Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HALENIUSITE-(La)                                           

localité type     

 

                                                     minéral radioactif

                                    

                                                                             

 - Trouvé par moi même en 2006, sur les terrils des mines de bastnäsite du

complexe minéralogique des Terres Rares de la mine Bästnäs, Riddarhyttan,

district de Skinnskattenberg, Västmanland county, Suede.

Dimensions: 8 mm. x 3 mm.

  

Étymologie:

 - D'après le nom du minéralogiste et professeur suédois Ulf Hâlenius (1951),

directeur du département de minéralogie du Muséum d'histoire naturelle, spécialiste

de la spectroscopie des minéraux (silicates et oxydes) et des toute sciences minérale.

(Voir photo ci-contre).

 - Découverte en 1986 dans la mine Bästnäs, Riddarhyttan, district de

Skinnskattenberg, Västmanland county, Suede.

 - Décrite en 2004 par les minéralogistes canadiens :

 - Dan Holtstam,

 - Jacobs Grins

 - Per Nysten.

 

Rémarques:

- La Hâleniusite-(La) est un minéral de remplacement des cristaux grossiers

de l'alteration de la bastnäesite-(La).

 

Synonymes:

  - Hâleniusite-(Ce)

  

Formule chimique: (La,Ce)OF

Strunz nr.:  3/A.08-25

classe III des: Halohgénures, Florures, Chlorures, Bromures, Iodures

sous-classe des: Oxyhalogénures,

groupe des: Hydroxyhallogénures

sous-groupe de : Hydroxyhallogénures doubles

série : Sellaite - Gananite 

dureté :  N.D.

densité :  6,5

système cristallin: Cubique, (isometrique, hexoctahedral)

morphologie: poudreuse, en masses, grains miniscules

couleur:  ocre, jaune, jaune citron, jaune pâle

éclat : poudreux; translucide

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

  

   radioactivité : GRapi = 72,901.47 (Gamma Ray American Petroleum Institute Units)

                                                                  

 

 

 

 

 
 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HALOTRICHITE avec ALUNOGENE

 

                                                    

 

 - Trouvé en 1999 dans les altérations des roches sédimentaires de  Dubnik,

Czervwenitza, Mts du Nord Slanské, Région de Presov, Tchécoslovaquie.

Dimension: 3,50 cm. x 2,00 cm.

 

Étymologie:

 - du latin "halotrichum" = cheveux

 - du grec "Als" = mer, et "trichos" = sèche et aussi de l'ancien allemand

"Haarsalz"  = cheveux de sel.

 - L'Halotrichite à été découverte en 1839 par le paléontologue et géologue

allemand Ernest Friedrich Glocker (1793-1858). Professeur de minéralogie 

(1824) au "Magdalenen Gymnasium" de Breslau, Allemagne.

 

Synonymes:

 - Alaun de fer, Beurre de montagne,

 - Bergbutter, Eisenalaun,  Haversalt (allemand)

 - Federalaun (par Freyenvalde)

 - Halotrichit de Glocker

 - Alotricita (italien)

 - Feather Alum (anglais)

 - Iron Alum (anglais)

 

Variété:

 - Maserite ou Masrite

 

Formule chimique:  Fe2+Al2(SO4)4·22H2O

sulfate hydraté de fer aluminium et de sel

Strunz nr.6/C.12-20

classe VI des: Sulfates

sous-classe des: Chromates, Molybdates, Tungstates, Wolframates

groupe des: Halotrichite

série: Pickeringite - Bilinite

dureté: 1,50 à 2,00

densité: 1,89 à 1, 95

système cristallin: Monoclinique (sphénoidales)

morphologie: cristaux aciculaires, sphéroidales, agrégats fibreux, en forme

mamelonnée, incrustations

couleur: jaunâtre, blanc, incolore, verdâtre, blanc grisâtre

éclat: vitreux, soyeux, cireux, transparent, translucide

rareté par Stefan Weiss: commune

 

 
 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HANKSITE    

 localité type    

 

                                                    mineral radioactif

                                                                

                                                                                               

 

 - Trouvé en 1967 dans les dépôts d'évaporites du Searles Lake, Trona,

San Bernardino County, Californie, USA.

Dimensions:  6,20 cm. x 4,00 cm.

 

Étymologie:

 - Dédié au minéralogiste et géologue américain Henry Garber Hanks (1826-1907)

du Service Minéralogique d'Etat, Californie, USA. (Voir photo ci contre).

L'Hanksite fut découverte et décrite en 1885 par l'américain William Earl Hidden

(1853-1918), grand collectionneur et chercheur de minéraux et pierres precieuses,

il fit  de sa collection la deuxième la plus importante des USA.

 - Une très grande partie de ses minéraux furent vendus au Musée Impérial

d'Histoire Naturelle de Vienne, financée par l'Empereur Franz Joseph d'Autriche.

 

Formule chimique: Na22K(SO4)9(CO3)2Cl

Strunz nr.: 6/B.14-30

classe VI des: Sulfates

sous-classe des: Sulfates anhydres avec anion étranger 

groupe: Sulphates à cations larges

série: Hectorfloresite - Hanksite

dureté: 3,00 à 3,50

densité: 2,57

système cristallin: Hexagonal, dipyramidal

morphologie: xx en prismes courtes, tabulaires

couleur: incolore, grisâtre, jaune à jaune noirâtre,

éclat: vitreux; opaque, transparent

rareté par Stefan Weiss: commun

minéral radioactif : GRapi = 35,47 (Gamma Ray American Petroleum

Institute Units). Concentration d' Hanksite per GRapi unité = 2.82 (%)

 

 
 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HARDYSTONITE avec CLINOHEDRITE

localité type

 

                           

                                                                                               

 - Trouvé en 1968 dans les gisements métamorphosé de manganèse-fer et de zinc

de la Mine North Hill de Franklin (Franklin Furnace), district minier de Franklin,

Sussex County, New Jersey, USA.

Dimensions:  3.5 cm. x 2.5 cm.

 

Étymologie:

 - porte le nom du lieu de sa découverte, Franklin, canton d'Hardyston, Sussex

County. New Jersey, États-Unis.

 - L'Hardystonite a été décrite en 1889 par le canadien John Eliot Wolff (1857-

1940), lorsque les mines étaient situées dans ce qu'on a appelé "Franklin Furnace"

dans le canton Hardyston, Township, New Jersey, USA.

 - John Eliot Wolff , fut professeur émérite, de minéralogie et pétrographie de

l'Université d'Harvard et président de la Société Minéralogique d'Amérique.

(Voir photo ci-contre)

 

 Remarques :  - L'Hardystonite se transforme en clinohedryte par altération hydrothermale,

elle réagit à la lumière ultraviolette (onde courtes) en bleu-violet à pourpre.

 

Formule chimique: Ca2ZnSi2O7

silicate de calcium et de zinc

Strunz nr.:  8/C.02-40

classe VIII des: Silicates, inosilicates, sorosilicates

sous-classe des: Sorosilicates

groupe: Mélilite

série:  Alumoakermanite - Edgarbaileyite

dureté: 3.4

densité: 3.40

système cristallinQuadratique, (scalénoédrique quadratique)

morphologie:  granulaire, massive

couleur:  brun clair, gris-blanc, rose pâle, blanchâtre

éclat: vitreux, adamantin, résineux, ternes, gras; Transparent à translucide

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

  

 

 

 

 

 

 

 
 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HAUCHECORNITE  

                                            

 - Trouvé en 1995 dans le site d'origine hydrothermal de Richelsdorf, Hessen,

Allemagne.

Dimensions:  grains dans capsule.

  

Étymologie:

 - dédié à l'allemand géologue ingénieur William Hauchecorn (1828-1900),

directeur de l'Académie Géologique et d'exploitation minière de Berlin, Allemagne.

En 1890 à été trouvé et décrit  le premier specimen, dans la mine Friedrich,

Schönstein près de Wissen An Der Sieg, Rheinland-Pfalz, Nord-Rhénanie

Westphalie, Allemagne. L'Hauchecornite à été décrite en 1892 par le géologue

et minéralogiste R. Scheibe.

 

Synonyme:

 - Hauchecornita (espagnol)

 - Hauchecornit (allemand)

  

Variétés: Nickel-Hauchecornite

 

Formule chimique:   Ni9Bi (Sb, Bi) S8

Strunz nr.:   2/B.15-20

classe II des: Sulfosels

sousclasse des: Sulfates et Sulfosels

groupe: Hauchecornites

série: Tucekite -  Bismutohauchecornite

dureté: 5,00

densité: de 6,34 à 6,48

système cristallin: Quadratique, (tétragonal, dipyramidal)

morphologie: bypyramidale, prismatique, cristaux tabulaires

couleur: bronze, bronze noir, noir grisâtre, gris foncé

éclat:  métallique  

rareté par Stefan Weiss:  ++ (très rare)

 

 

 

 
 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HAUCKITE                                         

localité type     

 

                                             

                                    

 - Trouvé 1981 dans des minéraux secondaires riches en Mn, d'un gisement

métamorphosé de Zn-Fe-Mn et sur une matrice de calcite et serpentine de la mine

Sterling, colline Sterling, Ogdensburg, district minier de Franklin, Sussex County,

New Jersey, USA.

Dimensions: 1 cm. x 1 cm.

  

Étymologie:

 - dédié au minéralogiste et collectionneur américain Richard "Dick" Philip Hauck

(1935-), co-fondateur du Musée minéralogique de Hill Mining Sterling, à Ogdensburg

New Jersey, USA. (Lieu ou a été découvert le premier échantillon de Hauckite).

 - La Hauckite a été décrite en 1980 par les minéralogistes américains:

 - Pete J. Dunn,

 - Donald R. Peacor et

 - Bozidar Darko Sturman.

 

Formule chimique:  (Mg,Mn++)24Zn18Fe+++3(SO4)4(CO3)2(OH)81 (?)

