zingomineral.com                                  Collection Don Giovanni ZINGO, France

 

 

 
 

 

GABBRO (roche éruptive faisant partie des roches magmatiques).

                                   Notions de pétrographie

 

  - Gabbro: roche éruptive à structure grenue, sombre et dense,

composée de feldspath alcalin, mica, amphibole et beaucoup

de pyroxènes (augite). Peut contenir aussi de l'olivine et de la

magnetite. Ne contient pas de quartz. Accompagne souvent

les diorites. Roche lourde, de couleur noire.

 

Variétés :

  - Euphotide (gros cristaux de plagioclase vert);

  - Péridotite (contient, en plus du pyroxène, du péridot ou de

    l'olivine);

  - Serpentine (olivine altérée).

 

 

 

 

 
 

                                                          Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

GAGARINITE-(Ce) = ZAJACITE-(Ce)

localité type

 

                                minéral radioactif

                               

 

 - Trouvé en 1998 dans les granodiorites du  complexe

minéralogique du Strange Lake, près de Schefferville, 

Quebec-Labrador, Canada.

Dimensions:  3.5 cm. x 2 cm.

 

Étymologie:

 - dédié au prémier cosmonote russe, Yuri Gagarin (1934-1968),  

le nom original est (zajacite-(Ce)): pour le professeur Dr. Ihor

Stephan Zajac (1935- ), géologue russe renomé qui fit le

premier à découvrir le complexe minéralogique du Strange Lake

près de Scefferville, Quebec-Labrador, Canada.

 - La Gagarinite-(Ce) à été découverte en 1995 :

 - La derrière description à été faite en 2001-2005, par les

géologues russes:

 - Y.I. Dolomanova

 - V.M. Senderova

 - M.T. Yanchenko  

 

Remarques:

 - C'est l'un des rares minéraux (moins de 20) qui contient

du Praseodymium.

 

Formule chimique:

NaCaCeF6  ou Na(REExCa1-x)(REEyCa1-y)F6

Strunz Nr.: 3/A.08-45

classe III des: Halogenures, Fluorures, Chlorures, Bromures,

Iodures

sous-classe des:  Halogenures  

groupe des:  Halogenures anhydriques

série: Sellaite - Gananite

dureté: 3.5

densité: 4.50

système cristallinRhomboedrique, (Trigonal)

morphologie: cryptocristalline, massive, microcristalline,

granulaire, cassante, conchoidale

couleur: jaunâtre; rose; crème; blanc crème; brun pâle

éclat: vitreux, mat

rareté par Stephan Weiss: ++ (très rare)

 

   radioactivité :

GRapi = 36,050.05 (Gamma Ray American Petroleum

Institute Units)

La Concentration de la Zajacite-(Ce) est par 

GRapi unites= 27.74 (PPM)

- La Zajacite-(Ce) est radioactive et défini dans

49 CFR 173.403. Supérieure à 70 Bq / gram

 

 

 
 

                                                                Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

GALENE ou GALENITE ou GALENA 

Specimen antique

 

                            

 

 - Trouvé en 1910 dans les roches de paragenèse métalliques à

galene de Rosia  Montana, Apuseni Montaignes, Roumanie.

Dimensions: 10,50 cm. x 9,50 cm. (monocristal isometrique)

 

Étymologie: 

 - le nom dérive du latin "Galena"  qui signifie minérai de plomb.

Décrite et découverte en 77 après J.C., par Pline (Caius Plinius

Secundus), dit "Pline l'ancien". Grand naturaliste, écrivain,

astronome, anthropologue, grand érudit en psychologie,

métallurgie, sciences naturelles, minéralogiste et paléontologue.

Né à Como (Italie du nord) en l'an 23 après J.C. et décédé en l'an 79 à Stabie (actuellement Castellammare di Stabia) près de Naples.  

Sa plus grande oeuvre fut la fameuse encyclopédie de 37 volumes

"Caius Plinii Secundi Naturae Historiarum libri XXXVII"

= Histoire Naturelle.  

 - Mort en l'an 79 après J.C..  pendant l'éruption du Vesuve qui

ravagea Pompei, Ercolanum et toutes villes et villages se trouvant  

aux pieds du volcan.  Avant sa mort il adopte son neveu en lui

donnant le nom " Gaius Plinius Caecilius Secundus"  dit "Pline le Jeune".

Extrait d'une lettre de Pline le Jeune à Tacite sur l'éruption du Vésuve en l'an 79 après J.-C. à la mort de son père:

 - Une nuée se formait (on ne pouvait bien voir de loin de quelle

montagne elle sortait, on sut ensuite que c'était du Vesuve) ayant

l'aspect et la forme d'un arbre et faisant penser surtout à un pin.

(voir photo ci-contre). Car après s'être dressée à la manière d'un

tronc fort allongé, elle déployait comme des rameaux, ayant été

d'abord, je suppose, portée en haut par la colonne d'air au moment

où elle avait pris naissance, puis cette colonne étant retombée, abandonnée à elle-même ou cédant à son propre poids, elle s'évanouissait en s'élargissant ; par endroit elle était d'un blanc

brillant, ailleurs poussiéreuse et tachetée, par l'effet de la terre et

de la cendre qu'elle avait emportées...

...Déjà les bateaux recevaient de la cendre, à mesure qu'ils

approchaient plus chaude et plus épaisse, déjà aussi de la pierre

ponce et des cailloux noircis, brûlés, effrités par le feu, déjà il y avait

un bas-fond et des rochers écroulés interdisaient le rivage...

...Pendant ce temps, le sommet du mont Vesuve brillait sur plusieurs

points de larges flammes et de grandes colonnes de feu dont la

rougeur et l'éclat étaient avivés par l'obscurité de la nuit.

Pline le Jeune, Lettres, tome II, Livres IV-VI

 - Texte établi et traduit par Anne-Marie Guillemin , Paris, Les Belles

Lettres, 1989, 1re éd. 1987.

 

Synonymes:

 - Galenite;

 - Carne de Vaca;

 - Parakobellite;

 - Potter's Ore;

 - Lead Glance;

 - Lead-ore;

 - Acerilla;

 - Lead sulphide

 

Variétés:

 - Argentiferous;

 - Auriferous;

 - Selenian Galena;

 - U-Galena; Plumbeine;

 - Bismuthferous; 

 - Johnstonite (de Haidinger)

 

Formule chimique: PbS

sulfure de plomb

Strunz nr.:  2/C.15-40

classe II des : Sulfures, Séléniures, Tellures, Bromures, Iodures

groupe des : Galenes

série: Keilite - Crerarite

dureté: 2,50

densité: 7,60

système cristallin: Cubique  (isometrique)

morphologie: cristaux souvent cubiques, cubooctaedriques,

tabulaires, dodecaedriques, octaedriques; massive, tabulaire,

grenu, grossiere, fibreuse, stalactitiqiue, hexaedrique

couleur: gris de plomb, gris, gris noir, irisé, bleuâtre

éclat: métallique

rarete par Stefan Weiss: commune   

 
 

                                                          Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

GARTRELLITE avec Duftite

 

                                       

 

 - Trouvé en 1992 dans le complexe de gneiss à barito-fluorite de la

mine Clara dans la vallée de Rankach, Oberwolfach, Wolfach

Forêt-Noire, Baden-Würtemberg, Allemagne.

Trouvé par le collectionneur, amis et chercheur en minéraux, Jean

Claude Deutschmann (1945-2009), se reporter pour sa biographie

au minéral Claraite.

Dimensions:  3, 2 mm. x 2,00 mm.

 

Étymologie: 

- Dédié à l'australien minéralogiste, collectionneur et ami Blair

Gartrell (1950-1994).

 - La Gartrellite fut décrite en 1989 par le Dr. Vale Ernie Nickel

(1926-2009). (Voir photo ci contre).

 - Elle fut découverte en 1987, par le collectionneur de minéraux

Blair Gartrell à Ashburton Downs, Prospect Anticline, dans l'open

cut de Kintore à Broken Hill, Australie occidentale, Australie.

 

Formule chimique: Pb(Cu,Fe3+,Zn)2(AsO4,SO4)2.2(H2O,OH)

Strunz nr.:  7/C.31-90

classe VII des: Phosphates, Vanadates, Arseniates

groupe des: Tsumcorites

série: Tsumcorite - Rappoldite

dureté:  1,00 à 2,00

densité: 5,38

système cristallin:  Triclinique

morphologie: encrustations, cristaux tabulaires, en agglomérats

cryptocristallins,

couleur: jaune, jaune verdâtre

éclat: crayeux; transparent

rareté par Stefan Weiss: + (rare)

 

 
 

                                                                        Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

GATEHOUSEITE

localité type

 

                                 

 

 - Trouvé en 1994 dans la zone secondaire des cavités sédimentaires

du gisement de fer et manganese de la mine de fer "Monarch", Iron 

Knob Middleback Ranges, Sud d'Australie, Australie.

Dimensions: 1,00 cm. x 0,70 cm.

 

Étymologie: 

 - Découverte en 1993 par Alain Pring et William D.Birch dans la

zone secondaire des cavités sédimentaires du gisementde fer et 

manganese de la mine de fer "Monarch", Iron Knob, Middleback

Ranges, Sud d'Australie, Australie.

 - La Gatehouseite a été dédié au Dr australian Bryan Michael

Kenneth Cummings Gatehouse (1932-), chimiste en

crystallographie à l'université de Monash, Melbourne, Australie.

