitreum,

 - Calx fluorata,

 - Glas spath (gérmanique),

 - Spath vitreux, Spath fusible

 - Décrite en 1529 comme Spathfluor par le saxon Georgius

Agricola (Georg der Bauer = George le paysan). Né le 24 Mars

1494 à Glauchau, Saxe, Allemagne. Reconnu mondialement comme

le fondateur de la Géologie. Professeur de Latin et grec à l'Université

de Leipzig.

Suite à ses études en medicine à Leipzig, Bologne et Padue en Italie

eut le diplôme en 1526. Installé à Joachimstal comme médecin

commence à s'intéresser fortement à la géologie à la minéralogie

et à la métallurgie locale. Fut nommé par le duc Maurice de Saxe à

plusieurs postes diplomatiques et il lui dédia (à ce dernier) l'ouvrage

"De Natura Fossilium".

Mort à Chemnitz, Allemagne en 1555 un an avant sa publication de

sa plus grande oeuvre: "De Re Metallica". (Voir photo ci-contre).

 

Synonymes:

  - Androdamant

  - Bruiachite (par le minéralogiste Macadam, 1886

  - Chaux fluatée (par René Just Haüy en 1801)

  - Chrome-fluorite (mot inapproprié pour une fluorine verte

     d'Amérique du Sud)

  - Derbyshire spar (mot anglais en référence au célèbre gisement

     de ce minéral

  - Fluor Calcium (par le minéralogiste Berzelius)

  - Fluor spar (par René Just Haüy en 1801)

  - Fluores (en 1609 par le minéralogiste Anselmus Boëtius de

     Boodt)

  - Fluorine (par le minéralogiste français F.S. Beudant) en 1835)

  - Liparite ( en 1847, par Ernst Friedrich Glocker)

 - Spath fluor (par Pierre Armand Petit Dufrenoy en 1845)

 - Spath fusible (par Jean-Baptiste Romé de l'Isle en 1772)

 - Spath phosphorique (par Romé de l'Isle en 1772)

 

Variétés:

 - Antozonite ((synonyme de fluorine fétide), variété de fluorite     radioactive noire) (voir photo     ci-contre)

 - Bruiachite (par le minéralogiste Macadam, 1886)

 - Chlorophane (variété de fluorine qui présente une forte

     thermoluminescence, trouvée initialement en Sibérie)

 - Fluorbaryte (mélange de fluorine et de baryte décrit par

     J.F.L. Hausmann en 1847)

 - Gunnisonite;

 - Pseudonocérite

  - Ratofkite ( fluorine terreuse connue dans la haute région de la

     Volga en Russie, décrite par Fischer en 1809, mélange de

     diverses espèces minérales où la fluorine est majoritaire)

 - Yttrocalcite;

 - Yttrocérite;

 - Yttrofluorite (variété riche en yttrium qui vient remplacer

     partiellement le calcium, déclassé par l'IMA en 2006)

 

Formule chimique: CaF2   

fluorate de calcium

Strunz nr. :  3/A. 08-10

classe III des : Halogenures

sous-classe des : Fluorates, Chlorates, Bromates, Iodates

groupe des : Fluorates

série: Fluorite - Laurelite

dureté: 4,00  

densité: de 3,01 à 3,25 d'une moyenne de 3,13

système cristallin: Cubique  (Isométrique)

morphologie: cristaux dodecaedriques, octaedriques, fibreux, 

agrégats, cubooctaedriques, hexaedriques, grenus, cubiques

couleur: plusieurs couleurs, incolore

éclat: vitreux, transparent, translucide

réagit aux U.V.

rareté par Stefan Weiss: 0 (commune)

 

 
 

 

 
 

 

FLUORLIDDICOATITE ou LIDDICOATITE    

(groupe des Tourmalines)

voir page T= tourmaline

 

                                      

 

 - Trouvé en 2002 par mon ami minéralogiste et géologue Hervé

Forner dans les pegmatites granitiques d' Anjanabonoina, commune

de Ambohimanambola, district de Betafo, région de Vakinankaratra,

province d' Antananarivo, Madagascar.

Dimensions: 7 cm. x 6 cm.  

 

Étymologie:

 - La Fluorliddicoatite prend le nom de son inventeur (Liddicoat)

Décrite en 1977 par le gémmologue Richard TLiddicoat

(1918-2002).