Strunz nr.:  6/D.04-50

classe VI des: Sulfates, Chromates, Molybdates, Wolframates, Tungstates

sous-classe des: Sulfates

groupe des:  Sulfates hydratés

sous-groupe de : Sulfates hydratés avec des cations moyens

série : Mooreite - Hauclite

dureté : 2 à 3

densité :  3.02

système cristallinHexagonal, (dihexagonal, dipyramidal)

morphologie:  rosettes, tabulaire

couleur:  orange, jaune, orange jaunâtre

éclat : vitreux

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

 

 

 

 
 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HAUSMANNITE ou (ARSENIODIALYTITE)

 

                                                  

 

 - Trouvé en 1998 dans les veines hdrothermales à metamorphisme de manganese

de la mine Nchwaning 2, près du site à Manganese de la Wessels Mine, Kalahari,

province de Cap du Nord à 80 Km. de Kuruman et 700 Km. de Johannesbourg,

Afrique du Sud.

Dimensions: (la gangue 4,00 sur 4,00 cm.) les cristaux 1,00 cm. x 1,00 cm.

 

Étymologie:

 - dédié au minéralogiste allemand, professeur à l'Université de Göttingen en

Allemagne, Jean-Frederic Louis Hausmann (1782-1859) qui découvrit le minéral

en 1813 à Orenstock, Lengewiesen, Illmenau, Touringue, Allemagne.

L'Hausmannite a été décrite en 1827 par le minéralogiste et géologue autrichien

Wilhelm Karl Heidinger von Ritter (1795-1871).

 

Synonymes:

  - Arseniodialytite (reconnue variété d' Hausmannite en 2006)

  - Manganèse oxydé hydraté ( par René Just Haüy en 1822)

  - Manganèse oxydé noir brunâtre ( par René Just Haüy en 1822)

  - Manganèse pyramidale (par F. Mohs en 1824)

  - Manganèse noir (Schwarz-Manganerz, par Karsten en 1808)

  - Oxyde de Manganèse noir  (Schwarz-Manganerz, par Karsten en 1808)

  - Schwarzer Braunstein (par A. Breithaupt en 1817)

  

Formule chimique:  Mn2+Mn3+2O4

oxyde de Manganese

Strunz nr.:  4/B. 05-10

classe IV des: Oxides

sous-classe des: Hydroxydes

groupe: sub-groupe des Spinelles

série: Hausmannite - Filipstadite

dureté: 5,50

densité: 4,70 à 4,84 moyenne de 4,76

système cristallin: Quadratique, (tragonal dipyramidal)

morphologie: dipyramidale tétragonale, pseudoctahedre,

tétragonale isometrique, macles, massive, granulaire

couleur: brun noirâtre, brun foncé, noir

éclat: métallique, brillant

rareté par Stefan Weiss:  0  

 

 
 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HAÜYNE ou HAÜYNITE sur trachite

localité type

 

                                                     

 

 - Trouvé en 1961 par moi même, dans les roches ultrabasiques pauvre en silice

de lava de la zone volcanique du Monte Somma, complexe du volcan Vesuvio,

province de Napoli, Campania, Italie. (Voir photo ci-contre).

Dimensions: 1,50 cm. x 1,50 cm. (le cristal).

 

Étymologie:

 - l'Haüyne dédié au célèbre moine minéralogiste et cristallographe français, l'abbé

René Just Haüy (1743-1822), inventeur de la cristallographie, professeur de

minéralogie et de cristallographie au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris et

chanoine honoraire de la cathédrale Notre Dame de Paris, (voir photo ci-contre).

 - Les hommages en sa mémoire sont innombrables:

 - une statue lui est dédié dans sa ville natale, Saint--Just-en-Chaussée,

 - une dédicace en son nom est écrite sur la tour Eiffel,

 - dans sa ville natale, Saint--Just-en-Chaussée, une rue porte son nom,

 - le minéralogiste danois T.C. Bruun-Neergaard lui a dédié un minéral (l'haüyne),

 - Il est inhumé au cimetière du Pére -Lachaise à Paris en compagnie de son frère

  Valentin Haüy.

 -L'Haüyne fut décrite en 1807 par le célèbre savant minéralogiste et cristallographe

danois Tonnes Christian Bruun-Neergaard (Toenner Chrétien Bruun, baron de

Neergard) (1776-1824). Né au Danemark il vécut long-temps à Paris, et fut auteur

de nombreux ouvrages de littérature et d'études sur la  minéralogie et la

cristallographie.

Il publia un'oeuvre célébre "Sur la situation des beaux arts en France".

 

Synonymes et variétés:

  - Amphigène octaédrique (synonyme de berzeline hydraté par Necker)

  - Auina (en italien, par Necker)

  - Berzeline (par Necker, variété d'haüyne blanche de Ariccia, Albano, 

     Latium, Italie)

  - Hauyne  

  - Hauynite (par Ryllo)

  - Ittnerit (synonyme de Haüyne en allemand? appellation obsolète)

  - Latialit (haüyne du Latium, Monte Albano, Italie; décrite par l'abbé Gismondi)

  - Marialite (par Ryllo, 1861)

  - Pléonaste blanc (haüyne blanche)

  - Saphirin (haüyne blanchâtre, par Nose)

  - Skolopsit (en allemand)

 

Remarque:

  - L'Haüyne fait partie du groupe des Feldspaths.

  - Elle rentre dans la composition du Lapis Lazuli.

  - Il ne faut pas la confondre avec l'haüyne de Thomson, qui est une idocrase

    jaunâtre du Vésuve.

 

Formule chimique: (Na,Ca)4-8 Al6 Si6 (O,S)24 (SO4,Cl)1-2

 alumino-silicate de sodium, calcium, sulfur, et sulfato chloride

Strunz nr.:  08/J.11-30

classe VIII des: Silicates et Inosilicates

sous-classe des: Tectosilicates non zéolitiques

famille des : Feldspathoïdes

groupe des: Cancrinite - Sodalites

sous-groupe de la : Sodalite

série :  Franzinite - Kamaishilite

dureté: 5,,50 à 6,00

densité : 2,44 à 2,50

système cristallin: Cubique, (isométrique - hextetrahedral)

morphologie: massive, grenue, agrégats, grains, cristaux pséudoquadratiques,

dodécaèdriques

couleur: blanc, bleu azur, bleu verdâtre, gris, vert, jaune, grisâtre, rouge

éclat : vitreux, gras; transparent

rareté par Stefan Weiss: 0 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HECATOLITE ou PIERRE de LUNE (variété d'ORTHOSE)

 

                             (voir la liste des minéraux de la lettre O = Orthose)

                                                   

 

 - Trouvé en 1989 dans les roches plutoniques et métamorphiques de Itrongay,

Betroka, Anosy (Fort Dauphin), Toliara, Madagascar.

Dimensions: 1,50 cm. x 1,50 cm. et

                          2,00 cm. x 1,20 cm.

 

Étymologie:

 - du grec "Hecate" qui signifie déesse de la Lune et "lite" pierre.

 - Son nom romantique, est inspiré par ses reflets bleutés dans un blanc lunaire.

  - L'origine du nom de cette pierre est assez obscure. Une hypothèse viendrait du

mot Sanskrit Chandrakanta. "Chandra" signifiant  "lune" et "Kanta"  "bien-aimé".

 - Cette appellation a naturellement trouvé sa traduction en français "pierre de lune",

et en Anglais "moonstone".  

 - Il est probable que durant l'Antiquité, des pierres de lune en provenance de l'Inde

furent importées en Occident.  En effet, cette gemme nébuleuse et mystérieuse était connue des Grecs, des Égyptiens et des Romains. Ces derniers pensaient que cette pierre était constituée de la lumière lunaire.

 - Pline l'Ancien (23-79 après J.C.), écrivain et naturaliste romain, décrit une pierre

dans son "Histoire Naturelle" qui semble être une pierre de lune. Le Romain parle

d'un minéral nommé astrion " ...blanche, rassemblant au cristal on la trouve dans l'Inde

et sur la côtes Pallène (presque-île de la mer Egée). Au centre brille comme une étoile,

dont la lumière ressemble à celle de la Lune dans son plein".

 

Étymologie de Pierre de Lune:

  - Pierre de Lune n'est pas le vrai nom de ce minéral. C'est un terme commerciale,

car il n'est pas reconnu par IMA (International Minéralogical Association).

En effet, il s'agite d'une Adulaire (variété d'Orthose), elle fut décrite en 1783 par le

Pére Hermenegildo Pini (1739-1817), grande mathématicien et naturaliste italien.

Connue aussi sous le nom de Hécatolite, celle-ci fut référencée en 1801 par

le minéralogiste, français Jean-Claude De La Métherie (1743-1817),  géologue, minéralogiste et naturaliste. Il décrit  plusieurs espèces minérale parmi les quelles : l'Hécatolite ou  Pierre de Lune, variété d'Adulaire.  

- Il existe diverses légendes sur la pierre de lune. Un mythe lié à l'Hinduisme raconte

que le dieu Vishnu (Le Preservateur) et le démon Bali se disputèrent. Ils entamèrent

un terrible combat. Lors de la bataille, Vishnu brisa le corp de Bali en morceaux et

ceux-ci retombèrent sur terre à différents endroits. Chaque morceau prit la forme de gemme. Dans celle-ci, la pierre de lune remplaça l'éclat de l'iris de l'oeil du démon

Bali.  

Plus récemment, le 20 mai 1970 la pierre de lune fut désignée, gemme officielle

de l'Etat de Floride. Ce minéral ne se trouve pas dans cette région des États-Unis,

mais les législateurs de l'époque décidèrent d'adopter cette pierre en hommage à

la mission Apollo qui se rendit sur la Lune en 1969. En effet, les vols spatiaux

décollaient de Floride, du Kennedy Space Center.

