zingomineral.com                                          Collection Don Giovanni ZINGO, France   

 

 

 

WATANABEITE

localité type,

                                                     

 

 - Trouvé en 1994 dans les veines hydrothermales du secteur minier de Teine mine,

Sapporo, Hokkaido, Japon.

Dimensions: capsule

 

Étymologie:

 - dédié à la mémoire du japonais Takeo Watanabe (1907-1986), professeur de

minéralogie à l' Université de Tokyo et Nagoya, puis Président de l'Université d'Akita.

Watanabe fut le précurseur pour les descriptions sur le tellurium natif et la sylvanite 

de Teine mine. (Voir photo de T. Watanabe ci-contre).

Le matériel type est préservé dans le Museum National des Sciences de Tokyo.

La Watanabeite fut découverte et décrite en 1993 par les japonais du département

de pétrologie et minéralogie de Tokyo: Dr. Masaaki Shimizu, Akira Kato, Satoshi

Matsubara, A.J. Criddle et C.J. Stanley.

 

Formule chimique: Cu4 (As,Sb)2 S 5  

Strunz Nr.: 2/C.12-05

classe II des: Sulfures et Sulfosels

sous-classe des: Sulfosels

groupe des: Tetrahedrites

série:  Watanabeite -Gruzdevite

dureté: 4,00 à 4, 50

densité: 4,65 à 4,68

système cristallin: Orthorhombique (pseudo-cubique)

morphologie :en petits grains, compacte, massive, en cristaux pseudocubiques

visibles qu' au microscope.

couleur: gris argent, gris de plomb

éclat: métallique

rareté par Stephan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

 

 zingomineral.com                                          Collection Don Giovanni ZINGO, France   

 

 

 

WAVELLITE ou Zépharovichite

 

                                               

 

 - Trouvé en 1959 dans les roches metamorphiques à phosphates limoniteux

d'Ober-Schmiedenberg, Riesengebirge, Massif de Boheme, Tchequie.

Dimensions: 5,70 cm. x 5,50 cm.

 

WAVELLITE:

trouvé en 1967 dans les roches sédimentaires riche en aluminium de Cilifor Top (Hill),

Llanrhidian, Swansea (West Glamorgan), Glamorgan, Wales, United Kingdom.

Dimensions: 10, 50 cm. x 7,00 cm. (Voir photo ci-contre).

 

Etymologie:

dédié à l'anglais Sir William Wavel (1750-1829), docteur en sciences, physicien et

medicin à Harwood, Parish, Devonshire, Angleterre.

 -Découverte en 1805 dans le Devonshire des carrieres argileuses de Barnstaple,

Devon  Angleterre. 

 - La Wavellite fut décrite en 1805 par le physicien et minéralogiste irlandais

Sir William Babington (1757-1833).

 

Synonymes:

  - Aluminephosphatée

  - Bialite

  - Brazilianite (par Mawe)

  - Kapnicite

  - Kapnikite (par Kenngott 1855)

  - Zepharovichite

  - Devonite (par Thomson 1809),

  - Lasionite (par Fuchs 1831),

  - Fischerite

  - Hydrargillite (par Davy 1805)

  - Bialit (allemand)

  - Striegisan (allemand)

  - Thonerdephosphat (allemand)

  - Uhligite (par Slavik)

  - Wavellita (italien)

  - Zépharovichite (par Boricky 1869)

 

Variétes: Gelfischerite

 

Formule chimique: Al3(PO4)2(OH,F)3·5H2O

hydrophosphate d'aluminium hydraté 

Strunz Nr.: 7/D.13-10

classe VII des: Phosphates

sous-classe des: Arseniates et Vanadates

groupe des: Wavallites

série:  Wavellite - Kingite

dureté:  3,50 à 4,00

densité:  2,36

système cristallin: Orthorhombique (prismatique)

morphologie : cristaux orthorhombiques radiés, rarement en cristaux-)

prismatiques long striés parallèlement, spheres fibro-radiées, agrégats

globulaires, stalactitique, hémisphérique

couleur: blanc, vert, vert jaunâtre, incolore, jaune brun, bleu, brun noir,  

blanc verdâtre, marron

éclat: vitreux, gras, transparent, translucide, perlé

rareté par Stephan Weiss: commune

 

 

 

                                                                              Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

WEDDELLITE

 

                               

 

 - Trouvé en 1978 dans les couches des roches sédimentaires à Carbonates et

Oxalates, près de la mine de Biggs,  Wasco County, Oregon, USA.

Dimensions: 6,00 cm. x 5,70 cm. (gangue),

Dimensions: 1,20 cm. x 1,20 cm. (cristal).

 

Etymologie:

le nom dérive de la localité de sa premiere découverte, dans la Mer de Weddel dans 

l'Antarctique.

La Weddelite fut décrite en 1942 par Frondel Clifford 1907-2002 et Edwin L. Prien.