 

Formule chimique: Mn5(PO4)2(OH)4

Strunz nr.: 7/B.11-65

classe VII des : Phosphates, Arseniates et Vanadates

groupe des : Lazulites

série: Ludjibaite - Reppiaite

dureté: 4,00 

densité: 3,74

système cristallin: Orthorhombique (disphenoidal)

morphologie: cristaux tabulaires, radiés, laméllaires, agrégats

couleur:  jaune pâle,orange brunâtre, orange pâle, transparent

éclat: vitreux, perlé, gras; adamantin, transparent

rarete par Stefan Weiss: +++ (extremement rare)

 

 
 

                                                                         Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

GEBHARDITE

localité type    

                                

                                

 

 - Trouvé en 1983 dans la zone hydrothermal polimetallique du gisement

de DeWetShaft, mine Tsumeb (Tsumcorp mine), Tsumeb, region de

Otjikoto (Oshikoto), Namibia.

Dimensions: micromount

 

Étymologie: 

 - décrite en 1983 par les minéralogistes allemands:

 Olaf Medenbach (1949- voir photo ci contre), professeur assistant     de Geosciences a la Ruhr Université de Bochum, R.F.A.,

 - W. Gebert et

 - K. Abraham.

 

Formule chimique: Pb8[(As2O5)O/Cl6/2]

Strunz nr.: 4/J.06-40

classe IV des : Oxydes et Hydroxydes

groupe des : Arsenates

série: Fetiasite - Gebhardite

dureté: 3,00

densité: 6,00

système cristallin: Monoclinique

morphologie: aciculaire

couleurbrun clair, brun

éclat: adamantine

rarete par Stefan Weiss: +++ (extremement rare)

 

 
 

                                                                         Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

GENNARUTTITE (MONTEPONITE)

  

                                      

 

 -  par mon ami russe Docteur en minéralogie Mikhail Nikolaevich 

Murashkofondateur de la "Systématic Mineralogy" à St. Petersburg,

trouvé en 1960 dans les revêtement de cristaux de calamine, Volcan

Kudryavyi, île Iturup, groupe des îles Kurilskie, Russie.

Dimensions: 2.5 cm. x 1.00 cm.

 

Étymologie:

 - prend le nom du lieu de sa découverte : décharges minières de

Genna Rutta, de la mine Monteponi, Mont Poni, province de

Carbonia-Iglesias, Cagliari, Sardaigne, Italie.

 - La Gennaruttite (Monteponite) a été décrite en 1901, par les

minéralogistes: Ernesto Wittich et Bernhard Neumann et reprise

en 1916 par le minéralogiste Ernest E. Fairbanks.

  

Synonyme:

 - Genaruttit (en allemand)

 - Monteponita (en espagnol)

 - Monteponite (de Monteponi, Sardaigne, Italie)

 - Natiürliches Cadmiumoxyd (en allemand)

 - Oxyde de cadmium naturel

  

Formule chimique: CdO

Strunz nr.4 / A.04-50

classe IV des : Oxydes et Hydroxydes

sous-classe des : Oxydes M:O = 2:1 and 1:1 [M2O], [MO]

groupe des : Periclases

série : Periclase - Monteponite

dureté :  3

densité: 8.15

système cristallin: Cubique, (isometrique, hexaoctaédrique)

morphologie:  cristaux en copeaux, comme coupés par un

couteau (par exemple les copeaux de parmesan pour un carpaccio), ou en forme d'amende, ou courbés comme les

lamelles de graphite, possible en macles, octraédriques,

cubooctaédriques, pulverulante ou en enduit

couleurnoir brillant, gris brillant

éclat: métallique brillant

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 
 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GEOCRONITE

 

                                   

 

 - Trouvé en 1969  dans les veines hydrothérmales de la mine

Pollone de Val di Castello Carducci, près de Pietrasanta, Panzano, province de Massa-Carrara, région de Chianti, Alpes

Apuanes, Toscana, Italie.

Dimensions: 2,00 cm. x 1,00 cm.

 

Étymologie:

 - Le nom dérive du grec  "Geo" terre et de "Kronos" Saturne,

nom utilisé dans l'alchimie pour le plomb et de l'antimoine.

Elle fut découverte en 1838 dans la mine Sala Silver, Vëstmanland,

Suede, et Falun, Kopparberg, Suede.

 Décrite en 1839 par le lieutenant suédois Lars Fredrik Svanberg

(1805-1878), minéralogiste et professeur de physique et chimie à

l'Université d'Uppsala, Suede.

 

Synonymes et variétés:

  - Geocronit (en allemand)

  - Geocronite (en italien)

  - Kilbreckanite (synonyme)

  - Schulzit (synonyme en allemand)

  - Schulzite (synonyme en français et iatalien)

  

  

Formule chimique:  Pb14(Sb,As)6S23

Strunz nr.:  2/E.15-20

classe II des : Sulfures et Sulfosels

sous-classe des : Sulfosels  

groupe des : Pb Sulfosels avec As/Sb

série: Jordanite - Lengenbachite

dureté:  2,50 à 3,50

densité: 6,45 à 6,46

système cristallin:  Monoclinique

morphologie:  tabulaire, terreux, en grains, xx tabulaires ou

lamellaires, arrondis, rarement en macles

couleur: gris de plomb, grisâtre, gris d'argent

éclat: métallique

rareté par Stefan Weiss:  commune

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GETCHELLITE

 

                                  

 

 - Trouvé en 1969 dans la zone à roches granito-diorites intrusives de 

Chaidarkan (Khaidarkan), vallée de Ferghana, Kirgisien, region de 

Osh, Kyrgyzstan.

Dimensions:  7,00 cm. x 3,50 cm.

 

Étymologie:

 - le nom provient du lieu de sa premiere découverte: mine d'Or

Getchell, Fosse sud, Golconda, Extension Sud Pit, Humbolt County,

Nevada, USA.

 - La Getchellite fut découverte 1965 par Byron G. Weissberg

(1930) géologue et minéralogiste au Département de la Recherche

Scientifique et industrielle de Nouvelle Zélande et aussi chimiste

près la Division Chimique (D.S.I.R. ) de la N.Z..

  

Formule chimique:  AsSbS3

Strunz nr.:  2/F. 03-10

classe II des : Sulfures

groupe des : Sulfures avec As

série: Getchellite - Wakabayashilite

dureté: de 1,50 à 2,00

densité: 3,92

système cristallinMonoclnique (Prismatique)

morphologie: prismatique, tabulaire, compact, isometrique,

amellaire, aciculaire

couleur: rouge pourpre, rouge foncé, irisé, rouge sang, violet,

vert, pourpre-gris, pourpre-rouge

éclat: vitreux, résineux, opaque

rarete par Stefan Weiss: + (pas rare)

 

 

                                                                 Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

GEYSERITE variété d'Opale

 

                                    

 

 - Trouvé en 1967 sur le Plateau volcanique de Gergovie entre

Limagnes et les volcans du Puy du Dome, à une dizaine de

kilomètres au sud de Clermont-Ferrand, Auvergne, France.

(Voir photo ci-contre).

Dimensions:  6,00 cm. x 3,50 cm.

 

Étymologie:

de l'Islandais "Geyser" = jaillisseur. 

 

Remarque:

 - Geyserite  (roche déposée au tour de l'évent d'un geyser).

  

Formule chimique de l'Opale: SiO2.nH2O

Dioxyde de silicium hydreux

Strunz nr.: 4/D.01-80

classe  des: Oxydes, Hydroxydes

série: Quartz - Opale

dureté: 5,50 à 6,00 

densité: 1,99 à 2,25

système cristallin: amorphe

morphologie: amorphe, agrégats réniforme, en formes

botryoïdes (en grappes), stalactiforme.

couleur: incolore; blanc; bleu; jaune; brun rouge; orange;

vert; gris; noir; irisé; blanc bleuâtre; jaunâtre

éclat: vitreux, perlé; transparent, translucide, opaque, mat

rarete par Stefan Weiss: commune

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GINIITE

localité type

 

                                     zingomineral.com

 

 - Trouvé en 1979 par moi mon ami minéralogiste allemand

Wolfgang Henckel , dans les pegmatites de Sandamab, North Farm,

Usakos, District de Caribib, région d'Erongo, Namibie.

Dimensions:  2 cm. x 2 cm.

 

Étymologie:

 -  Décrite en 1980 par le minéralogiste Paul Keller pour sa femme,

Gini Keller.

 - Paul Keller (1940-), professeur de minéralogie à l'Université de

Stuttgart, Allemagne.  

 

Formule chimique:   Fe++Fe+++4(PO4)4(OH)2.2H2O

Strunz nr.:  7/D.03-10

classe VII des :  Phosphates, Arseniates, Vanadates

sous-classe des: Phosphates

groupe des : Phosphates hydratés avec des anions en plus

série:  Gladiusite - Zykaite

dureté:  3 à 4

densité: 3.42

système cristallin:  Monoclinique, (prismatique)

morphologie:   cristaux prismatique de taille miniscules

couleurbrun, brun noirâtre, noir, vert noirâtre

 éclat:  vitreux, cireux, gras; Translucide

rareté par Stefan Weiss:  ++ (très rare)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GINORITE OU CRYPTOMORPHITE

localité type

 

                                     

 

 - Trouvé par moi même en 1998 dans les veines de grès de la mine

de Sasso Pisano, à Castelnuovo Val di Cecina, province de Pisa,

région Toscana, Italie.