  

 - L' Hécatolite (pierre de lune) est la plus précieuse des feldspaths, elle fait partie

de la famille des feldspath, du groupe des silicates.

 - Sa couleur incolore, peut varié du blanc au jaune pâle toujours avec des reflets

bleutés. Sa particularité vient  de sa adularescence. Ce reflet argenté ou bleuâtre est

un phénomène d'optique rappelant le clair de Lune.

 

Rémarques :

 - L,Hecatolite est très sensible aux chocs.

 - L'Hécatolite est un silicate double d'aluminium et potassium.

 

Synonymes:

 - A Prete e Luna (en napolitain, en souvenir de ma langue mere)

 - Adular Moondstone(en anglais)

 - Mondstein Adular (en allemand)

 - Piedra de luna Adularia (en espagnol)

 - Piedra de Luna Selenita (en espagnol)

 - Pietra di Luna Adularia (en italien)

 - Pierre de Lune Noire (variété de labradorite du Madagascar)

 - Lounnii Kamen (en russe)

 

Les synonymes suivants sont tous interdits par la C.I.B.J.O:

  - Opale Céleste (l'appellation est fausse comme la pierre elle même)

  - Pierre de Lune bleue (agate teintée artificiellemente en bleu)

  - Pierre de Lune de Mojawe (calcedoine)

  - Pierre de Lune de Californie (calcedoine d'une fausse couleur bleu teinté)

  

 

 

 

 
 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HEIDORNITE

localité type

 

                                                  

 

 - Trouvé en 1968 par mon ami et collectionneur de minéraux Wolfgang Henkel, dans

une zone d'anhydrite associé à la glauberite de la mine Frenswegen 3 Tiefesloch

(trou profond), Fresnwegen, Nordhorn, Hannover, Niedersachsen (Basse-Saxe),

Allemagne.

Dimensions: 0.8cm. x 0.4 cm.   

 

Étymologie:

 - dédié au géologue allemand Dr F. Heidorn, qui a décrit et spécialiste toute la

minéralogie du complexe minier Zechstein.

 -La Heidornite fut découverte et décrite en 1956, par les minéralogistes allemands:

 - von W. Engelhardt,

 - H. Füchtbauer et

 - J. Zemann.

 )

Formule chimique:  Na2Ca3B5O8(SO4)2Cl(OH)2

Strunz nr.: 5/K.04-40

classe V des: Carbonates, Nitrates, Borates

sous-classe des : Borates

famille des : Phylloborates 

groupe des: Phylloborates avec des groupes complexe [Bx(O,OH)y]

sous-groupe des : Pentaborates

série : Fabianite - Peprossiite-(Ce)

dureté:  4 à 5

densité :  2.75

système cristallin:  Monoclinique, (prismatique)

morphologie: compacte, prismatique

couleur: incolore  

éclat : vitreux; transparent

rareté par Stefan Weiss: +++ (rarissime)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HELIODOR ou BERYL doré (variété de Beryl)

  

                                                       (voir page B = Beryl)

 

                                       

 

 

 - Trouvé en 1982 dans les pégmatites de la mine Sapucaia, Sapucaia du Norte,

Galilea, Doce Vallée, Minas Gerais, Brésil.

Dimensions: 5,00 cm. x 3,50 cm.

 

Étymologie:

du grec " helios " = soleil, et "dôrea"  = don (don du soleil).

L' Heliodor est un minéral de la variété des Beryls, famille des cyclosilicates.

Couleur: jaune, jaune doré, jaune rose, jaune vert, jaune verdâtre, miel

sa colorantion  est du par le fer.

 

        

 

        

 

     

 

 

 

 
 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HELLANDITE-(Ce)

 localité type  

  

                                                              minéral radioacti

                                                 

 

                                                                     

 - Trouvé par moi même en 2004, dans une zone volcanique de lava pyroclastique,

composé de brèche contenant des cavités miarolitiques, du complexe volcanique de

Campo Padella, Capranica, Lac Vico, province de Viterbo, Lazio, Italie.

Dimensions de l'échantillon: 2 cm. x 2 cm.

  

Étymologie:

 - Dédié à Amund Theodor HELLAND (1846-1918 ), politicien, professeur et

géologue norvégien. Grand conférencier de l' "Université Royale Frederiks" à Oslo

et spécialiste de la volcanologie et minéralogie des volcans d'Islande. Son oeuvre

principale (1893) fut la description de la "Montagne Norvégienne" et plus tard en

1890 "Terre et peuple de Norvège". (Voir ci-contre une caricature de son portrait).

 - La Hellandite-(Ce) à été décrite en 1999 par les minéralogistes et géologues

italiens :

 - Roberta Oberti,

 - Luisa Ottolini,

 - Fernanndo Cámara et

 - Giancarlo Della Ventura .

  

Formule chimique: (Ca,Ce)6(Al,Fe3+)Si4B4O20(OH)4

Strunz nr.:   8/F.36-09

classe VIII des:  Silicates

sous-classe des:  Inosilicates

groupe des: Inosilicates avec 5 châines périodiques simples

sous-groupe des : Hellandites

série : Narsarsukite - Liebauite

dureté :  4,50 à 6,50

densité :  2,95 à 3,63

système cristallin: Monoclinique, (prismatique)

morphologie: cristaux automorphes, miniscules et visibles uniquement au

microscope

couleur:  vert clair, vert jaunâtre, vert pâle, rouge, brun, brun noirâtre, brun 

rougeâtre, jaune vert, vert,  jaune, crème    

éclat : vitreux, mat; transparent

rareté par Stefan Weiss: +++ (rarissime)

  

  

radioactivité : GRapi = 37,966.68 (Gamma Ray American Petroleum Institute Units)

par unité GRapi  = 26.34 (PPM)                                                            

                                                                    

 

 

 

 

 
 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HEMATITE  ou Fer Oligiste, monocristal

 

                                                           

 

 - Trouvé en 1965, dans les couches à Grés chloritique de Casa de Pedro Mine,

Gongonhas do Campo, Minas Gerais, Bresil.

Dimensions:  3,40 cm. x 3,30 cm . (photo n°1).

 

HEMATITE avec quartz, trouvé en 1967  Engelgesik, massif Vosgien, France.

Dimensions: 4,00 cm. x 3,00 cm. (photo ci-contre).

 

HEMATITE, trouvé en 1968 dans un site à roches sédimentaires métamorphiques

du Col de Bussang, Vosges du Sud, France.

Dimensions: 9,00 cm. x 5,00 cm. (photo ci-contre).

 

HEMATITE variété SPECULARITE,

trouvé en 1989 dans les pegmatites de Beckermet Mine, Egremont, Ouest

Cumberland, Iron Field, Cumbria, Grande Bretagne.

Dimensions: 12,00 cm. x 7,50 cm. (photo ci-contre).

 

HEMATITE Betryoidale,

trouvé en 1967 à Romaneche, Saone et Loire, France

Dimensions: 8,00 cm. x 5,00 cm. (photo ci-contre).

  

HEMATITE (rose d'Hematite) sur Quartz,

trouvé en 2003 dans la mine Leiping, Hunan Chine.

Dimensions:  9,00 cm. x 6,50 cm. (photo ci-contre).

 

Étymologie:

 - du grec ( haima-atos) = sang, car dans l'eau, à la longue, dégage de l'oxyde de

fer en colorant celle ci en rouge sang.

Du latin: (Haematites) = sanguine en allusion de la couleur rouge de sa poussière.

L'Hematite fut écrite et découverte en 77 par Pline (Caius Plinius Secundus), dit

"Pline  l'ancien". (voir photo ci contre). Grand naturaliste, anthropologue, 

astronome, écrivain et grand érudit en psychologie, métallurgie, sciences

naturelles, minéralogiste et paléontologue.

Né à Como (Italie du nord) en l'an 23 après J.C. et décédé en l'an 79 à Stabie (actuellement: Castellammare di Stabia) près de Naples.  

Sa plus grande oeuvre fut la fameuse encyclopédie de 37 volumes  "Caius Plinii

Secundi Naturae Historiarum libri XXXVII" = Histoire Naturelle.

Avant sa mort il adopte son neveu en lui donnant le nom de " Gaius Plinius Caecilius Secundus"  dit "Pline le Jeune".

 

Synonymes:

 - Anhydroferrite

 - Hématogelite (de Tucan)

 - Hématite rouge

 - Diamant noir d'Alaska

 - Fer oxydulé

 - Ocre rouge

 - Oligiste (Hématite)

 - Oligisto ou Ematite Rossa (italien)

 - Rote Glaskopf (hematite rouge en allemand)

 - Spécularite (variété d'Hématite)

 - Martite

 - Sanguine

 - Speglande, Eisenglimmer, Roteisenstein, Jernglanz, Rother Eisenrahm    (allemand)

  

Variétés:

  - Alumohématite

  - Crucilite

  - Hématite botroydale (apparence d'un chou-fleur rouillé) voir photo ci contre.

  - Rose de fer (cristaux aplatis d'Hematite disposés en forme de pétales de rose).

  - Spécularite

  - Turgite (variété d'hematite hydraté).

 

Remarques:

 - Autre nom de l'Hématite c'est la Spécularite, du latin: speculum =  miroir, en

   cristaux étincelants et aplatis, dans l'Antiquité on les utilisait comme miroir.

 - Autre fois l'Hématite réduite en poudre était utilisée comme pigment rouge.

 - L'Hématite est le polymorphe de la Maghémite.

 - On a trouvé, sur la planète Mars, en 2004, des sphères qui pourraient être i     intégralement ou en partie composées d'Hématite.

    L'Hématite se forme habituellement par l'action érosive de l'eau, ce qui

    suppose la présence, à une époque, d'eau sur Mars.