Il fut  Président de l'Institute de Gémmologie d'Amerique (G.I.A.), et

fondateur de la fameuse bourse d'étude G.I.A. qui aide et finance les

études de gémmologie et orfèvrerie artistique aux demandeurs.

Richard TLiddicoat  en 1953 décrit le système de classement du

Diamant, il est reconnu, mondialement, comme le père de la

gémmologie moderne. (Voir photo ci-contre).

 

Synonymes, variétés ou appartenance au même groupe:

  - Elbaïte Al6 de Na (Al1.5Li1.5) 3Si6O18 (BO3) (OH) 4

  - Fluor-liddiocoatite  (Al6 de Ca (Li2Al) 3Si6O18 (BO3) (OH)3F)

  - Olenite NaAl9B3Si6O27O3(OH)

 

Ramarque:

 - La Fluorliddicoatite ou Liddicoatite est un minéral avec la

même structure (isostructurale), que tous les membres du

groupe de tourmaline, qui sont des cyclosilicates avec la

composition chimique générale: XY3Z6(BO3)3Si6O18(Oh,O)-

3(Oh)3,F

 

Composition chimique: Ca(Li2Al)Al6(Si6O18)(BO3)3(OH)3F

calcium borosilicate de sodium, lithium et aluminium

Strunz nr.: 8/E.19-80

Classe VIII des : Silicates  

sous classe des : Cyclosilicates

groupe des : Tourmalines

sous-groupe des : Tourmalines calciques

série: Oxyrossmanite - Chrysocolle

système cristallin: Rhomboedrique (Trigonale)

morphologie: souvent en baguettes  rhomboedriques,

longs cristaux prismatiques striés à section triangulaire

ou courbe, trigonale, agrégats aciculaires ou fibreux à

texture radiée, en masse columnaires, en inclusions dans

autres minéraux

dureté: 7,00 à 8,00

densité:  2 90 à 3,10

couleur: rose, rouge, marron rosâtre, parfois tirant sur le violet,

rouge verdâtre

La liddicoalite plus recherchée est la couleur rouge rubis

éclat: vitreux

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

                        

 

                       

 

 

 

 

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

FLUORMAGNESIO-HORNBLENDE

 

                                      

 

 - Trouvé en 1999 par le minéralogiste russe Dr.Mikael Murashko,

dans les cavités des xenolites riches en hematite altéré du complexe

trachyandésite de Kopesik, Dump mine n°45, Kopeisk, district de

Chelyabinsk, Sud Ourals, Russie.

Dimensions: micromount

 

Étymologie:

 - Prend le nom par les composants de sa formule: Fluor-Magnesio-

Hornblende.

Découverte en 1998 par le minéralogiste Igor Pekov, à Dealul Uroi,

complexe des trachyandesites de Deva, Hunedoara County,

Roumanie,  

 - Décrite par la suite par les russes:

 - B. Cesnokov

 - M.  Kotrly

 - T. Nisanbajev.

 

Formule chimique:  (Na,K)1-xCa2Mg3[Si2AlO22]F2

Strunz nr.:  8/F.10-128

classe VIII des : Silicates

sous-classe des: Inosilicates

Groupe des :  Amphiboles

sub-groupe des : Amphiboles calciques

série: Parvomanganotremolite - Potassicferrisadanagaite

système cristallin:  Monoclinique, (Prismatiques)

morphologie: en grains, cristaux en petits prismes

microscopiques visibles uniquement au microscope

dureté:  5 à 6

densité: 3,12

couleur: incolore, ambre, miel, brun pâle, jaune brunâtre

éclat: vitreux; transparent

rareté par Stefan Weiss:  +++ (rarissime)

 

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

FLUORO-MAGNESIOHASTINGSITE

 

                           

 

 - Trouvé en 1999 par le minéralogiste russe Mikael Murashko, dans

les cavités des xenolites riches en hematite altéré du complexe

trachyandésite de Kopesik, mine n°45, du district de Chelyabinsk,

Ourals, Russie.

Dimensions: micromount

 

Étymologie:

 - Prend le nom par les composants de sa formule: Fluoro-

   MagnesioHastingsite.

 - Decouverte en 1998 à Dealul Uroi, complexe des trachyandesites

   de Deva, Hunedoara County, Roumanie.