Dimensions:  micromount

 

Étymologie:

 - D'après le politicien et industriel florentin  prince de Trevignani,

PieroGinori Conti (1865-1939), qui a contribué au développement

de l'industrie de borax en Toscana, Italie. (Voir photo ci-contre).

 - Découverte en 1933 à Sasso Pisano, à Castelnuovo Val di Cecina,

province de Pisa, région Toscana, Italie.

 - La Ginorite a été découverte et décrite en 1934 par le politicien et

minéralogiste italien, Giovanni D'Achiardi (1872-1944), professeur

de minéralogie et pétrographie à l'Université de Pisa, Italie. 

 

Synonyme:

  - Cryptomorphite (par Alexander  W. Chase en 1873)

  - Cryptomorphita (en espagnol)

  - Ginorita (en espagnol)

 

Formule chimique:  Ca2B14O23.8H2O

Strunz nr.: 5/K.07-10

classe V des : Carbonates, Nitrates, Borates

sous-classe des: Borates, Hexaborates

groupe des : Phylloborates

série:  Fabianite - Peprossiite-(Ce)

dureté:  3,5

densité: 2,10  

système cristallin: Monoclinique

morphologie: losangique, lamellaire, massive

couleur: balnc, blanc cassé  

 éclat: vitreux, cireux; transparente, translucide, opaque  

rareté par Stefan Weiss:  ++ (très rare)

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GISMONDINE = PHILIPSITE-K ou ABRAZITE

 

                                      (voir lettre P = Philipsite-K)

 

                                           

 

 - Trouvé en 1999 dans les roches volcanique avec veine de zéolite

du mont Kukisvumchorr, Massif Kibiny, Presqu'île de Kola,

Murmanskaja Oblast, Region du Nord, Russie.

Dimensions: 3,50 cm. x 2,00 cm.

 

Étymologie:

 - dédié à Padre Giuseppe Carlo Gismondi (1762-1824),

minéralogiste italien, prêtre Scolopio (prêtre des écoles Chrétiennes)

et savant de Sciences Mathématiques de l' Institut " Scuole Pie di

Roma", Italie. Professeur de métaphysique, de physique et de

mathématique près du  "Colleggio Reale Carolino" de Palermo, Italie.

Ordonné directeur de la "Cattedra di Mineralogia e Paleontologia

dell'Università di Roma" (La Sapienza).en 1809 par le Pape Pio VII.

En 1825 eut le titre de " Doyen Émérite de Géologie à l'Université

des Etudes La Sapienza de Rome".  

 

Remarque:

 - La Gismondine est un polymorfe de la Gismondine-Ba et de

la Gismondine-Ca.

 

Synonymes:

 - Gismondina (en italien),

 - Abrazite,

 - Abrazita (en italien),

 - Abracita (en espagnol)

 - pierre de Cross,

 - Cross stone (en anglais),

 - Philipsite-K

 - Fillipsite-K (en italien),

 

Formule chimique:  CaAl2Si2O8·4(H2O).

Strunz nr.: 8/J.25-55

classe VIII des : Silicates

sous-classe : Tectosilicates

groupe des : Zeolites laméllaires

série: Amicite - Yugawaralite

système cristallin: Monoclinique (prismatique)

morphologie: sphaerolitique, macles, radiée, isométrique (cristaux

pseudo-hexagonaux, prismatiques, pseudo-tétragonaux)

dureté: 4,50 à 5,00

densité: 2,20

couleur: blanche, transparente, incolore, jaunâtre, opaque

éclat:vitreux

rarete par Stefan Weiss: commune

                  

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GITTINSITE

 .

 

                                      

 

 -Trouvé en 1983, dans des lentilles de pegmatites riches en

eudyalite du gisement minière du Dépôt Khaldzan Buregte,

massif Khaldzan Buragtag, Monts Altaï, Mongolie.

Dimensions:  3,5 cm. x 2 cm.

 

Étymologie:

 - Dédié  au canadien professeur de minéralogie et pétrographie

John Charles Gittins (1938-), de l'Université de Toronto, Canada.

 - Découverte en 1980 près du complexe minière de la rivière

Kipawa, canton. de Villedieu, Témiscamingue County,  Québec, Canada.

 - La Gittinsite a été décrite en 1980 par les minéralogistes

canadiens:

 - H. Gary Ansell (1943-) conservateur  

 - Andrew C. Roberts (1950) du Service Géologique Canadien

 - A. G. Plant et

 - B. D. Sturman.

 

Formule chimique: CaZrSi2O7

Strunz nr.:  8/C.01-15

classe VIII des : Silicates

sous-classe des :  Sorosilicates [Si2O7]  

groupe des : Thortveitites

série:  Thortveitite - Rowlandite-(Y)

dureté:   3,50 à 4,00

densité:  3,62

système cristallin: Monoclinique, (prismatique)

morphologie:  fibres ne dépassent pas 0,3 mm, radié, massif, en

gerbe

couleur:  blanc, jaune citron

éclat: vitreux; Transparent

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GIUSEPPETTITE

Localité type.

 

                                           

 

 - Trouvé en 1983 dans les veines à sanidinite des ejections

volcaniques du complex géologique Sabatini, Caldera di Sacrofano,

vallée de Biachella, Campanano, Latium, Italie.

Dimensions:  (micro en capsule).

 

Étymologie:

 - Dédié à l'Italien Giuseppe Giuseppetti (1923-), professeur de

minéralogie à l' université de Pavia, Pavie, Italie.

 - Décrite en 1981 par les minéralogistes Italiens :

 - F. Mazzi et 

 - C. Tadini.

  

Formule chimique:  

(Na,K,Ca)7-8(Si,Al)12,O24,(SO4)10Cl2.5(H2O)

Strunz nr.: 8/J.09-40 

classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Tectosilicates

groupe des : Cancrinites-Sodalites

série: Hydroxycancrinite - Wenkite

dureté:  6,00 à 7,00

densité:  2,36

système cristallin: Hexagonale (trigonale - ditrigonale

pyramidale)

morphologie: en grains ou en veines

couleur: bleu-nuit, bleu violet, violet bleu pâle

éclat: vitreux; transparent à opaque.

rarete par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GJERDINGENITE-(Fe)

Localité type

 

                                     

 

 -Trouvé en 2004 dans les cavités miarolitiques de granite sodique

(ekerite = granite riche en zirconium, titane et fluor), à côté de la

route du lac Gjerdingenà, près de la rivère Gjerdingselva (Gjerdingen),

Nordmarka, Lunner, Oppland, région d'Oslo, Norvège.

Dimensions: 1.4 cm. x 1 cm.  

 

Étymologie:

 - Prend le nom du lieu de sa découverte : Gjerdingselva, Lunner,

   Oppland, région d'Oslo, Norvège

 - La Gjerdingenite-Fe a été décrite en 2002 par les minéralogistes:

 - Gunnar Raade (du Musée Géologique d'Oslo, Norvège),

 - Giovanni Ferrari (Department de Science, Minéralogie et

    Pétrologie, de l' Université de Turin, Italie),

 - Angela Gula (Department de Science, Minéralogie et Pétrologie

    de l' Université de Turin, Italie),

 - Gabriella Ivaldi (Department de Science, Minéralogie et

    Pétrologie de l' Université de Turin, Italie).

 

Remarque :

 - La Gjerdingenite-F se produite localement comme une

   "elpidite-ekerite" et très localement comme une

   "janhaugite-elpidite-ekerite".

  

Définition miarolitique = désigne une roche présentant des

miaroles, cavités contenant des minéraux pneumatolitiques.

 

Formule: K2(Fe++,Mn++)(Nb,Ti)4(Si4O12)2(O,OH)4.7-8H2O 

Strunz nr.:  8/E.07-70

classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Cyclosilicates

groupe des : Labuntsovites

série: Korobitsynite - Lepkhenelmite-Zn

dureté: 5

densité: 2.82

système cristallin: Pseudo Monoclinique Orthorhombique

morphologie: cristaux pseudo-orthorhombiques, prismatique,

lamelles, aplatie

couleur: jaune, jaune pâle, jaune orange, jaune brunâtre

éclat: vitreux; transparent à opaque.

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GLAUBERITE avec Hydroglauberite

 

                                 

 

 - Trouvé en 1999 dans la zone aride du Lac Bumbunga, Lochiel,

au Nord du mont Lofty Ranges, Australie du Sud, Australie.

Dimensions: 10 cm. x 7 cm.

 

Étymologie:

  - Dédié à Johann Rudolf Glauber (1604 -1668), chimiste et

pharmacien allemand, (voir photo ci-contre).

Précurseur de la chimie moderne, il découvrit le sulfate de sodium

(Permaganate), composé chimique qui fut baptisé d'après son

nom (sel de Glauber).

 - Découverte en 1808 dans la mine El Castellar, à Villarrubia

de Santiago, Contré d'Ocaña (Ocana), provence de Toledo, 

Espagne.

  - La glauberite fut décrite en 1808 par le minéralogiste

Alexandre Théodore Brongnart (1739-1813),

(voir photo ci-contre), l'architecte qui réalisa le palais de la bourse

à Paris, il fut aussi un grand chimiste au Muséum national d'histoire

naturelle de Paris, puis succède à René Just Haüy (1743-1822),

à la chaire de minéralogie dans le même Muséum.   