 -  A Falémé (Sénegal), au Soudan, au Niger, en Mauritanie on a trouvé dans des

    gisements préhistoriques (époque néolithique) des outils en Hematite:

    marteaux, hachettes, etc.. voir le rapport de Pierre Laforgue adjoint des Services

    Civils en A.O.F.

 

Composition chimique: alpha Fe2 O 3

oxyde de fer

Strunz nr.: 4/C. 04-20 

classe IV des: Oxydes et Hydroxydes

groupe des: Hématites

série: Corundum à Karelianite

dureté: de 5,00 à 6,00

densité: 5,26

système cristallin: Rhomboédrique

morphologie : avec des formes cristallines assez varié tabulaire, 

rhomboedrique, pyramidal, prismatique, en rosettes, compact, columnaire,

stalactiforme, fibreux, reniforme, micacé, botryoidal, concretionnaire,

oolithique, lamellaire, hexagonal, radié, pseudocubique, maclée

couleur: gris acier, irisé, brun rouge, gris noir, bleuté, rouge, brunâtre,

noir de fer.

éclat: métallique, brillant

rareté par Stefan Weiss: commun

 

 

 

 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HEMIMORPHITE

 

                                                   

 - Trouvé en 1970 dans les gîtes secondaires des alterations des minéraux de Zinc 

à El Potosi, Ste Eulalia, Chihuahua, Mexique.

Dimensions:  11,00 cm. x 9,00 cm.

 

Étymologie:

- le nom derive du Grec "Hemi" = moitié et de "Morphe" = forme, en se referent à

l'hémimorphie de ses cristaux biterminés.

 - Le minéral à été trouvé, pour la premiere fois, en 1853, dans la region de Baita

Bihor, Rezbanya (Baita Bihorului), Nucet, Bihor County, Roumanie.

 - Elle fut décrite en 1853 par le minéralogiste suisse Gustav Adolf Kenngott

(1818-1897), collectionneur de minéraux et professeur de minéralogie, pétrographie

et cristallographie à l'Université de Zürich, Suisse. En 1842, il reçoit le diplôme de

docteur en philosophie, et Il a été distingué pour ses recherches sur la minéralogie,

la cristallographie et de la pétrologie.

(Voir photo ci-contre).

 

Synonymes:

 - Calamine

 - Calamine electrique

 - Daviesita (italien), Daviesit ou Vagit (napolitain)

 - Daviesite (allemand)

 - Galmei allemand

 - Kieselgalmei, Zinkglas, Kieselzinkerz (allemand)

 - Smithsonite de Brooke et Miller

 - Vagita (italien)

 - Wagita (espagnol)

 

Composition chimique: Zn4Si2O7(OH)2H2O

silicate hydraté d'hydroxyde de zinc

Strunz nr.:  8/C.08-10

classe VIII des: Silicates

groupe des: Sorosilicates

sous-groupe des: Sorosilicates avec:O,OH,F

série: Hemimorphite - Junitoite

dureté: 4,50 à 5,00

densité: 3,47 à 3,48

système cristallin: Orthorhombique

morphologie: botroydale, cristaux de forme allongée et plate, extrémités

pyramidales, tabulaire, stalagtitiques, mamelonné, rarement en macles

couleur: incolore, bleuâtre, brunâtre, bleu, verdâtre, jaunâtre, gris, brun,

jaune, vert, blanc

éclat: vitreux, adamantin; perlé, terne, compact, transparent, translucide

rareté par Stefan Weiss: commun

 

 

 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HENMILITE

 

localité type

                                               

 

 - Trouvé en 1986  dans les skarns de la mine Fuka, Bicchu-cho, Takahashi-shi,

Okayama Prefecture, région de Chugoku, Île de Honshu, Japon.

Dimensions: 4,00 mm. x 3,00 mm. (gangue : 4,50 cm. x 3,00 cm.).

 

Étymologie:

 - dédié aux minéralogistes et professeurs japonaises Kitinosuke Henmi

(1919-1997) et Chiyoko Henmi (1949-).

 - La Henmilite fut découverte et décrite en 1986 par les minéralogistes japonaises:

 - Izumi Nakai, 

 - Hisashi Okada, 

 - Kazunosuke Masutomi, 

 - Eiji Koyama et 

 - Kozo Nagashima.  

 

Composition chimique: Ca2 Cu+2[B(OH)4]2 (OH)4

Strunz nr.: 5/G.09-20

classe V des: Carbonates, Nitrates, Borates

groupe des: Nesoborates

sous-groupe des: Nesoborates avec BO4

série:  Frolovite - Henmilite

dureté:  2,00

densité: 2,52

système cristallin: Triclinique, (anortique, pinacoidale)

morphologie: massive, en cristaux anortiques

couleur: bleu, violet, violet bleuâtre

éclat: vitreux, translucide, transparent

rareté par Stefan Weiss: +++ (rarissime)

 

 

 

                                           Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HERCYNITE  

 

                                                  

 

 - Trouvé en 1961 dans les Gites magmatiques de Calloro di Premosello, province

de Verbania-Cusio-Ossola, Finero, Cuneo, region du Piemonte, Italie.

Dimensions: 4,50 cm. x 4,00 cm.

 

Étymologie:

 - du latin "hercynia Silva " = forêt hércynienne, l'endroit ou la Hercynite fut trouvé

pour la premiere fois (en 1847), qui s' étendait sur l'Allemagne centrale (Forêt Noire)

et s'applique aujourd'hui plus spécialement au Arz, Allemagne.

 - L'Hercinite a été décrite en 1847 par le minéralogiste, chimiste autrichien

Frantisek Xaver Maximilian  Zippe (1791-1863). Docteur en medicine et

philosophye à l'Université de Prague. En 1850 fut nommé professeur de minéralogie

à l'Université de Vienne et membre de l'Académie des Sciences de Vienne, Autriche.

 

Synonymes:

 - Spinelle de Fer

 - Chrysomelane Hercynite (par F.X.M. Zippe)

 - Fer-Magnesio-Spinelle

 

Variétés:

- Chromhercynite, Chrompicotite, Cobaltochrompicotite,

- Picotite.

 

Composition chimique: Fe2+AL2O4

Strunz nr.:  4/B. 01-20

classe IV des: Oxydes et Hydroxydes

groupe des: Spinelles

sous-groupe des: alumino-spinelles

série: Spinelle à Gahnite

dureté: 7,50  

densité: 3,95

système cristallin: Cubique (Isométrique-Hexoctahedral)

morphologie: souvent en cristaux octaédriques

couleur: vert foncé, noir, jaune, bleu foncé à vert

éclat: vitreux, translucide, mat

rareté par Stefan Weiss: commun

 

 

                                               Cliquez sur les photos pour voir le détai

 

 

HERSCHELLITE = CHABAZITE-Na avec Gonnardite

localité type

 

                                                               

 

 - Trouvé en 1967 dans les cavités amigdaloidales des roches basaltiques du

Grand-est dei Faraglioni, Aci-Trezza, volcan Etna, Catane, Sicile, Italie.

Dimensions:  7,5 cm. x 6,00 cm.

 

Étymologie:

 - Approuvé par l'IMA en 1998 et dédié à la mémoire de  Sir John Frederick William

Herschell (né à Slough, Buckinghamshire, England en 1792 et décédé en 1871 à

Collingwood, Kent, England), astronome et conférencier Anglais à la Royal Society.

(Voir photo si contre).

 - En son honneur, un cratère sur la Lune et un sur Mars porte son nom: 

(le cratère J. Herschel).

 

Synonyme:

 -  Chabasie (1792 par Bosc Louis Augustin d'Antic)

 -  Chabasite (nom actuel)

 

Variétés:

 - Chabazitz-Ca,

 - Chabazite-K,

 - Chabazite-Na,

 - Chabazite-Sr

 

Composition chimique:  (Na2,Ca,K2)[Al2Si4O12].6 H2O

Strunz nr.: 8/J. 26-20

classe VIII des: Silicates

sous-classe des: Tectosilicates

groupe des: Zeolites

sous-groupe des: zeolithes cubiques et pseudocubiques 

série: Willhendersonite à Perlialite

dureté:  4,50

densité:  2,08 à 2,16 moyenne 2,12

système cristallin: Rhomboedrique (trigonal, hexagonal, scalenohedral)

morphologie: cristaux pseudoexagonales, aciculaires, tabulaires,

dipyramidales, souvent en macles étoilés, macles en coudes, macles reticulés

macles en chevrons

couleur: incolore, gris, blanc, vert, bleu,

éclat: vitreux, perlé, adamantine, résineux, terreux; transparent, brillant

rareté par Stefan Weiss: commun

 

 

 

 
 

 

HESSONITE variété de Grossulair, groupe des Grenats,

 

                                                    (voir aussi la page G = Grenat).

 

                                         

 

 - Trouvé en 1989 dans les  roches metamorphiques de la mine Jeffrey, Abestos,

Quebec, Canada.

Dimensions: 4,50 cm. x 2,30 cm.

 

Étymologie:

 - Nom français qui dérive du grec "Hesson" qui signifie moindre, en rélation à sa

durété et densité inferieure aux autres grenats.

 - Déjà utilisée dans l'antiquité par les grecs et les romains comme pierrre precieuse

et ornementales.

 - L'Hessonite fut nommé en 1821 par Jenyns Leonhard et décrite par René Just

Haüy en 1822.