 - Décrite en 1998 par les russes:

 - B. Cesnokov

 - M.  Kotrly

 - T. Nisanbajev

 

Formule chimique:  NaCa2(Mg4Fe3+)Si6Al2O22F2

Strunz nr.:  8/F.10-128

classe VIII des : Silicates

sous-classe des: Inosilicates

Groupe des : Amphiboles

sub-groupe des : Amphiboles calciques

série: Parvomanganotremolite - Potassicferrisadanagaite

système cristallin:  Monoclinique, (Prismatiques)

morphologie: en grains, cristaux en petits prismes

microscopiques visibles uniquement au microscope

dureté:  5 à 6

densité: 3,12

couleur: ambre, miel, brun pâle, jaune brunâtre

éclat: vitreux; transparent

rareté par Stefan Weiss:  ++ (très rare)

 

 

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

FLUOROPHLOGOPITE (Groupe des Mica)

 

                                  

 

 - Trouvé en 2007 par le minéralogiste russe Mikael Murashko,

dans les cavités des brèches de lava riches en micas,  du complexe

de phlogopite de Kopesik, mine n°45, du district de Chelyabinsk,

Ourals, Russie.

Dimensions: micromount

 

Étymologie:

 - e nom dérive par la composition dans la formule de deux

minéraux: Fluor et Phlogopite.

 - Découverte en 2006 à Monte Calvario, près de Brancavilla,

complexe volcanique de l'Etna, province de Catania, région de

la Sicilie, Italie.

 - Décrite en  2005 par Jinsha Xu Shen et Ganfu, voir le rapport

"Mineralogical study on fluorophlogopite from the Bayan Obo ore

deposit".

 

 Synonymes :

 - Fluorine-hydroxyl-phlogopite

 - Fluorphlogopite mica

 

Formule chimique:  KMg3[(F,OH)2/AlSi3O10]

Strunz nr.:   8/H.11-75

classe VIII des : Silicates  

sous-classe des: Phyllosilicates

Groupe des :  Celadonite-Muscovite

sub-groupe des :  Lithionites Biotites

série: Polylithionite - Sokolovaite

système cristallin:  Monocliniques (pseudo hexagonale)

morphologie:  Trioctaédrique, prismatique, en fines lamelles  

 dureté:  2 à 3

densité:  2,83

couleur:  incolore transparent, jaunâtre, jaune pâle

éclat: vitreux, résineux; transparent

rareté par Stefan Weiss:  0 (commune)

 

 

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

FOITITE (groupe des tourmalines)

 Foitite avec  Goschenite

 

                            

 

 - Trouvé en 1998, par le prospecteur brésilien Louiz Mendez, dans

les pegmatites granitiques de la mine Xanda, Virgen de Lapa, vallée

de Jequitinhonha, Minas Gerais, région du sud-est, Brésil.

Dimensions:  5.5 cm. x 3 cm.

 

Étymologie:

 - Découverte en 1992 dans la mine White Queen, district de Pala,

comté de San Diego, Californie du Sud, États-Unis.

le nom a été dédié au Docteur Franklin F. Foit (1942-),

minéralogiste et spécialiste dans le groupe de la tourmaline,

professeur à l'Université d'État de Pullman, Washington, États-Unis.

( Voir photo ci-contre).

 - La foitite a été décrite en 1993 par les minéralogiste américains:

 - D.J. MacDonald

 - Frank C. Hawthorne

 - Joel D.Grice.

 

Synonymes :

  - Foitit (en allemand)

  - Foitita (en espagnol)

 

Formule chimique:  [](Fe++2Al)Al6(Si6O18)(BO3)3(OH)3OH

Sodium fer aluminium hydroxyborosilicate

Strunz nr.: 8/E.19-40

classe VIII des: Silicates

sous-classe des: Cyclosilicates

Groupe des: Tourmalines

sub-groupe des: Tourmalines-Borates avec 6 chaînons  

série: Fluorelbaite - Chromoaluminopovondraite

système cristallin:  Rhomboedrique (trigonal)

morphologie: cristaux prismatiques allongés  

 dureté: 7

densité: 3.17

couleur: bleu indigo, noir bleuâtre, violet noirâtre

éclat: vitreux; transparent

rareté par Stefan Weiss:  + (rare)

 

 

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

FRANCISITE  

                           

                         

 

 - Trouvé en 1991 par moi même dans la barite oxydé de la zone

secondaire de la mine Baccu Locci, près de Villaputzu, province de

Cagliari, Sardaigne, Italie.