  

 Synonymes:

  -  Permaganate (sel de Glauber)

  - Sel sec de Glauber

  

Formule chimique: Na2Ca(SO4)2

sulfate naturel de calcium

Strunz nr.:  6/A.08-40

classe VI des : Sulfates, Chromates, Molibdates,

Wolframates, Tungstates

sous-classe des : Sulfates

groupe des: Sulfates anhydres avec des cations très larges

série:  Mercalite -  Anhydrite

dureté:   2.5 à 3

densité: 2,81 (2,75 à 2,85)

système cristallin: Monoclinique

morphologie:  tabulaire, bipyramidale, prismatique, massive,

lamellaire

couleur: incolore, gris, gris blanc, blanc jaunâtre, jaunâtre,

rougeâtre

éclat:  vitreux; nacré; gras; cireux;

rareté par Stefan Weiss: commune  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GLAUCODOT

 

                                             

 

 - Trouvé en 1982 dans les dépôts hydrothermaux à haute température

de la mine de Hakansboda, Lindesberg, Västmanland, Suede.

Dimensions: 2,50 cm. x 1,50 cm.

 

Étymologie:

Le nom derive du grec "Glaucos"  bleu et de "Dot"  doter, qui

donne, en référence à sa propriété de colorant bleu.

 - Le Glaucodot fut trouvé pour la premiere fois en 1848 à Huasco,

Valparaiso, province de Huasco, Région d'Atacama, Chili.

 - Décrite en 1849 par les minéralogistes  et métallurgistes

   allemands:

 - Friedrich Breithaupt (1791-1873) et

 - Karl Friedrich Plattner (1800-1858).

 

Synonymes:

  - Akontite (en allemand)

  - Glaucodote

  - Glaukodot (en allemand)

  - Glaucodotite (en italien)

 

Formule chimique: (Co,Fe)AsS

Strunz nr.: 2/D.22-20

classe II des : Sulfures et Sulfosels

sous-classe des : Sulfures

groupe des : Arsenopyrites

série:  Arsenopyrite - Alloclasite

dureté:  5,00

densité: 6,00 à 6,15

système cristallin: Orthorhombique, pyramidal, pseudo-cubique

morphologie:  massif, xx prismatique, macles possible

couleur:  gris d'étain, blanc argenté, gris rougeâtre

éclat: métallique; opaque

rareté par Stefan Weiss: commun  

 

 

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GLENDONITE (pseudomorphose d'après l' IKAITE)

 

                                    

 

 - Trouvé en  1985 par le minéralogiste et ami russe, Mikael Murashko,

dans les aux des salines marines près de Bielo More, Kola Peninsula,

Murmanskaja Oblast', region du Nord,  Russie.

Dimensions: 5 cm. x 1.5 cm

.

Étymologie:

  - prend le nom de la ville de sa premiere découverte :Glendon,

Hunter River, Durham County, Nouvelle-Galles du Sud, Australie.

 - La Glendonite a été décrite en 1905 par les géologues et

minéralogistes :

 -Tannat William Edgeworth David (1858-1934),

     (voir photo ci-contre) 

 - Sir Thomas Griffit Taylor (1910-1913)géologue anglais, 

    grande géographe, anthropologue et explorateur. Il était un

    survivant de l'expédition Terra Nova dans l'antartique, du

    capitaine Robert Scott.   (Voir photo ci-contre)

 

Synonymes:

 - Fundylite, (de la baie de Fundy, en Nouvelle-Écosse, Canada)

 - Gennoishi, (en japonaise = percuteurs)

 - Gersternkorner, (Allemand = Barleycorn)

 - Hornlets de la mer Blanche, (mer Blanche et de la péninsule de

     Kola, Russie)

 - Jarrowite, ( de la localité Jarrow, Northumberland, Royaume-Uni)

 - Molekryds, (en danoise = Mole Croix), l'île de Mors, Jutland, au

     Danemark)

 - Pseudogaylussite (semblant à la gaylussite)

 - Pyramidite (de la localité Pyramid Bay, Amérique du Nord)

 - Thinolite, (en grec Thinos = rive) trouvé dans le tuf du lac Mono

     en Californie, USA, décrite par King en 1878).

 

Remarques :

 - La Glendolite est une forme inhabituelle de carbonate de

calcium (calcite) qui se forme dans les aux marines froide

et salées la formation de calcite est inhibée.

 - Elle se décompose en eau et calcite lorsque la temperature

est supérieures à 8 degrés C. .

 - Les masses de calcite qui conservent des forme cristalline

d'Ikaite sont appelés Glendonite.

 - La Glendonite n'est pas un minéral, s'agit plutôt d'une

pseudomorphose de calcite (faux-forme) après Ikaite ou

Thenardite qui ne se forme que dans les eaux gelées. La

Thenardite se forme par le résultat de l'évaporisation des lacs

salés.

 

Formule chimique: CaCO3.6H2O

carbonate de calcium hexahydraté

Strunz nr.5/D.01-60

classe V des : Borates, Carbonates, Nitrates

sous-classe des : Carbonates

groupe des

Carbonates hydratés sans anion étranger, avec [CO3]

série: Barringtonite - Tuliokite

dureté:  

densité:  1.80

système cristallin:  Monoclinique

morphologie :  stellaire, rosettes, lamelles

couleur : brun, brun jaunâtre, brun grisâtre, marron rougeâtre

éclat: mat, crayeux

rareté par Stefan Weiss: ++ ( très rare)

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GOBBINSITE

Localité type  

 

                                         

 

 - Trouvé le 1982 dans les basalt à olivines des roches lignées de

Port  Hills, Carrière 2 Mouthed, du complex à zeolites de Gobbins,

Île Magee, laves de la région d'Antrim, Island du Nord, Island, United

Kingdom (Angleterre). (Voir photo ci-contre).

Dimensions: 3,00 cm. x 1,60 cm.

 

Étymologie:

 - prend le nom de sa localité: Port Hills, Gobbins, Region Antrim,

Île Magee, Irlande du Nord, United Kingdom.

 - Décrite en 1982 par le Dr. Rab Nawaz et John F. Malone

géologues et minéralogistes du département de Géologie, Uster

Museum, Belfast, Nord Irlande.

 

Composition chimique:   Na4(Mg,Ca,K2)Si10Al6O32. 12H2O

Strunz nr.: 8/J.25-30

classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Tectosilicates du groupe des Zeolites

groupe des : Zeolites

sous-groupe des : Zeolites lamellaires

série: Amicite - Yugavaralite

dureté:  4,00

densité:  2,10 à 2,15

système cristallin: Orthorhombique (pseudo quadratique

pyramidale, tetragonale)

morphologie: en agrégats, fibreuse, tabulaire, en cristaux

pyramidales, rarement maclée, laminaire

couleur: blanc, blanc-citron, brun pâle, blanc-calcite

éclat: vitreux, crayeux; transparent à translucide, mat

rarete par Stefan Weiss: +  (rare)

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GODLEVSKITE

Localité type

 

                                                

 

 - Trouvé le 1970 dans les peridotites des veines hydrothermales de

la mine, Zapolyarny, plateau Putoran de la presqu'île Taimyr, 

complex de Cu-Ni de la région Noril'Sk, Est Siberie, Russie.

Dimensions:  sam probe

 

Étymologie:

 - Dédié au géologue Mikhail Nikolaevich Godlevskii (1902-1984),

docteur économiste et géologue russe de l'Institut Centrale des

Explorations Géologique des métaux précieux (CIGEBPM), Moscou,

Russie. (Voir photo si contre).

 - La Godlevskite a été décrite en 1969 par :

 - Eh. A. Kulagov ,

 - T. L. Evstingneeva et

 - O. E. Yushko-Zakharova

   et plus tard en 1972 un complement d'etude fut donné par :

 - A. J. Naldrett, 

 - E. Gasparini, 

 - R. Buchan et 

 - J.E. Muir.

 

Composition chimique:  (Ni,Fe)9 S8

Strunz nr.: 2/B.17-20

classe II des : Sulfures et Sulfosels

sous-classe des : Sulfures, Seleniures, Tellures

groupe des : Pentlandites

série: Pentlandite - Kharaelakhite

dureté:  4,50

densité: 5,26

système cristallin: Orthorhombique (disphenoidale)

morphologie: cristaux microscopiques, en grains, en agrégats,

rarement cristaux maclés

couleur: jaune de bronze, vieil or

éclat: métallique; opaque

rarete par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GOETHITE

collection ancienne

 

                                       

 

 - Trouvé en fin 1800 dans le complexe des mines de fer de la

Restormel Royal mine, mine de la Trinité, Lostwithiel, secteur Lanviet,

district de St. Austell, Cornouailles, Angleterre.

Dimensions: 2,50 cm. x 1,00 cm.

 

Étymologie:

 - Décrite en 1806 par le minéralogiste allemand Georg Lenz

(1748-1832) et dédié à l'écrivain, poète et philosophe allemand

Johann Wolfgang von Goethe grand collectionneur de minéraux.

 - La Goethite fut découverte à Hollerter Zug, Kirchen, Rheinland,

Allemagne.

 

Synonymes :

  - Aëtit  (synonyme de Goethite en allemand)

  - Allcharite (goethite d'Allchar, Macedonie)

  - Braun-eisenstein (synonyme de Goethite en allemand)

  - Chileite (goethite du Chili, par Friedrich August Breithaupt en

     1840) 

  - Ehrenwerthite (par Cornu 1909 dédié au minéralogiste Joseph

     Gangl von Ehrenwerth).

  - Eisenocker (synonyme de Goethite en allemand)

  - Fer hydroxylé oolitique (voir le rapport de Charles Clément sur les

     richesse minérales du Luxembourg 1864).