 

Synonymes:

  - Cinnamite

  - Essonite

  - Faux-Hyacinthe

  - Hyacinthoid

  - Gomeda (en sanscrit)

  - Gomedhaka ou Gomedh (en langue thamul et en cinghalaise)

  - Kaneelestein (en allemand = pierre de cannelle)

  - Pierre de cannelle (en référence à sa couleur)

  - Zimstein (en allemand)

 

Formule chimique: Ca3Al2(SiO4)3 + petite teneur en fer

Nésosilicate de calcium et d'aluminium  

Strunz nr.: 8/A. 08-70 (pour le Grossulaire)

Classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Nesosilicates

groupe des : Grenats

série: Pyrope - Henritermierite

dureté: 6,50 à 7,50

densité:  3,42 à 3,72, moyenne de 3,57

système cristallin: Cubique (isometrique)

morphologie: dodecaedrique, hexaoctaedrique, compact, grossier, en grains

couleur: orange, brun-orange, rouge-rosé, brun-rouge, noir

éclat: vitreux; adamantin, transparent, translucide, opaque, mat, transparent   

Rarete par Stefan Weiss: 0   

 

 

 

 

 
 

 

HETEROGENITE-3R avec Malachite et Chrysocolle

 

 

           

 

                                       

 - Trouvé en 1989 dans le complexe de minéralisation secondaire des minéraux de

cuivre, de la mine Étoile du Congo, mine Kalukuluku), Lubumbashi (Elisabethville)

gisement de cuivre de Licasi, Katanga (Schaba), République démocratique du

Congo (Zaïre).

Dimensions: 7 cm. x 5.5 cm.

 

Étymologie:

 - Du grec "heteroghenes"  qui signifie "d'un autre genre", en allusion aux difficultés

lors de son analyse chimique.

Les premiers spécimens ont été découverts en 1872 dans le champ de la Mine

Wolfgang Maassen, Erzgebirge, Schneeberg, Sax (Saxe), Allemagne.

 

 - L'heterogenite-3R a été décrite en 1872 par le minéralogiste et chimiste allemand

Friedrich August Frenzel (1842-1902), fils de mineurs il étudia la minéralogie,

grace à une bourse d'etude, à l' Université de la Bergakademie de Freiberg.

Sur la demande d'August Breithaupt  mit sur pied la collection minéralogique de

l'Académie. Il fut nommé en 1865 Berginspecteur et conférencier de l'Université de

la Bergakademie. Grand spécialiste des mines de Freiberg, fit une très grande

description sur ces dernières « Lexique minéralogique pour le Royaume de Saxe ».

  

 

Synonymes et variétés :

  - Boodite (d'après Anselm Boèce de Boodt (1550-1634), médecin belge et

    auteur d'un ouvrage bien connu sur les pierres précieuses)

  - Heterogenite (du grec "heteroghenes"  qui signifie "d'un autre genre")

  - Heterogenite-2H (polytype)

  - Heubachite (variété)

  - Lubumbachite (lieu-dit au Katanga)

  - Mindigite (d'après la localité de Mindigi, Katanga, époque Congo belge)

  - Steinerite (hydroxyde cobaltique par V. Cuvar).

  - Stainierite (en langue allemande)

  - Transvaaite (par McGhie et Clark)

  - Trieuite (d'après le géologue R. du Trieu de Terdonck, chef géologue de

    l'Union Minière du Haut Katanga (Schaba), Zaire).

 

Remarques :

  - L'Heterogenite-3R est un polytype de l'Heterogenite et de

    l'heterogenite-2H.

  - Très attention à la manipulation.

 

Formule chimique:  Co+++O(OH)

hydroxyde de cobalt

Strunz nr.:  4/F.07-40

classe IV des : Oxydes et Hydroxides

sous-classe des : Hydroxides hydratés

groupe des : Brucites

série: Absolane -  Heterogenite-3R

dureté: 3 à 4

densité:  4.13 à 4.47

système cristallin:  Rhomboedrique (Trigonal),

morphologie: globulaire, aciculaire, agrégats, mamelonné, massive, botryoidale,

croûte, pseudohexagonale, microcristalline

couleur: noir, gris acier, noir gris, brun noirâtre

éclat: mat, terreux, vitreux, métallique

Rareté par Stefan Weiss: 0   

 

 

 

 

 

 
 

 

HEULANDITE-Sr (Heulandite)

 

                                                       

 

 - Trouvé en 1983 dans les roches métamorphiques de Lepkhe-Nelm, Lovozero,

péninsule Kola, Russie.

Dimensions: 3,00cm. x 2,20 cm.

 

Étymologie:

 - dédié au Britannique John Henry Heuland (1778-1856), collectionneur de

minéraux.

Trouvé pour la premiere fois dans la mine Campegli, dans les ophiolites de l'est

Ligurie, Ligurie Italie.

 - L'Heulandite à été décrite en 1822 par Henry James Brooke (1771-1857),

minéralogiste et cristallographe Anglais qui a décrite plusieurs minéraux.

 

Autres espèces analogues à l'Heulandite-Sr:

  - Heulandite-Ba

  - Heulandite-Ca

  - Heulandite-K

  - Heulandite-Na

 

Synonymes:

  - Beaumontite

  - Zeolite lamellaire

 

Composition chimique: (Sr,Na,Ca)2-3Al3(Al,Si)2Si13 O36. 12(H2O)

Strunz nr.: 8/J.23-12

classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Tectosilicates

groupe des : Zeolites

sous-groupe des : Zeolites laméllaires

série: Heulandite-Na - Brewsterite-Ba

dureté: 3,49 à 4,00

densité: 2,10 à 2,20

système cristallin: Monoclinique

morphologie: en masses pulvelurentes, en cristaux microscopiques

couleur: incolore, blanc laiteux, blanc, noir, jaune, rose, brun, orange

éclat: nacré, cireux, vitreux; transparent à translucide

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

 
 

 

HEWETTITE avec Fluellite et Nevadaite

localité type

 

                                                      

 

 - Trouvé en 1978 dans les complex à pegmatites granitiques de Eureka County,

dans la mine Gold Quarry de Maggie Creek district, Nevada, États Unis.

Dimensions: 7,50 cm. x 5,30 cm.

 

Étymologie:

 - dédié à l'américain Donnel Foster Hewett (1881-1971) minéralogiste et

géologue qui a décrit en 1914 la Hewettite de Ragra Mine (Minasragra), Junin,

Cerro de Pasco, Alcides, Carrion Province, Département de Pasco, Peru.

 

Composition chimique: CaV5V6+O16.9H20

Strunz nr.: 4/G. 12-40

classe IV des: Oxydes et Hydroxydes

groupe des: oxydes-vanadates

série: Bernesite à Metahewettite

dureté: 3,00

densité: 2,5 à 2,6 moyenne 2,54

système cristallin: Monoclinique

morphologie: fibres, aciculaires, cristaux en aiguilles

couleur: brun, rouge foncé, marron, rouge orange

éclat: adamantin, transparent

rareté par Stefan Weiss: + (rare)

 

 

 

 
 

 

HIBISCHITE groupe des Grenats (voir page G= Grenat)

 

                                                     

 - Trouvé en 1989 par David Shannon dans les cavités phonolitiques hydrothermales

des monts Tushar, Beaver County, Utah, USA.

Dimensions: 2,00 cm. x 2,50 cm.

 .

Étymologie:

 - Dédié à l'academicien tcheque Joseph Emanuel Hibsch (1852-1940) professeur

de géologie de l'Academie de l'Agriculture de Tetschen (Decin), Bohême.

 - L'Hibschite à été décrite en 1905 par le minéralogiste Felix Cornu.

 

Synonymes et variétés:

  - Hydrogrenat

  - Hydrogrossulaire (synonyme de hydrogrenat)

  - Plazolite (synonyme de hydrogrenat, hibschite impure)

  - Tricalcium Aluminate Hydraté

 

Composition chimique: Ca3Al2(SiO4)2(HO)4

Strunz nr.:  8/A.08-90

Classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Nesosilicates

Groupe des: Grenats

Série: Pyrope - Heulytine

système cristallin: Cubique (Isométrique, hexoctahedral)

morphologie:  bien cristallisée, octaèdrique, columnaire, croûte, macles

dureté:  5 à 6

densité: 2,76

couleur: Incolore, blanc de lait, gris clair, gris blanchâtre

éclat: vitreux, perlé ; soyeux, nacrés, mat, transparent, opaque,

translucide

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

 

 
 

 

HILGARDITE-4M avec Boracite

 

                                                 

 

 - Trouvé en 1980 .dans les borates des dépôts de sel de la Mine Bulbi, Loftus,

North Yorkshire, Angleterre.

Dimensions: 1.5 cm. x 1 cm.

 .

Étymologie:

 - dédié au  géologue Eugene W. Hilgard (1833-1916). qui a découvert le minéral

en 193-. Américain d'origine allemande, grande chimiste du sol, considéré par tous

les scientifiques comme le père de la science du sol des États-Unis.

(Voir photo ci-contre)

 - L'Hilgardite-4M a été découverte en 1936 dans les dômes de sel de Choctaw,

paroisse d' Iberville, Louisiane, États-Unis,  et décrite en 1937 par les minéralogistes

Cornelius Searle Hurlbut (1906), professeur de minéralogie de l' Université

d'Harvard, Cambridge, et le minéralogiste américain Ralph Emerson Taylor.

 

Remarques :

  - L'Higardite est un minéral accessoire rare, qui se produit dans les dépôts

d' évaporites et dans les dômes de sel.

 

Synonymes et variétés:

  - Calciumhilgardite-2M (Cc) (synonyme)

  - Hilgardite-1Tc (polytype)

  - Hilgardite-3Tc (polytype)

  - Strontiohilgardite (variété riche en strontium)

  - Strontiohilgardite-1Tc (variété)

  

Composition chimique:  Ca2B5O9Cl.H2O

Strunz nr.5/K.04-11

Classe V des: Carbonates, Nitrates, Borates, pentaborates

sous-classe des : Borates (Phylloborates)

Groupe des: Phylloborates (borates en feuilles, du grec "phyllon" = feuilles)

Série:  Fabianite - Leucostaurite

système cristallin:  Triclinique  

morphologie:  tabulaire, cristaux triangulaires

dureté: 5

densité: 2.69

couleur: incolore, rose pâle, blanchâtre

éclat: vitreux; transparent

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

HINGGANITE-(Y)

 

                                               minéral radioactif   

                                              

                                                                        

 - Par mon ami russe, Mikhail Nikolaevich Murashko, fondateur de la "Systematic

Mineralogy" à St Petersburg, Russie et Docteur en Minéralogie. Trouve par lui même

en 2008, près du Mt. Ploskaya, à l'Ouest du massif Keivy, Montagnes de Keivy,

Péninsule de Kola, Murmanskaja Oblast, Région Nord Siberie, Russie.