Dimensions:  1,20 cm. x 0,70 cm.

 

Étymologie:

 - Dédié au minéralogiste Glyn Francis (1939-) ingénieur des mines

et contrôleur de la mine Fer Monarch ou il découvrit le premier

spécimen.

 - Décrite en 1990 par les minéralogistes et cristallochimistes 

australiéns:

 - Allan Pring, 

 - Dr. Bryan Michael Kenneth Cummings Gatehouse

    (1932-2014)

 - William D. Birch .

 - La Francisite a été découverte en 1990 dans la mine à ciel

ouvert Fer Monarch, le Bouton de fer, Middleback Plage,

Péninsule d'Eyre, à 400 Km. d'Adelaide, Australie du sud,

Australie.

 

Formule chimique: Cu3Bi(SeO3)2 Cl2O

Strunz nr.:  04/K.10-50

classe IV des : Oxydes et Hydroxydes

Groupe des : Sulfites, selenites, tellurites

série: Scotlandite - Francisite

dureté: 3 à 4

densité: 4,80

système cristallin:  Orthorhombique, (dipyramidal)

morphologie:  radiée, lamellaire, agrêgats, allongée, en petites

touffes de cristaux aciculaires

couleur: vert, vert clair, vert pomme vif

éclat: adamantin; transparent à translucide

rareté par Stefan Weiss:  ++ (très rare)

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

FRANCKEITE

                     

                                 

 

 - Trouvé en 1979 dans les roches à contact métamorphique des

dépôts Hydrothermales d'Ag-Sn de la mine de Maria Francisca,

du complexe miniér des mines d'argent de Huanuni, Huanuni,

province de Dalance, département d'Oruro, Bolivie.

Dimensions: 3,50 cm. x 2,50 cm.

 

Étymologie:

 - Dédiè aux géologues et ingénieurs des mines Carl et Ernst

Francke.

 - Découverte en 1893 dans la mine de Chocaya, District

d'Atocha-Quenchisla, Province sud Chicas, département de Potosi

Bolivie.

 - La Franckeite fut decrite en 1893 par le géologue et minéralogiste

allemand Alfred Wilhelm Stelzner (1840-1895) professeur de

minéralogie et de géologie de l'Univertité de Cordoba, Argentine.

(Voir photo ci contre)

 

Synonymes et variétés:

- Franckeit (en allemand)

- Ilijteria,

- Llicteria

- Incaite (variété)

- Potosite (de Potosi Bolivie)

-

Formule chimique: (Pb,Sn2+)6Sn4+2FeSb2S14

Strunz nr.: 2/C.17-70

classe II des  Sulfures et Sulfosels

Groupe des : Cylindrite

série: Herzenbergite - Abramovite

dureté:  2,50 à 3,00 (malléable, flexible, inelastique)

densité: 5,90

système cristallin:  Triclinique, (Anorthique, pinacoidale)

morphologie:  xx allongés, striés, tabulaire mince, radiale

feuilletée, habituellement sphérique, en rosette ou agrégats

couleur: noir, noir-grisâtre, gris noir, iridescent à la lumiére du

jour

éclat: métallique: opaque

rareté par Stefan Weiss: + (rélativemente rare)

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

FRANKLINITE (FRANCKLINITE) avec ZINCITE et WILLEMITE 

 localité type

 

                           

 

 - Trouvé en 1966 dans le complexe calcaire des dépôts de skarn

à intrusions ignées de Franklin Furnace (ère Cambro-Ordovicien,

Mésoprotérozoïque), des mines de zinc de Franklin & Sterling Hill,

district minier de Franklin, colline de New Jersey,  Ogdenburg, Comté

de Sussex, New Jersey, USA.

Dimensions: 9.5 cm. x 6 cm. 

 

Étymologie:

 - nommé en honneur de Benjamin Franklin (1706-1790), sixième

president de Pennsylvanie, naturaliste, inventeur, écrivain, éditeur,

et homme politique américain, (voir photo ci contre).