  - Fullonite (petits cristaux aciculaires de Goethite dans le quartz,

     synonyme désuet).

  - Glaskopf (synonyme de Goethite en allemand)

  - Haarförmiger Brauneisenstein (goethite aciculaire en allemand)

  - Hydrohematite Fe2O3 x nH2O (par F. Muller en 1984)

  - Iron ocre (synonyme de Goethite en anglais)

  - Mésabite (par Winchell en 1893, Goethite trouvé à Mesabi Range

     dans le Wisconsin, U.S.A.

  - Minette (fosse appellation d'une roche riche en Goethite)

  - Nadeleisenerz   (goethite aciculaire en allemand)

  - Onégite (petits cristaux aciculaires de goethite dans le quartz,

     trouvé à Onega en Russie, synonyme désuet de Fullonite,

     décrite par Armstrong et Englinhmann en 1800)  

     (Voir photo ci-contre)

  - Przibramite (Goethite de Przibram, Tchécoslovaquie décrite

     par Glocker en 1831)

  - Sammetblende (synonyme de Goethite en allemand)

  - Xanthosiderit  (synonyme de Goethite en allemand)

  - Yanthosiderite (synonyme de Goethite en espagnol)

 

Variété :

  - Alumogoethite (Al,Fe) O(HO).

 

Remarques:

 - La Goethite es utilisé en poudre comme colorant et exploité

comme minerai de fer.

 

Composition chimique: alpha-Fe+++O(OH)

oxyhydroxyde de Fer

Strunz nr.: 4/F.06-30

classe IV des : Oxydes et Hydroxydes

sous-classe des : Hydroxydes

groupe des : Diaspores

série: Bracewellite - Tsumgallite

dureté:  5,00 à 5,50

densité: 3,30 à 4,30

système cristallin: Orthorhombique

morphologie:  fibres, aciculaire, capillaire, massive, pisolitique,

stallactitique, agrégat, laméllaire, nodulaire, prismatique, tabulaire

couleur: brun jaunâtre; jaune brunâtre; jaune ocre; brun; brun-

-noirâtre; rougeâtre

éclat: mat, métallique, adamantin, soyeux

rareté par Stefan Weiss:  0  

 

 

 

 

                                             Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

GOLDFIELDITE  avec Coloradoite

 

                                            

 

 - Trouvé le 1989 dans les veines épithermales de la mine

"La Bambollita" (mine est ), à Moctezuma, Monts de Moctezuma,

Sonora, Mexique.

Dimensions: 7,00 cm. x  6,00 cm.

 

Étymologie:

 - du nom de la localité de sa premiere découverte en 1909 dans les

veines aurifères épithermales de la Mine Mohawk à Goldfield,  

Esmeralda County, Nevada, USA.

 - La Goldfieldite fut décrite en 1909 par l'américain géologue et 

professeur en minéralogie Frederick Leslie Ransome (1868-1935),

(voir photo ci contre).

 

Composition chimique:  Cu12(Te,Sb,As)4S13

Strunz nr.:  2/C. 11-60

classe II des : Sulfures

sous-classe des : séléniures, tellures avec S,Se,Te

groupe des : Tetrahedrites

série: Tennantite - Chameanite

dureté:  3,00 à 3,35  

densité:  4,95

système cristallin: Cubique  (Isométrique - Hextedrahedral)

morphologie: compact, croûtes

couleur: gris de plomb, noir de fer, noir- argent

éclat: métallique.

rarete par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

 
 

 

GONNARDITE  ou TETRANATROLITE  avec Herschellite.

 

                                            

 

 - Trouvé en 1963 à Aci Castello, dans le complex volcanique des

lavas des eruptions du volcan Etna, Catane, Rupe d'Aci Castello,

Sicile, Italie.

Dimensions:  7,50 cm. x 6,00 cm.

 

Étymologie:

 - Dédié au français, minéralogiste, passionné, Pierre Joseph

Gonnard Ferdinand (1833-1923), qui à décrit le minéral en 1871

en tant que "Mésole", par la suite décrite en 1896 par Alfred

François Antoine Lacroix (1863-1948) en tant que Gonnardite.

 - Elle fut découverte dans le site volcanique Lachaux de Bourgonne,

Saint-Germain-Lembron, Ginat, Puy-du-Dôme, Auvergne, France.

(voir la photo du cootype ci-cntre)

 

Synonymes:

 - Mesole (par Ferdinand Gonnard en 1871)

 - Ranite (tétranatrolite = Gonnardite)

 - Tétranatrolite  (discrédité en 1999 car la composition est

    identique à la Gonnardite)

  

Formule chimique:  (Na2,Ca)0,50Ca[Al2Si3O10]2.6H2O

Strunz nr.:  8/J. 21-40

classe VIII des : Silicates, réseau des Tectosilicates

groupe des : Zeolites

sous-groupe des : Zeolites fibreuses

série: Natrolite - Thomsonite

dureté: 4,50

densité: 2,25 à 2,36

système cristallin: Orthorhombique (tétragonal scalenohèdral)

morphologie: agrégats, massif, globulaire, spherolitique, radié, rarement en cristaux scalenohédres et tétrahèdriques.

couleur: incolore, blanc, rose-saumon, jaunâtre, brunâtre

éclat: vitreux, transparent, gras, perlé, translucide

rarete par Stefan Weiss: + (rare)

 

 

 

 

 
 

 

GORDAITE avec Schwartzembergite et Zinc-Paratakamite

 

                                      

 

 - Trouvé en 1997 dans le dépôt des roches andésitiques de la zone

d'oxydation hydrothermale de la mine Beatrix, de San Francisco

Mine, Casucha, Caracoles, district de la  Sierra Gorda II, province

de Tocopilla, Région d'Antofagasta, Atakama désert, Chili.  

Dimensions:  2,50 cm. x 3,50 cm.

 

Étymologie:

Dérive du nom du lieu de sa première découverte: district de la

Sierra Gorda II,  province de Tocopilla, Région d'Antofagasta,

Atakama désert, Chili.

 - La Gordaite à été décrite en 1998 par les minéralogistes :

 - Lutz Nasdala,

 - Thomas Witzke,

 - Bernard Ulrich, 

 - Robin Brett de la Bergakademie de Freiberg, Allemagne.

 

Formule chimique:  NaZn4(SO4)(OH)6Cl 6(H2O)

Strunz nr.: 3/D.03-25

classe III des : Halogénures

sous-classe des : Fluorures, chlorures, bromures, iodures

groupe des : Atacamites

série: Claringbullite - Khaidarkanite

dureté: 2,50

densité: 2,62

système cristallin: Rhomboedrique  (trigonal-pyramidal)

morphologie: en cristaux microscopiques pyramidales, en

flocons, compacte

couleur: blanc, blanc cassé, incolore

éclat: vitreux; transparent, semi-transparent, translucide

rarete par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

 

 

GOSHENITE (Beryl) avec Tourmaline.

Variété de BERYL incolore

 

                                            

 

 - Trouvé en 1967 dans les veines à beryl a pegmatites de la Mine

Resplendor, Région Sud, Minas Gerais, Brésil.

Dimensions:  4,50 cm. x 3,00 cm. x 2,40 cm.

 

Étymologie:

 - La Goshénite est une variété de Beryl incolore (variété la plus 

rare), son nom vient de la localité de sa premiere découverte, dans

la mine Lily Pond, Barus Farm, Goshen, Hampshire County,

Massaschussetts, États-Unis.

 - Elle fut décrite en 1844 par Charles Shepard (1804-1886)

chimiste et minéralogiste américain.

 

Formule chimique: Al2B3[Si6O18]

Strunz nr.: 8/E. 12-10

classe VIII des : Silicates

sousclasse des : Cyclosilicates

groupe des : Beryl

série: Beryl - Sekaninaite

dureté:  7,50 à 8,00

densité:  2,63 à 2,90 avec une moyenne de 2,76

système cristallin: Hexagonale  (Dipyramidale, Dihexagonale)

morphologie: cristaux aplatis dihexagonales

couleur: incolore

éclat: vitreux; transparent

rarete par Stefan Weiss:  0  commune 

 

 

 

 

 

 

GRANDIFERRITE (minéralisation anthropogenique)

 

                                          

 

 - Trouvé en 2004 par mon ami, minéralogiste russe, le Dr. Mikhail

N. Murashko, dans le complexe de charbon de Korkino, Kopeisk,

bassin houiller de Chelyabinsk, district de Chelyabinsk, Sud Oural,

Région des Ourals, Russie.

Dimensions: plusieurs micromounts

 

Étymologie:

 - La Grandiferrite est une substance anthropogenique de résidu

des haldes des mines de charbon brûlantes.

 - Décrite et découverte en 1998 par les minéralogistes :

 - B. Cesnokov,

 - M. Kotrly  

 - T. Nisanbajev  

Remarque: la Grandiferrite n'est pas approuvé par l'IMA.

Formule chimique: CaFe4O7

Strunz nr.: non approuvé

classe des : substances anthropogeniques

sous-classe des : decompositions des Hematites

groupe des : Hematites ?

série:  substances anthropogeniques

dureté:  5,5 - 6,5 ?

densité:  4,9 ?

système cristallin:  Triclinique

morphologie: cristaux miniscules, grains

couleur: gris

éclat: métallique

rareté par Stefan Weiss:  +++ (rarissime)

 

 

 

 

 

 

 

 

GRANDREEFITE

 

                                           

 

 -Trouvé en 1990 dans les rhyolites porphyriques des dépôts de

Cuivre, Plomb et Argent d'un gîte à brèches hydrothermales

composées de rares minéraux  secondaires de la mine Grand Reef

à environ 6 Km de Klondyke, Laurel Canyon, Graham County, district d'Aravaipa Arizona, U.S.A.