Dimensions: 2,5 cm. x 2 cm.

 

Étymologie:

 - Inspiré du nom de la localité de sa découverte GRAND Khingan (Hinggan).

Découverte en 1983 dans un granopphyre du secteur de terres rares de Khingan

Qiqihaer, province de Heilongjiang, Mandchourie, Chine.

 - L'Hingganite a été décrite en 1984 par les minéralogistes chinois: Xiaoshi Ding,

Bai Ge, Uuan Zhongxin, et Sun Luren.

 

Synonymes:

  - Yberisilite

  - Yttroceberite

  - Yttroceberysite-(Y)

 

Formule chimique:  BeYSiO4(OH)

Strunz nr.:  8/B.29-70

classe VIII des: Silicates

sous-classe des :Nesosilicates - (Nesosubsilicates, Neosubsilicates)

groupe des: Gadolinite-Datolite

sous-groupe des: Datolite - Gadolinite

série: Datolite - Hingganite-(Yb)

dureté:  5 à 6

densité: 4,40 à 4,57

système cristallin: Monoclinique, (prismatique)

morphologie: agrégats, forme de gerbes, granulaire, en cristaux prismatiques

groupés

couleurblanc, vert, brun jaune, blanc verdâtre, bleu clair, jaune, jaune clair,

éclat: vitreux; transparent

rareté par Stefan Weiss: + (rare)  

                               

 

Radioactivité: GRAPI = 15,712.53 (Gamma Ray américain unités Petroleum Institute)

La Concentration de Hingganite (Y) par unité de GRAPI = 63.64 (PPM)

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

HISINGERITE   

 

                            

                                            

                                              

                                                                        

- Trouvé en 1968, dans la North Mine, Broken Hill, Yancowinna County,

Nouvelle Galle du Sud (New South Wales), Australie.

Dimensions: grains de sable.

 

Étymologie:

 - Dédié au chimiste et minéralogiste suédois Wilhelm Hisinger (1765-1852).

 -  La Hisingerite a été décrite en 1826 par le Baron: Jöns Jakob Berzelius

(1779-1848) chimiste suédois, considéré comme l'un des fondateurs de la chimie

moderne. (Voir photo ci-contre).

 - Découverte dans la même année à Riddarhyttan, Suéde.

 

Synonymes :

 - Aluminian Hisingerite (riche en aluminium)

 - Canbyite (A.C. Hawkins and E.V. Shannon, 1920)

 - Chrome-Alumina-Hisingerite (riche en chrome et aluminium)

 - Degeroite (mine d'argent Degero, Kaitalahti, Helsinki, Finlande)

 - Neotocite  (Mn,Fe++)SiO3.H2O (?)

 - Penwitite  (Mn,Fe++)SiO3.H2O (?)

 - Siderogel

 - Stratopeite  (Mn,Fe++)SiO3.H2O (?)

 - Sturtite (discrédité par l'IMA en 2006)

 - Thraulit (en allemand)

 - Vittinkite  (Mn,Fe++)SiO3.H2O (?)

 - Wittingite  (Mn,Fe++)SiO3.H2O (?)

 

Remarques :

La Sturtite a été discrédité par l'IMA en 2006, considérée telle que Hisingerite

ou Neotocite.

 

Formule chimique:  (Fe+++2Si2O5(OH)4.2H2O)

 Strunz nr.:  8/H.26-50  

(Pour la Hysingerite = (Fe+++2Si2O5(OH)4.2H2O)

Strunz nr.:  8/H.26-60 (Neotocite)

(pour la Neotocite = (Mn,Fe++)SiO3.H2O (?)

classe VIII des : Phyllosilicates

groupe des : Kaolinites

série:  Kaolinite - Neotocite

dureté:  3,00 à 3,50

densité:  2,05

système cristallin: Monoclinique, (amorphe)

morphologie:  massif, compact, grains

couleur: brun jaunâtre; brun foncé

éclat:  vitreux, gras, résineux

rareté par Stefan Weiss:  Commune

                               

 
 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

HODRUSHITE avec Kupcikite et Bismuthinite

 

                                                   

 - Trouvé en 1972 dans les gisements polymetalliques de la Mine Bastnas,

Riddarhyttan, Wastmannland, Suede.

Dimensions: 2,00 cm. x 1,00 cm.

 

Étymologie:

 - prend le nom de la localité ou a été trouvée le specimen pour la

premiere fois en 1970 à Hodrusbanya (Banska - Hodrusa), Stredocesky Kraj,

Slovaquie.

 - L'Hodrushite à été découverte et décrite en 1970 par les minéralogistes :

 - M.Kodera, 

 - Vladimir Kupcik (1934-1990), et

 - Emil Makovicky, du Départment  de Minéralogie et de Cristallografie, de

    l'université Comenius, Bratislava, Tchequie.  

  

Formule chimique: Cu4Bi6S11

Strunz nr.:  2/E. 04-40

classe des: Sulfures

groupe des: Sulfosels

série: Chalcostibite - Hodrushite

dureté: 4,50

densité: 6,45

système cristallin: Monoclinique

morphologie: agrégats, laméllaire, aciculaire, en grains

couleur: gris d'acier, brun, jaunâtre, bronze brun, orange brun

éclat:  métallique

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 
 

    

 
 

 

HOKUTOLITE (variété de Baryte)  

                                                       

                                                       (Voir page B por Baryte)

 

                                                   

 

 - Trouvé en 1982 par mon ami italien et minéralogiste commerçant Ernesto Ossola,

dans la mine de Shibukuro, provence Ugo, préfecture d'Akita, Japon.

Dimensions: 1,5 cm. x 1,00 cm.

 

Étymologie:

  - La Hokutolite a été découverte comme nouveau minéral radioactif, en 1906

par le minéralogiste et chimiste japonaise Dr. Yohachiro Okamoto à Peitou,

Hot Spring, Taiwan.

  

formule chimique : (Ba,Pb)SO4

barytine riche en plomb (plombo-barytine)

système cristallin : Orthorhombique / Hexagonal

 

 

 

 
 

                                                                                Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

 

 

HOLDENITE avec Kolicite et Kraisslite

Specimen type par l'auteur

 

                                               

 

 - Trouvé en 1979 dans la zone extérieure de zincite de la mine Sterling Hill Mine,

Ogdensburg, Sussex County, New Jersey, USA.

Dimensions: 2,00 cm. x 1,5 cm.

 

Étymologie:

 - dédié à l'américain Holden Albert Fairchild (1866-1913) ingénieur des mines.

 - Découverte en 1926 dans la zone extérieure de zincite de la mine Sterling Hill

Mine, Ogdensburg, Sussex County, New Jersey, USA

 - Décrite en 1921 par Charles H. Palache (1869-1954), eminent cristallographe

et minéralogiste américain.

 

Formule chimique: (Mn,Mg)(AsO4)6Zn3(SiO4)(OH)8

Strunz nr.:  8/B.10-10

classe VIII des:  Silicates

sous-classe des: Nesosubsilicates

groupe des: Holdenite

série: Holdenite - Manganostilbite

dureté:  4,00 à 4,3

densité: 4,10

système cristallin: Orthorombique (dipyramidal)

morphologie:  compacte, aggregates, fibre, tabulaire, fibreuse

couleur: rouge, rouge foncé, rouge jaunâtre, orange, rose

éclat: vitreux

rareté par Stefan Weiss: ++ (très rare)

 

 

     

 

 

 

HOLFERTITE sur Hematite       

localité type

 

                                           minéral radioactif

 

                                                  

                                                         

 - Trouvé en 2002 dans les produits à phases pnemautoliques des cavités à fractures

rhyolitiques de la fosse à Holfertite , Starvation Canyon (Gorges de Searles), 

Thomas Range, Topaze Valley, Juab County, Utha, USA.

Dimensions:  0,8 cm. x 0,1 cm.

 

Etymologie:

 - prend le nom du minéralogiste américain Courtesy John W. Holfert  de

l'Université des sciences de la terre du College Universitaire d'Utah, USA, qui à

décrit et découvert  le minéral en 2003 avec la participation aussi du regretté

Eugene Ford..

 

Formule chimique:  U1,8TiO7,8OH0,8(H2O)3CA0,2

hydroxyles-hydraté d'uranium et titane

Strunz nr.:  4/X. 00-00

classe IV des: Oxydes

groupe des: Uranates hydratés

durété: 4,00

densité: 2,93

système cristallin: Trigonale - Pyramidale

morphologie: souvent en prismes allongés

couleur:  jaune, jaune canari, orange jaune

éclat: vitreux, transparent, translucide

rareté par Stefan Weiss: +++ (rarissime)

                         

 

 minéral radioactif: GRapi = 4,666,583.92 (Gamma Ray American Petroleum Institute Units)                                           

 

 

 

     

 

 

 

HONESSITE (dans une Ataxite, météorite ferreuse de Dronino, Russie)

 

                                               

 

 - Par Geoff Niotkin chercheur de météorites, trouvé en 2011 près du village de

Dronino, Kasimov area, district de Ryazan, Russie.

Dimensions: 1,6 cm. x 1 cm. 

   

Étymologie:

 - La Honessite a été dédiée au minéralogiste américain  Arthur Pharoah Honess

(1886 -1942), professeur de minéralogie à l'Université de Pensylvanie, USA.