La franklinite fut en décrite en 1819, par Pierre Berthier (1782-

1861), minéralogiste et géologue français. Ingénieur polytechnicien

de l'académie des sciences, inspecteur générale et ingénieur en

chef du Corp des Mines en 1836. (Voir  photo ci-contre).

 

Synonymes:

  - Ferrite de zinc

  - Francklinite (par Pierre Berthier en 1819)

  - Isophane ( par Breithaupt)

 

  - Magnofranklnite (en 1892 par Canfield)

  - Zincoferrite

 

Formule chimique: (Zn,Mn2,Fe2)(Fe3,Mn3)2O4

Strunz nr.: 4/B.02-60

classe  IV des : Oxydes, Hydroxydes

sous-classe des : Oxydes avec [M3O4]

Groupe des : Spinelles

série: Magnesioferrite - Franklinite

dureté: 5,5 à 6

densité: 5,16

système cristallin:  Cubique, (isométrique)

morphologie: octaèdrique, arrondie, agrégats, massive, 

granulaire,

couleur: noir, rouge foncé

éclat: métallique, mat

rareté par Stefan Weiss: + (rare)

 

 

 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

FRANZINITE                        

localité type

 

                                

 

 - Trouvé par moi même en 1979 dans les roches carbonatées

des trachytes magmatiques de la zone volcanique des carrières à

pierres ponce de Pitigliano, Provence de Grosseto, Toscana, Italie.

Dimensions: 4,00 cm. x 3,00 cm.

 

Étymologie:

 - trouvé pour la premiere fois à Grosseto dans les carrières à

pierres ponce de Pitigliano (Toscopomici carrière), Toscana, Italie.

 - La Franzinite fut dédié à l'italien Marco Franzini (1938-),

professeur de minéralogie au département  Sciences de la Terre

à l'Université de Pise, Italie. Membre de la faculté de Sciences

Naturelles, Mathématiques, et Physiques de Pise, Italie.

 - La Franzinite fut décrite en 1977 par Stefano Merlino et

Paolo Orlandi professeurs à  l'Université de Roma " La Sapienza",

Italie.

 

Formule chimique:  (Na,Ca)7

Strunz nr.:  8/J.09-80

classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Inosilicates et Tectosilicates

Groupe des : Cancrinites

série: Hydroxycancrinite - Wenkite

dureté: 5,00  

densité: 2,49

système cristallin: Rhomboedrique (trigonale-trapezohedrale)

morphologie: cristaux en prismes hexagonaux,

couleur: incolore, blanc

éclat: vitreux, perlé

rareté par Stefan Weiss: + (rare)

 
 

Cliquez sur les photos  

 
 

 

FREEDITE                        

localité type

 

                                   

 

 -Trouvé  en 1987, dans les scories de plomb et de platine de la

mine de Langban, Bergslagen, district de Filipstad, Värmland

(Wermland), Suède.

Dimensions: 1.5 cm. x 1.5 cm.

 

Étymologie:

 - dédié au Dr Robert L. Freed (1950-), minéralogiste américain,

de l'Université Trinity, San Antonio, Texas, États-Unis.

  - La Freedite a été décrite en 1985 par les minéralogistes et

cristallographes américains 

 - Peter J. Dunn et

 - Roland C. Rouse (1943-).

 

Formule chimique: Pb8Cu+(As+++O3)2O3Cl5 

Strunz nr.:  4/J.03-20

classe IV des : Oxydes et hydroxydes

sous-classe des : Oxydes

Groupe des :  Arseniates avec [AsO3]---

série: Reinerite - Armangite

dureté:  3

densité: 7.43

système cristallinMonoclinique

morphologie:  radiale, cristaux regroupées, grains

couleur:  jaune pâle, jaune verdâtre

éclat: vitreux

rareté par Stefan Weiss: +++ (rarissime)

 
 

Cliquez sur les photos  

 
 

  

FUSCHITE verte (variété de Muscovite)

   Silicate d'alluminium et de chrome

        

                                              voir page M = Muscovite

 

 

                             

 

 

                                             

 

 

[ ACCUEIL ] [ MINERAUX DE COLLECTION ]  [ MINERALOGIE THEMATIQUE ]  [ MINERALOGIE SYSTHEMATIQUE ]  [ FOSSILES ] [ CONTACT ]