Dimensions:  micromounts 0,5 cm. x 0,5 cm.

 

Étymologie:

 - Le nom dérive de la localité de sa première découverte: Mine

Grand Reef, Laurel Canyon, Graham County, Aravaipa District,

Arizona, USA.

 - La Grandreefite fut décrite en 1988 par  les minéralogistes

américains :

 - Antony R. Kampf

 - Pete J. Dunn

 - Eugene E. Ford.

 

Remarques:

- La Grandreefite fut découverte au même endroit avec quatre autres

minéraux: Pseudograndreefite, Laurelite, Aravapaite, et Artroeite.

La localité Grand Reef (Grand Récif) située au nord-est de Klondike

(à environ 7 km) est connue surtout par les collectionneurs  pour ses

beaux cristaux de Linarite. 

Grand Reef  a donné, autre que ce groupe de rares florures de

plomb, un nouveau minéral décrit pour la première fois:

la Calcioaravapaite.

 

Formule chimique:  Pb2F2SO4

Strunz nr.: 6/B.13-30

classe VI des : Sulfates, Séleniates, Tellurates, Chromates,

Molybdates, Wolframates et Tungstates

groupe des : Alunites

série: Lanarkite - Susannite

dureté:  2,7

densité:  7,2

système cristallin:  Monoclinique, (prismatique)

morphologie: cristaux prismatiques souvent allongés, macles

visibles par transmission de lumière polarisée.

couleur:  blanc, parfois légèrement rosée

éclat: vitreux; adamantin à subadamantin, transparent

rarete par Stefan Weiss: +++ (extremement rare)

 

 

 

 

 

 

 

GRANITE (roche eruptive, famille des roches magmatiques).

                                           

                                         Notions de pétrographie

 

Granite, le nom dérive du latin "granum = grain :

 - roche éruptive, à structure grenue, constituée de quartz,

    feldspath et mica. C'est la roche la plus répandue sur Terre.

 

On trouve plusieurs variétées de granite :

 - le granite rose (composé de feldsphat rose);

 - le granite gris (composé de feldspath blanc, de mica blanc

   et de mica noir);

 - granite porphyroide (composé d'orthose);

 - granite à amphibole;

 - granite à pyroxène;

 - granulite (composé de mica blanc);

 - pegmatite (cristaux géants).

 

On distingue :

 - Le granite "alcalin" (composé de quartz , de mica, et

feldspath, également riche en potassium et sodium, ainsi

que en minéraux colorés (amphibole, pyroxène, sphène.

Sujet à la formation de Taffoni (ou Tafoni, mot invariable),

du corse Tafone, désigne en géomorphologie une forme en

creux arrondie, de plusieurs décimètres à plusieurs mètres,

creusée par l'érosion dans les roches cristallines ou

gréseuses, en climat sec ou sur certaines côtes.

(Voir photo ci contre).

 

 - Le granite "leucrate" (très clair et pauvre en minéraux

ferro-magnesiens, qui forme des reliefs escarpés);

 

 - le granite "monzonitique" (composé de quartz, feldspath,

et mica noir en quantités égales);

 

- le "granite à structure grenue" (roches éruptives, refroidies

en profondeur, dont les cristaux sont visibles à l'oeil nu.

Composées de quartz, feldspath, mica, amphibole, pyroxène,

Famille du granite, de la syénite, de la diorite,, du gabbro);

 

- le "granodiorite" (composé de quartz, feldspath et mica noir.

Les feldspaths calcosodiques (plagioclases) sont

particulièrement représentés).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GRAPHITE-3R

 

                                               

 

 -Trouvé en 2006 par mon ami minéralogiste américain, David

Shannon (1942-2004), dans les roches magmatiques des mines

de graphite, Luderitiz, Namibie.

Dimensions:  3 cm; x 3 cm.

 

Étymologie:

 - analogue à la graphite et par son appartenance au système

cristallin Trigonal du réseau rhomboédrique.Voir "Manuel de

Minéralogie"  Vol. I, p 192.

 

Remarques:

 - La Graphite-3R est un polytype de la Graphite, la structure

    de son réseau rhomboédrique est instable.

 - Le graphite, la chaoite, le diamant et la lonsdaléite, sont les

    polymorphes de C.

 

Formule chimique:  C

Strunz nr.1/B.02-10

classe I des: Elements natifs

groupe des : Semi-métalliques et non-métalliques

sous-groupe des: Arsenic  

série: Arsenic - Silicon

dureté: 1 à 2

densité: 2,1 à 2,3

système cristallin: Hexagonale / Rhomboedral (Trigonal)

morphologie: terreuse, agrégats, cristaux hexagonaux

tabulaires, en empilements terreux ou en agrégats, en lamelles micacées informes, en masses foliées informes, en masses

d’apparence amorphe.

couleur:  gris d'acier à noir

éclat: métallique, submétallique, opaque, gras au toucher

rareté par Stefan Weiss: + (rare)

 

 

 

 

 

 

 

 

GREGORYITE avec NYEREREYTE

localité type

                                          

                            

 

 

- Trouvé en 1988, dans les laves à natrocarbonatites, associé au potassium des nyerereytes du stratovolcan Ol Doynio Lengai, dans

le Gregory Rift, au sud du Lac Natron, région Arusha, Tanzanie.

Dimensions:  2 cm. x 1 cm.

                                               

Étymologie:

 -  Dédié et décrite en 1980 au géologue britannique et auteur

John Walter Gregory (1864-1932), spécialiste de la géologie et

minéralogie de la Vallée du Rift de l'Afrique de l'Est, professeur à

l'Université de Melbourne, Australie et à l'Université de Géologie

de Glasgow, Écosse. (Voir photo ci-contre).

 -La Gregoryite a été découverte en 1980 à Lengai volcano, Maasai Steppe, Est Africa,  Rift Valley, Tanzania.

 

Remarque:

 - La Gregoryite, en raison de sa nature anhydre n'est pas

stable à l'air pure, se converti en substance blanche en

quelques heures, conserver le spécimens in vitro (scellé en

atmosphère d'argon inerte). (Voir photo ci-contre).

 

Formule chimique:  (Na2,K2,Ca)CO3

carbonate anhydre de calcium et de sodium

Strunz nr.:  5 / B.05-40

classe V des:  Nitrates, carbonates, borates

sous-classe des :  Carbonates anhydres

groupe des :  Carbonates anhydres [CO3]---, sans anion

supplémentaire

sous-groupe des : Eitelites

série:  Gregoryite

dureté:  N.D.

densité:   2,27

système cristallin: Hexagonale / Rhomboedral (Trigonal)

morphologie: terreuse, agrégats, cristaux hexagonaux tabulaires,

en empilements terreux ou en agrégats, en lamelles informes,

en masses informes, en masses d’apparence amorphe,

lamellaire, cristaux orthorhombiques pseudoexagonaux, 

généralement  en mâcles.

couleur: incolore, brun, blanc laiteux; transparent, translucide, opaque

éclat: vitreux

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

 

 

 

 

GRENAT (groupe des grenats)

 

                                            

 

 Étymologie:

 - Déjà cité av. J.-C. par Théopraste (372-287),(dit le bon parleur) 

sous le nom d'anthrax = charbon.

Ensuite le naturaliste Pline l'Ancien (0023-0079) le dénomma

Carbunculus (Almandin) qui signifie charbon ardent.

 - Ce fut en 1270 que fut décrit le nom "Grenat" par le philosophe et

théologien allemand Albert le Grand (1193-1280), qui par sa couleur

et sa forme se nommait en latin "malum granatum" qui signifie

pomme à grains de grenade.

 

 - Les Espèces de Grenats sont regroupées en 6 séctions :

Pyrope, Almandin, Spessartite, Grossulaire, Andradite et Uvarovite.

Notez que lorsqu'on parle du grenat sans en préciser le groupe, on

réfère généralement aux grenats rouges (de couleur grenat). Il s'agit

alors de l'almandin.

La famille des Grenats comporte 16 variétés de pierres de même

nature cristalline mais de composition différentes, souligné dans la

liste suivante:

 

Synonymes, variétés et espèces:

  

  - Almandin: Fe3Al2[SiO4]3 silicate d'aluminium et de fer, (grenat

     rouge tirant parfois sur le violet ou le brun), tire son nom  d'une   

     ville d'Asie Mineure.

  - Andradite: Fe3Al2[SiO4]3 (variété de grossulaire brun, noir,

     jaune, vert dédié au  minéralogiste brésilien José Bonifacio      d'Andrada E Silva (1763 -1838).

  - Caldérite: Mn2+3Fe3+2(SiO4)3

     (grenat qui contient du manganèse) de couleur orange à orange

     foncé). Nommé en 1851 par le minéralogiste Piddington.

  - Colophonite (synonyme de grenat variété andradite)

  - Demantoide silicate de fer et de calcium (variété d'andradite

     verte, le plus précieux et recherché des grenats).

  - Escaraboucle (appellation d'autrefois de l'almandin et du pyrope).

  - Fanta Color (synonyme de spessartine).