Elle fut découverte à Linden, Iowa County, Wisconsin, USA.

La Honessite a été décrite en 1956 par les minéralogistes américains:

 - Allen V. Heyl,

 - C. Milton et

 - J.M. Axelrod.

  

Rémarques pour la météorite Dronino:

 - La météorite Dronino, prend le nom de l'endroit de sa chute et de sa découverte,

elle est classée dans les Ataxites (météorites ferreuses).

Elle, à été découverte en Juillet 2000, par Oleg Nikolayevich (Gus'kov), pendant

une collecte de champignons près du village Dronino, Kasimov area, district de

Ryazan, Russie.(54° 44′48′N 41° 25′18′E / 54.746667° N 41.42166° E / 54.746667);

41.42166 (WikiMiniAtlas). (Voir photo de Oleg Gus'kov ci-contre).

Pendant sa collecte, il remarquait un grand morceau de fer rouillé dépassant du sol,

qu'il soupçonnait être une météorite, mais il fut incapable de la déterrer, il revint le

lendemain avec une pelle et une brouette. Il la transporta chez lui, ou il la laissa

pendant deux ans dans son jardin. Pendant ce temps la météorite se brisa en trois 

morceaux.Oleg Gus'kov scia et polit une partie de sa trouvaille et s'aperçut qu'effectivement c'était une météorite. Puis, vu qu'il ignorait tout sur cette science,

il  contacta plusieurs experts en la matière. Au début de 2003, un des morceaux poli,

fut identifié comme météorite ferreuse du type Ataxite.

Les scientifiques soupçonnerent que Gus'kov n'avait déterré qu' une partie de la

météorite et effectivement après de minutieuses recherches durantt l'été 2003, plus

de 600 fragments furent trouvés d'un poids total d'environ 3.000 kg dont  le plus

grand fragment pesait 250 kg..

 

Formule chimique:  Ni6 Fe2 +3 (SO4) (OH)16 4H2 O

Strunz nr.:  6/D.09-10

classe VI des: Sulfates

groupe des : Woodwardite

série:  Woodwardite - Mountkeithite

dureté: 1 à 1,5

densité: N.D.

système cristallin: Rhomboedrique, (trigonal)

morphologie:  fibreuse, grenue,  

couleur:  jaune, vert, brun, jaune verdâtre

éclat:  terreux, mat; translucide

rareté par Stefan Weiss: + (rare), (rarissime pour la météorite Dronino)

 

 

 

     

 

     

 

 

HORNBLENDE

 

                                                   Notions de petrographie

 

 - HORNBLENDE : minéral de la famille des amphiboles, silicate de magnesium,

de calcium, et de fer. De couleur vert à noir, d'aspect vitreux.

Elément essentiel des diorites, syénites, gabbros et des amphibolites.

 

 

 

 

 

 

 

HUBNERITE avec Quartz

 

                                                      

 

 - Trouvé en 1983 dans les dépôts hydrotermaux alluvionnaires à granites pegmatiques

de Consuzo, dans le secteur de Pasto Bueno, département d'Ancash, Pérou.

Dimensions n° 1 et 2:  15,50 cm. x 14,00 cm.

Dimensions n° 3 et 4:  4,00 cm. x 3,50 cm.

 

Etymologie:

 - Découverte en 1865 par E.N.Riotte à Ellsworth district, Nye county, Nevada, USA

et dédié à l'allemand Adolph Huebner (Hubner), de Saxe, ingénieur (Hüttenmeister)

des mines, minéralogiste et  métallurgiste à Freiberg, Saxe, Allemagne.

 

Synonymes:

 - Huebnerite

 - Manganowolframite

 

Formule chimique:  MnWO4

oxyde de mangano-tungstate  

Strunz nr.:  4/D.16-10

classe IV des: Oxydes, Hydroxydes

sous-classe des: Tungstates

série: Hubnerite - Wolframoixiolite

dureté: de 4,00 à 4,50

densité:  7,18

système cristallin: Monoclinique, (prismatique)

morphologie: cristaux tabulaires prismatiques, laméllaires, agrégats, cristaux

souvent striés longitudinalement

couleur:  brun rougeâtre, irisé, brun jaune, rarement rouge, brun-noir, brun

jaunâtre, noir brunâtre, noir

éclat: résineux, adamantin, brillant, transparent, translucide, métallique

rareté par Stefan Weiss: commun

 

 

     

 

 

 

HUNCHUNITE  ou HUNCHUNEITE

 

                                                                 

 

 - Trouvé en 1992 dans le complexe minier de Au-Pt de Nizhne-Tagil'skoye

(Mednorudyanskoye) Cu Deposit, Nizhnii Tagil, Sverdlovskaya Oblast, region des 

Mts. Oural, Russia.

Dimensions: (microprobe)

  

Etymologie:

 - L'Hunchunite prend son nom de la localité de sa découverte: Fleuve Hunchun, à

l'est de la Province de Jilin, Chine.

 - Elle fut décrite en 1992 comme nouveau minéral d'Or, par les minéralogistes

chinois:

 - Wu Shangquan,

 - Yi Yang et

 - Qun Song

 

Formule chimique:  (Au, Ag)2 Pb

Composition chimique  sur 100%:

Hunchunite-Or 64,31, Argent 0,58, Plomb 34,05 total 98,94=(Au1,97Ag0,03)2,00

Pb1,00; Or-Au 89,68, Argent 9,97, total 100, 32 = (Au 0,83 Ag 0,17)1,00

Strunz nr.: 1/A.01-68

classe I des: Alliages ou Eléments

sous-classe des: Eléments et combinaisons intermétalliques

groupe des: Métaux et alliages intermetalliques

série: Cuivre (Copper) - Yuanjiangite

dureté: 3,50

densité: 16,00

système cristallin: Cubique, (isometrique - hexoctahedral)

morphologie: agregats, grenue, xx microscopiques

couleur: gris, gris de plomb, gris argent

éclat: métallique; opaque

rareté par Stefan Weiss: +++ (extrémement rare)

 

 

     

 

 

 

HUNDHOLMENITE-Y  

                                                      minéral radioactif

                                                    

 - Trouvé en  2008 dans les pegmatites granitiques du complexe minière

d'Hundholmen, Lapplaegeret, Drag, Tysfjord, Hamaroy, Nordland County, au nord

de la Norvège.

Dimensions:  1,5 cm. x 1 cm.

  

Étymologie:

 - son nom dérive du lieu de sa découverte, Hundholmen, Tysfjord, Nordland

County, au nord de la Norvège.

La Hundholmenite-Y a été décrite en 2007, par les minéralogistes :

 - Gunnar Raade,

 - Ole Johnsen,

 - Muriel Erambert,

 - Ole Valdemar Petersen.

 

Formule chimique

(Y,REE,Ca,Na)15(Al,Fe3+)(CaxAs3+1-x)(Si,As5+)Si6B3(O,F)48(x =0.78)

Strunz nr.:  8/B.33-28

classe VIII des: Silicates

sous-classe des: Nesosilicates

groupe des: Datolites - Gadolinites

série: Vicanite-(Ce) - Tritomite-(Ce)

dureté: 5 à 6

densité: 5,20

système cristallin: Rhomboedral, (ditrigonal, pyramidal)

morphologie:  généralement en inclusions dans les cavités d'autres

mineraux, se présente sous forme de cristaux particuliers à cette espèce

couleur: brun pâle;  

éclat: vitreux; transparent

rareté par Stefan Weiss: +++ (extrêmement rare)

 

  

radioactivité: GRapi = 28,195.18 (Gamma Ray American Petroleum Institute Units)

concentration de la radioactivité de l'Hundholmenite: par GRapi unité=

35.47(PPM).

  

 

 

 

 

     

 

 

 

HYACINTHE variété de ZIRCON

                                                            (voir page Z = Zircon)

 

                                                           

 

 - Trouvé en 1978 dans les roches pegmatiques alluvionnaires de Samara, district

autonome de Nénétsie, dans la région de Mourmansk, Nord-Est Russie, Russie.

Dimensions:  2,50 cm. x 1,80 cm.

 

Etymologie:

 - Aux origines le mot Hyacinthe dérive du mot  "zircon" qui a subi une évolution

phonétique, désignait diverses gemmes jaune orange, devint jacinthe, puis jagonce,

jargon, pour arriver à zircon.

 

Rémarques:

 La hyacinthe désigne diverses zircons jaunes, oranges à rouges, rouge-bruns.

  

Formule chimique:  ZrSiO4

silicate de zirconium

Strunz nr.:  08/ A.09-10

classe VIII des: Silicates

sous-classe des: Nesosilicates

groupe des : Zircons

série:  Pyrope - Eulytine

dureté: 7,50

densité: 4,60 à 4,70

système cristallin:  Quadratique (tetragonal)

morphologie:  massive, agrégats, gerbe, grains; en cristaux:

tabulaires, bipyramidales, prismatiques

couleur:  rouge-brun, orange, rouge, orange rougeâtre, jaune

éclat: vitreux, gras, adamantin  

rareté par Stephan Weiss:  0

 

 

 

     

 

 

 

HYDROGROSSULAIRE ou HIBSCHITE ou KATOITE

(variété de Grossulaire, groupe des grenats)

 

                                                   voir page G = Grenats

 

                                                 

 - Trouvé en 1979 par mon ami José Camio du BRGM d'Orleans La Source, dans

les roches métamorphiques de Nioro du Sael, Sandare district, region de Kayes, 

MALI.

Dimension: 12,00 cm. x 6,00 cm.  

  

  

Etymologie:

 - du latin "granatus" = grain et  de "grossularia" = groseille à maquereau par

rapport  à sa couleur.

Le Grossulaire fut décrit en 1808 par le minéralogiste Abraham Gottlob Werner 

(1749-1817). L'Etymologie  d'Hydrogrossulaire vient de Grossulaire

et d'Hydro, par la presence de la molécule (HO) dans sa formule chimique.

Il fut aussi décrit en 1811 par le minéralogiste Abraham Gottlob Werner (1749-1817).

L'Hydrogrossulaire est un synonyme ancien de l'Hibschite et de la Katotite.

 

Rémarques:

 - Par sa couleur verdâtre massif, compact, opaque, et par sa

ressemblance avec le jade est parfois appelé grenat-jade ou jade du Transvaal

mais  les deux appellations sont interdites en gemmologie.

 - L'Hydrogrossulaire est un synonyme ancien de l'Hibschite et de la Katotite.

  

Formule chimique de l'Hydrogrossulaire: Ca3Al2(SiO4)3-X(OH)4X

Nésosilicate de calcium et d'aluminium  

Strunz nr.:  8/A. 08-70

Classe VIII des : Silicates

sous-classe des : Nesosilicates

groupe des : Grenats

série: Pyrope - Henritermierite

dureté: 6,50 à 7,50

densité:  3,42 à 3,72, moyenne de 3,57

système cristallin: Cubique (isometrique)

morphologie: dodecaedrique, hexaoctaedrique, compact, grossier,

en grains, dodécaèdre rhombique, icositétraèdre, rhombododécaèdres

couleurblanc (katoite), jaune-vert, vert-jaune, verdâtre, jaune brunâtre,

brun jaunâtre

éclat: vitreux; adamantin, transparent, translucide, opaque, mat,

transparent   

Rareté par Stefan Weiss: 0 (commune)

 

 

 

 
 

 

HYDROXYLAPATITE (Apatite - CaOH) sur Muscovite

 

                                                        

 

 - Trouvé en 1985 dans le complexe  talc-schiste de diallage des roches à serpentines

de la mine de 2e Pinto, Minas Gerais, Brésil.

Dimensions: la gangue (4,50 cm. x 3,00 cm.), le cristal (2,50 cm. x 1,30 cm.)

 

Étymologie:

 - derive du grec  "apatân" = tromper en allusion à la ressemblance avec d'autres

minéraux.

Les premieres descriptions sur l'Apatite tel que "Pierre Phosphorique" furent 

en 1767 par M. Davila, et en 1786 en Apatit par Abraham Gottlob Werner.

L'Hydroxylapatite fut décrite en 1912 par le minéralogiste américain Waldemar

Theodor Schaller (1882-1967). (Voir photo ci contre).

 

Synonymes de l'Apatite:

Améthiste basaltine (variété par B.G. Sage en 1777),

Apatit (en allemand par Werner en 1786),

Asparagolite (pierre asperge par Abildgard en 1798),

Augustite ou Agustite (en 1800 par Trommsdorf),

Carbonate-rich Apatite (variété),

Carapatite (variété),

Chaux phosphatée (en français en 1798 par Vauquelin),

Chrysolite ordinaire (en français par Romé de Lisle en 1772),

Collophane et Coprolite (variétés),

Eupyrchroite (variété par Emmons en 1838),

Estramadurite (en 1877 par Roscoe et Schorlemmer),

Fluocollophanite,

Glaubapatite (en 1856 par Shepard),

Kietyogite ou Kietyöite

Lazur-apatit (en 1857 variété par Nordenskiöld),

Moroxite (en 1798 variété par Abildgaard),

Munkforssite (variété),

Osteolith (en 1851 variété par Bromeis),

Phosphate calcaire ou Pierre d'Asperge (en français en 1788 par Proust),

Phosphate of Lime,

Phosphorite (en 1794 variété par D.L.G. Karsten),

Phosphorsaurer-Kalk (en 1788 par Klaproth),  

Pierre Phosphorique (en 1767 par M. Davila),

Pyroguanite (en 1856 par Shepard),

Sombrerite (en 1862 par Phipson),

Spargelstein (en allemand),

Talkapatit (variété par Hermann en 1844),

Trillium (variété).

 

Synonymes de l'Hydroxylapatite:

  - Apatite-(CaOH)

  - Fluor-hydroxylapatite (par Burri, Jakob, Parker et Strunz en 1935)

  - Hydro-apatite (par Damour, dans les annales des mines 1856)

  - Hydroxyapatite (par le Dr. Peter Schaller en 1951)

  - Monite (par Schepard en 1882 dans l' American Journal of Science)

  - Pyroclasite(par Schepard en 1856 dans l' American Journal of Science)

 

Variétés:

  - Alkali-oxyapatit (variété d'hydroxylapatite)

  - Carbonate-fluorhydroxyapatite (variété d'hydroxylapatite)

  - Hydroxylapatite-riche en carbonate (variété par Julien en 1885)

  - Manganese avec Apatite-(CaOH) (mangano-hydroxydapatite, variété)

  

Groupe des Apatites:

  - Apatite-(CaCl) = Chloroapatite

  - Apatite-(CaF) =Fluorapatite

  - Apatite-(CaOH) = Hydroxylapatite

  - Apatite-(CaOH)-M = Klinohydroxylapatite ou Clinohydroxylapatite

  - Apatite-(SrOH = Stronziumapatite

 

Rémarque:

Ne pas la confondre avec "Hydroxyapatite" dans le corp humain, (préparée

à partir des zones épiphyso-métaphysaires de fémurs et humérus...)

(Dr. Peter Schaller, en 1951)

Nous lisons dans le rapport "Histologie Basic", text & Atlas (10e éd.) de

Junqueira, Luiz Carlos, José Carneiro (2003). Mc Graw-Hill Companies.

p.144. ISBN 0071378294. "La matière inorganique représente environ 50%

du poids sec de l'os... cristaux montrent les imperfections et ne sont pas

identiques à l'Hydroxylapatite dans le secteur des minéraux et de roches".

 

Formule chimique: Ca5(PO4)3(OH)

Strunz nr: 07/B. 39-10

classe VII des : Phosphates

groupe des : Apatites

série: Apatite-(CaF) - Vanadinite

dureté: 5 à 5,3

densité: 3,15

système cristallin: Hexagonal, (prismatique)

morphologie: en forme de prisme hexagonal; aciculaire, cryptocristalline,

massive, reniforme.

couleur: blanc, brune, incolore, grise, violette, vert, jaune, pourpre, rouge

brunâtre

éclat: résineux, vitreux; transparent a opaque

rareté par Stefan Weiss: commune (industrie)

 
     

 

 

 

HYDROZINCITE ou ZINCONISE

 

                                                            

 

 - Trouvé en 1978 par mon ami Mohammed Deyenizhald (étudiant iranien en sciences

naturelles), dans les gisements oxydés de zinc de la mine Mehdi-Abad, Bafgh,

province de Yazd, Iran.

Dimensions: 3,5 cm. x 2 cm.

 

Étymologie:

 - son nom est en rapport avec sa formule chimique.

Découverte en  1853 à Bad Bleiberg, district de Bleiberg, Alpes Gailtaler et

Kamische, Carinthie, Autriche.

L'Hydrozincite a été décrite en 1853 par le minéralogiste suisse Gustav Adolf

Kenngott (1818-1897), collectionneur de minéraux et professeur de minéralogie,

pétrographie et cristallographie à l'Université de Zürich, Suisse. En 1842, il reçoit le

diplôme de docteur en philosophie, et Il a été distingué pour ses recherches sur la

minéralogie, la cristallographie et de la pétrologie.(Voir photo ci-contre).

  

Synonymes:

  - Cegamite

  - Calamine terreuse

  - Fleur de Zinc

  - Hydro-Carbonate de Zinc

  - Hydrozinkit (en allemand)

  - Idrozincita (en espagnol)

  - Idrozincite ( en italien)

  - Marionite

  - Zinkblüte (fleur de Zinc en allemand)

  - Zinconine

  - Zinconise

 

Remarques:

L' Hydrozincite est le minéral principal pour la fabrication du zinc.

  

Formule chimique: Zn5(CO3)2(OH)6

hydrocarbonate de zinc

Strunz nr.:   5/C.01-100

classe V des: Carbonate, Nitrates, Borates

groupe des :Carbonates avec des anions supplémentaires, sans H2O

série:  Azurite - Rosasite

dureté:  2 à 2,5

densité:  3,5 à 4

système cristallin:  Monoclinique, (prismatiques)

morphologie:  les cristaux sont généralement microscopiques et aplatis,

pisolitique, en lamelles; reniformes, agrégats, pulvérulente, compacte, poreux,

terreux, stallactitique

couleur: incolore, blanc, jaunâtre, blanc bleuâtre, brun, gris, rose pâle, brun à

jaune pâle

éclat:  soyeux, nacré, terreux, brillant, mat

rareté par Stephan Weiss: 0

 

 

 

 

     

 

 

 

HYSTATITE (ILMENITE)        

                                                   Voir page I = Ilmenite

                                                      

                                      

                                                            

- Ancienne collection "Krantz in Bonn, Allemagne". Trouvé en 1926 dans

le complexe minéralogique des roches ignes du lac Bentley, dans la Mine

Madawaska, Faraday Township, Hastings County, Ontario, Canada.

Dimensions: 10 cm x 7 cm.

 

Étymologie:

  - Variété d'Ilmenite décrite en 1830 par le minéralogiste allemand Johan

Friedrich August Breithaupt  (1791-1873), professeur à l'Academie des

Mines de Freiberg, Saxe, Allemagne.

On lui doit la description de 47 espèces minérales, de plus de 3000 mesures

sur la calcite.

En 1840, Frobel lui a dédié une espèce minérale, la breithauptite

 

 La formule idéale de l'Hystatite est : (FeTi)2O3.

 

 

 

 

 

 

 

 

[ ACCUEIL ] [ MINERAUX DE COLLECTION ]  [ MINERALOGIE THEMATIQUE ]  [ MINERALOGIE SYSTHEMATIQUE ]  [ FOSSILES ] [ CONTACT ]