  - Goldmanite: Ca3V3+2(SiO4)3 (grenat vert brunâtre qui contient du

     vanadium) Dédié à Marcus L. Goldman et décrite en 1964 par

     Moench et Meyrowitz

  - Grenat-jade (synonyme d'ydrogrossulaire, nommé ainsi par

     sa ressemblance au jade, appellation interdite par la C.B.J.O.).

  - Grenatite (grenat rouge, roche métamorphique composée

     exclusivement de grenats).(voir photo ci-contre)

  - Grenat groseille (grenat de couleur de groseille à maquereau,

     vert, ambré ou rouge-violacé), (voir photo ci-contre)

  - Grenat Grossulair massif (synonyme d'hydrogrossulaire).

  - Grossulaire: Ca3Al2[SiO4]3, incolore, blanc, vert,  jaune

      verdâtre,brun verdâtre, prend son origine du latin "Ribes

     Grossularium" par sa couleur verte de groseilles à maquerau,

      décrit par Gottlob Werner en  1808 et 1811.

  - Henritermierite:Ca35Mn+3,Al)2(SiO4)3 (grenat tetragonal

     manganésifère noir à brun , même composition que l'andradite),

     dédié à Henri Termier et décrite en 1969 par Gaudefroy et AL.

 -  Hessonite (variété de grossulaire orange foncé).

     Le nom dérive du grec "hesson" qui signifie inférieur.

  - Hibischite: Ca3Al2(SiO4)3-0,2-1,5(OH)4x (grenat blanc à blanc

    brunâtre) (voir page H = Hibschite).

  - Hydrogrossulaire (variété de grossulaire verdâtre compact,

     opaque).(ancien synonyme de l'actuelle Hibschite).

  - Katoite: Ca3Al2[SiO4]3-1,5 -3(OH4)x (grenat blanc découvert en

    1984 en Italie par Passaglia et Galli) voir page K= Katoite.

  - Kimzeyite: Ca3(Zr,Ti)2(Si,Al,Fe3+)3O12 (grenat brun à brun

     foncé, qui contient du Zirconium et du Titane dans sa formule.

  - Knorringite: Mg3Cr2[SiO4]3 (dédie à Oleg Von Knorring

     (1915-1994) de l'Université de Leeds en Angleterre.). Grenat qui

     contient du chrome et du magnesium). Décrite en 1968 par  

     P.H. Nixon et G. Hornung.

  - Jade du Transvaal (synonyme d'ydrogrossulaire, nommé ainsi

      par sa ressemblance au jade, appellation interdite par la CBJO

  - Leuco-grenat (variété de grossulaire incolore).

  - Majorite : Mg3Fe3+2(SiO4)3 (grenat d'origine météoritique de

     couleur pourpre) cratère Météor. de Coonana, Rawlina, ouest

     Australie.Décrite en 1968 par Smith, Masson, Nelsen, et White.

  - Mélanite (variété d'andradite noire et opaque).

  - Morimotoite: Ca3 TiFe2+ Si3 O12 (grenat noir dédié à l'Émérite

     Nobuo Morimoto (1926-) professeur de l'Université des Sciences

     d'Osaka, Japon, et décrite par  Henmi Chiyoko, Kusachi Isao et

     Henmi Kitinosuke

  - Pierre de cannelle (synonyme d'hessonite).

  - Pyrope: Mg3Al2[SiO4]3 silicate d'aluminium et de magnésium 

     (rouge feu, rouge brunâtre, rouge sang). (Du grec "purpuros",

     décrite par Gottlob Werner en 1803).

  - Rhodolite  variété de pyrope rouge rosé à rose mauve (contient 

     du magnesium et du fer)

  - Schorlomite : Ca3(Ti4+,Fe3+)2 (Si,Fe3+)3O12 (grenat noir, décrit

     par Shepard 1846), la même composition que l'andradite titanifere.

  - Spessartite ou Spessartine: Mn3Al2[SiO4]3  (orange à brun

      rougeâtre), tire son nom de la ville Spessart sur le fleuve Elbe,

      Baviere, Allemagne. (Contient du manganèse). Décrite en 1832

      par Beaudant.

  - Topazolite (variété d'andradite jaune citron)

  - Tsavorite (variété de grossulaire d'un vert foncé de Tanzanie).

  - Uvarovite: Ca3Cr2[SiO4]3, silicate de chrome et de calcium,

     dédié à Sergei Semeonovich Uvarov (1786-1855 ), et décrite

     en 1832  par le minéralogiste allemand G.H. Hess), L'uvarovite

     est de couleur vert émeraude, transparente et translucide.

 

Formule chimique:  varie à chaque espèce du groupe

Strunz nr.: varie à chaque espèce du groupe

classe des : Silicates

groupe des : Nésosilicates

dureté: 7,00 à 7,50

densité: 3,65 à 3,80

système cristallin: Cubique

morphologie: sométrique, dodécaèdre,  icositétraèdriques,

rhombique, parfois cristaux arrondis

couleur: varie à chaque espèce du groupe

éclat: vitreux; transparent, translucide

rareté par Stefan Weiss:  commune  

 

 

   
 

 

GRES (roche sédimentaire)

 

                           

 

 

  

     NOTIONS de PETROGRAPHIE

 

  - Le Grés est une roche détritique, poreuse constituée de

sable lié par un ciment silicieux ou calcaire, souvent litée, elle

fait partie des oches sédimentaires

 

- Trouvé en 1992 dans les roches  détritique, des carrieres

de Kanab, Utah, USA.

Dimensions:  19 cm. x 8 cm.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   
 

 

GRICEITE    

Localité type:  

  

 

                                         

 

 - Trouvé en 1999  dans les inclusions de sodalite et néphéline de la

carrière Poudrette, Mont Saint-Hilaire, La Valée-du-Richelieu,

Montérégie, Rouville County, Québec, Canada.

Dimensions: 1,50 cm. x 1,50 cm.

 

Étymologie:

  - Dédié à Joel Denison Grice, conservateur de la collection

minéralogique du musée national d'Ottawa, Canada.

  

 - Découverte en 1989 dans les carrières de Poudrette, Mont

Saint-Hilaire, La Valée-du-Richelieu, Montérégie, Rouville County,

Québec, Canada.

 

- La Griceite a été décrite en 1989 par les minéralogistes :

 - Jerry Van Velthuizen (1950–2002)

 - George Y. Chao.

 

Formule chimique:  LiF

Strunz nr.3/A.02-05

classe III des : halogénures - fluorures, chlorures, bromures

et iodures

groupe des : Halogenures

sous-groupe des : Halogenures hanydres

série: Nantokite - Moschelite

dureté4.5

densité:  2.62

système cristallin:  Cubique

morphologie:  Généralement trouvés sous forme d'inclusions

dans d'autres minéraux, agrégats, pseudomorphose,

pseudoquadratique, grain

couleurBlanc vert, blanc jaunâtre, blanc, blanc neige

éclatvitreux, mat, terne; Translucide, luminescent, fluorescent

aux UV courts en jaune clair

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   
 

 

GRIGORIOVITE  (nouvelle espèce minérale, à completer).

Localité  type:  

spécimen original de l'auteur Dimitry Pavlovich Grigoriev.

 

                                  

 

-Offerte par l'auteur et ami Dimitry Pavlovich Grigoriev (1909-2003),

trouvé en 1994 dans le complexe minier de la Mine De Potter Pass,

Fresno County, Californie, USA.

Dimensions: 1,50 cm. x 1,30 cm.

 

Étymologie:

 - dédié à l'émérite minéralogiste russe Dimitry Pavlovich

Grigoriev (1909-2003), professeur en cristallographie, et

collectionneur, qui a découvert et décrit le minéral.

(Voir photo ci-contre).

 - La Grigorievite a été découverte en 1994 dans le complexe 

minier de la mine De Potter Pass Mine, Fresno County, Californie,

USA.

  

Formule chimique:  Mg,Al,B,SiO

Classe IV des : Oxydes et Hydroxydes

couleur: jaune pale, blanc grisâtre, blanc verdâtre

éclat: vitreux, soyeux

rarete par Stefan Weiss: +++ (extrémement rare)

 

 

 

 

 

 

 

dates

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GROSSULAIRE  vert   (groupe des grenats)

 

                                             

 

 - Trouvé en 1999 dans les roches métamorphiques de Nioro du

Sael, Sandare district, region de Kayes, MALI.

Dimension: 12,00 cm. x 6,00 cm.  

 

GROSSULAIRE   

 - Trouvé en 1987 dans les roches éruptives de Tushar Mountains,

Beaver County, Utah, USA.

Dimension:  2,00 cm. x 2,50 cm. (specimen ci-contre).

 

Grossulaire variété Hessonite:

 - Trouvé en 1952 dans les roches à contact métamorphiques de la

mine Jeffrey, Asbestos, Quebec, Canada.

Dimensions: 4,50 cm. x 2,30 cm. (photos ci-contre)

Dimensions: 2,50 cm. x 2,00 cm. (photos ci-contre)

 

Étymologie:

 - du latin "grossularia" = groseille à maquereau par rapport à sa

couleur.

 - Découvert en 1811 par Abraham Gottlieb Werner (1749-1817),

en Siberie, Russie ex U.R.S.S.

 

Remarques:

 - Lorsque le Chrome et le Vanadium remplace l'Aluminium dans sa

    composition chimique donne à la pierre une teinte verte.

 - Le Grossulaire est un neosilicate de calcium et d'aluminium du

    groupe des grenats.

  

Variétés et synonymes de Grossulaire:

 - Andradite, par sa composition reste impropre en joaillerie.

 - Chromo-grossulaire (variété de grossulaire riche en chrome)

 - Colophonite (synonyme de grenat variété andradite)

 - Ernite (synonyme de Grossularite, grenat de couleur vert pâle,

     rose, brun ou noir)

 - Grenat-Jade (synonyme de grossulaire de couleur vert-jade)

 - Grossularite (grenat de couleur vert pâle, rose, brun ou noir)

 - Grenat groseille (grenat de couleur de groseille à maquereau,

    vert, ambré ou rouge-violacé), (voir photo ci-contre)

 - Hessonite (du grec "moindre" car elle est moins précieuse que le

    Hyacinthe variété de zircon).

 - Hydrogrossulaire  verdâtre massif, compact, opaque, par sa

    ressemblance avec le jade est parfois appelé grenat-jade ou jade

    du Transvaal mais les deux appellations sont interdites en     gemmologie.

 - Kalkthongranat (synonyme de grossulaire en allemand)

 - Kanelstein (synonyme de pierre de cannelle en allemand)

 - Leuco-grenat (du grec "leukos" = blanc incolore, grossulaire ou

    grenat incolore)

 - Mangano-grossulaire (grossulaire riche en manganese)

 - Olyntholite (synonyme de Grossulaire)

 - Pierre de cannelle  (synonyme de grenat Hessonite) 

 - Plazolite (par Foshag,  variété de grossulaire de Crestmore, 

    Riverside, Californie USA)

 - Romanzovite (synonyme de Grossulaire)

 - Rosolite ( (variété de Grossulaire couleur rose pâle)

 - Stanno-grossulaire (variété de grossulaire riche en étain)

 - Tellemarkite (synonyme de Grossulaire)

 - Tsavorite (parc naturel du Tsavo, Kenya), d'un vert émeraude et

     brillant, récemment décrite et découverte.

 - Wiluite (grenat grossulaire du fleuve Wilui en Siberie, synonyme

     de grossulaire par Severgin)

 

Formule chimique du grenat Grossulaire: Ca3Al2(SiO4)3

Nésosilicate de calcium et d'aluminium  

Strunz nr.:  8/A. 08-70

Classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Nesosilicates

groupe des : Grenats

série: Pyrope - Henritermierite

dureté: 6,50 à 7,50

densité:  3,42 à 3,72, moyenne de 3,57

système cristallin: Cubique (isometrique)

morphologie: dodecaedrique, hexaoctaedrique, compact,

grossier, en grains

couleur: incolore, blanc, jaune, jaune-vert, vert-jaune, orange,

brun-orange, rouge-rosé, brun-rouge, noir

éclat: vitreux; adamantin, transparent, translucide, opaque, mat,

transparent   

Rareté par Stefan Weiss:  

 

 

 
     

 

 

 

GYPSUM ou GYPSE

 

                                           

 

 - Trouvé en 1988 par moi même, dans les roches sédimentaires de

Alcanadre Bassin d'Arrubal Mine près de Logrono, La Rioja,

Espagne.

Dimensions: 7,00 cm. x 7,00 cm.  

 

  

Gypse avec malachite  "la fourchette et l'oursin",

 (appellation artistique dans la coll. G. ZINGO).

Trouvé par moi même en 1990 à Pinacle County Arizona.

Dimensions: 1,5 cm. x 1,00 cm.  

 

Lame de Gypse

(le pèlerin, appellation artistique dans la collection G. ZINGO)

trouvé en 1989 par mon épouse et moi même à Alcanadre, Espagne

Dimensions: 12,00 cm. x 2,80 cm. (photo ci-contre).

 

GYPSE Torsadé ou tordu,

Trouvé en 1982 dans la zone à roche sédimentaire des  carrières

de gypse de Safi (Hadirat al Mohuit) sur le littorale atlantique près

de Marrakech, région de Doukkala-Abda, Maroc.

Dimensions: 6 cm. x 5 cm., (voir photosci-contre)

 

Étymologie:

du latin "gypsum" = pierre à plâtre, et du grec "Gypsos"= plâtre. 

Le Gypse a été décrit en 315 avant J.-C. par Tyrtamos d'Erèse dit

Theophraste (le divin parleur), philosophe et naturaliste grec né en 

371 avant J.C., à Erosos petite ville dans l'île de Lesbos, mort à

Athènes 287 avant J.-C.. Il fut disciple de Platon et ami d'Aristote. Il

succèdera à ce dernier comme directeur et professeur à l'Académie 

de Platon à Athènes pour enseigner  les Sciences Naturelles et

par la suite en sa qualité de scientifique accompagnera l'empereur

Alexandre le Grand en Égypte.

 

Remarque:

 - Le Gypse  est une roche d'origine sédimentaire mono minérales

et aussi une roche évaporitique.

 

Synonymes et variétés:

 - Acido vitriolo saturata (ancien synonyme italien)

 - Alabastro (en italien)

 - Alabâtre (variété de gypse finement grenu et blanc presque

    transparent, son nom dérive de la ville Alabaston, Egypte)

 - Alabaster (synonyme en allemand)

 - Atlasgips (synonyme en allemand)

 - Aphroselpnon (synonyme)

 - Ciste (synonyme de désert rose)

 - Désert rose, gypse en forme de petite rosette, nom familier donné

    à une formations d'amas de cristaux de gypse ou de baryte qui

    comprennent des grains de sable abondantes.

    (voir photo ci contre)

 - Gesso (gypse en italien)

 - Chaux sulfatée (synonyme français)

 - Gypse rose (synonyme et variété)

 - Gypse Sinard (variété de gypse en forme d' étoile)

 - Gypse torsadé  ou tordu (variété spécifique du Maroc)

 - Gypsite (synonyme)

 - Lapis specularis (ancienne appellation latine)

 - Marmor fugax (faux marbre)

 - Montmartrite (synonyme de gypse de Montmartre, France)

 - Ordite (variété de pseudomorphose de gypse d'un minéral

    non répertorié qui vient de Orda, Permskaya Oblast, Oural,  

    Russie)

 - Oulopholite (variété de gypse tordu ou courbé découvert  dans les

    carrieres de Mammouth Cave, Kentucky, USA)

 - Rose de Gypse (rose du désert, voir photo ci-contre)

 - Rose de sable (gypse en forme de rose)

 - Rose de sélénite (gypse en forme de rose)

 - Satin Spar Gypsum (variété de gypse satiné)

 - Sélènite (variété de gypse transparent, son nom provient du grec

   "selentis" qui signifie pierre de lune en relation à sa couleur)

 - Selenite rose du désert (voir désert rose, décrite plus haut)

 - Spectacle-stone (en anglais, appelé aussi pierre télévision)

 - Sulphate of Lime (synonyme en anglais = sulphate de calcium)

 - Yeso (en espagnol)

 

Formule chimique: Ca(SO4).2(H2O)

sulfate hydraté de calcium

Strunz nr.: 6/C. 22-20

classe VI des : Sulfates

sous-classe des : Chromates, Molybdates et Tungstates

groupe des : Hydro-Sulphates

série: Bassanite - Ardealite

dureté: 2,00 Gypse

densité: 2,3

système cristallin: Monoclinique (prismatique)

morphologie: prismatique, aciculaire, tabulaire, massif,

lamellaire, agrégats, rosettes, fibreux, saccharoide, en pied

d'alouette, en macles (queue d'aronde, queue  d' hirondelle,  

ou fer de lance)

couleur: incolore, blanc, gris, brun, jaunâtre, rougéâtre

éclat: vitreux, subvitreux, nacré, transparent, translucide

rarete par Stefan Weiss: 0 

 

 

 

   
   
 

 

GYROLITE avec Laumontite et Apophyllite

  

                          

                                 

 

 - par mon ami Righi Umberto, chercheur de minéraux, trouvé en

1992 dans les pegmatites à minéralisation secondaire d'alteration

de basalt des mines de Pathanwadi, Mumbai (Bombey),

Maharashtra, Inde.

Dimensions: 45 cm. x 18 cm.

 

Étymologie:

 - Du grec guros qui signifie rond, en rapport avec la morphologie

en boule caractéristique de la gyrolite.

 - La gyrolite fut découverte en 1851 a Storr, Portree, Skye, Ecosse,

United Kingdom et décrite dans la même année par le minéralogiste  

Thomas Anderson.

 

Synonymes et variétés :

  - Centrallasite ou Centrallassite

  - Glimmer zeolite

  - Gurolite

  

Formule chimique: NaCa16AlSi23O60(OH)5.15H2O

Strunz nr.:  8/H.34-40

classe VIII des : Silicates, Inosilicates, Sorosilicates

sous-classe des : Phyllosilicates

groupe des : Reyerites

série: Fedorite - Gyrolite          

dureté: 2.5

densité:  2.45 - 2.51

système cristallin: Anorthique (Triclinique) pseudo Hexagonal

morphologie: sphérique, lamellaire, radié,   fibreuse, compacte,

concretionnaire, rosettes, agrégats

couleur: blanc, gris, jaune, brun, jaunâtre, rougeâtre, vert pâle,

grisâtre, brunâtre

éclat: vitreux, subvitreux, nacré, transparent, translucide

rareté par Stefan Weiss: 0 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[ ACCUEIL ] [ MINERAUX DE COLLECTION ]  [ MINERALOGIE THEMATIQUE ]  [ MINERALOGIE SYSTHEMATIQUE ]  [ FOSSILES ] [ CONTACT ]