 

Formule chimique:  Ca(C2O4)·2H2O

oxalate de calcium hydraté

Strunz Nr.: 9/A.01-20

classe IX des: Composés Organiques

sous-classe des: Organométalliques et Oxalates

groupe des: Oxalates

série: Natroxalate - Zugshunstite

dureté: 4,00

densité: 2,04

système cristallin: Quadratic (Tetragonal)

morphologie :masses, pyramidale, agrégats

couleur: incolore, jaune, jaune pâle, brun jaunâtre, brun, blanc

éclat: perleux, gras, semi-vitreux

rareté par Stephan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

 

                                                                                   Cliquez sur les photos pour voir le détail       

 
 

 

WELSHITE avec Vulcanite

 

                                                        

 

 - Trouvé en 1989 dans la zone à roches dolomitiques à skarn-hematitique de la Good

Hope mine, Vulcan-Gonnison County, Colorado, USA.

Dimensions: 2,00 cm. x 2,00 cm. .

 

Etymologie:

dédié à l'américain Wilfrid R. WELSH (1915-)

minéralogiste, collectionneur et professeur en science naturelles à l'école de 

Haut Saddle River, New Jersey, États-Unis.

Professeur de sciences aux écoles de Ramsey, West Orange et Ridgewood,

spécialiste en informatique et membre du conseil d'administration et président du

Musée de Minéralogie de Franklin ou il fit don, à cette institution, de sa collection de

minéraux. Fut aussi Président de l' Association du "Nord Jersey Minéralogie"

Le minéral Welshite fut découvert en 1978, sur des échantillons provenant des mines

de Längban, Filipstad, Suède et dedié à Wilfred R. Welsh par l'americain Dr. Paul

Brian Moore (1940-) un de ses anciens étudients qui fut un eminent cristallographe et

minéralogiste americain.

 

Formule chimique:  Ca2Mg4Fe3+Sb5+[O2/Be2Si4O18]

Strunz Nr.: 8/F. 14-70

classe VIII des: Silicates

sous-classe: des Inosilicates

groupe des: Aenigmatites - Rhonites

série: Krinovite - Welshite

dureté:  6,00

densité:  3,77

système cristallin: Triclinique (pseudo-monoclinique, pinacoidal)

morphologie: macle, prismatique,

couleur: rouge-brun à rouge-foncé, brun-orange, brun-noir

éclat: subadamantine, transparent, translucide

rareté par Stephan Weiss: +++ (extremement rare)

 

 

                                                                                   Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

WERNERITE sur gangue (variété de SCAPOLITE)

                                                     (voir page S pour Scapolite)

 

                                                      

 

 - Trouvé en 1989 dans le métamorphisme de contact du complex de Morogoro

Mts Uluguru, région de Morogoro, Tanzanie.

Dimensions:  3,50 cm. x 0,80 cm. (voir photo ci-contre).

 

Étymologie:

Décrite en 1800 par le minéralogiste brésilien José Bonifacio de Andrata E Silva

(1763 - 1838). (Voir photo ci-contre).

Il nomma cette variété de scapolite, "Wernerite" en hommage au

minéralogiste allemand Abraham Gottlob Werner (1749-1817). éminent

minéralogiste et professeur de Minéralogie à Freiberg, Allemagne. Il fut nommé en  

1775 inspecteur de l'exploitation minière à Freibefg. (Voir photo ci-contre).

- Jose Bonifacio d'Andrada fut diplômé de l'université de Coimbre et suite à la

révolution industrielle du XVIII eme siècle il se spécialisa en minéralogie minière.

Membre de l'Académie des Sciences de Lisbonne il voyagea dans plusieurs pays

d'Europe: Italie, Belgique, Allemagne, Hollande, France,  Hongrie, ou il suivit des

cours de minéralogie et de sciences naturelles. De retour au Portugal, occupa la 

chaire de métallurgie à l'Université de Coimbre. Il fut nommé "Le Plutarque

Brésilien",  grand homme de l'ex Empire Brésilien, et premier ministre du Brésil

indépendant.  

  

Synonymes et variétés

La Wernerite est une variété intérmediaire entre la Marialite et la Méionite, décrite

en 1800 par le minéralogiste brésilien José Bonifacio de Andrata E Silva

(1763 -1838 ). (Voir photo ci-contre)

 

Remarque :

La Wernerite est une variété dec Scapolite groupe de silicates qui forme une

série de tectosilicates isomorphe à trois poles :

  - Marialite  = Na4Al3Si9O24Cl,  riche en chlore et sodium

  - Méionite = Ca4Al6Si6O24CO3, riche en carbonate et calcium

  - Silvialite  = Ca4Al6Si6O24SO, riche en calcium et sulfate.

 

Composition chimique: Na4Al3Si9O24Cl

Strunz nr.:  8/J.13-10

classe des: Silicates

sous-classe des: Tectosilicates

groupe des: Scapolites

série: Marialite, Méionite, Silvialite

dureté: 5,5 à 6

densité:  2,50 à 2,62

système cristallin: Quadratique

morphologie : prismatique, granulaire, massive

couleur:  incolore, brunâtre, rosâtre, violet, verdâtre, bleuâtre

éclat: vitreux, résineux

rareté par Stefan Weiss: 0 (relativement rare en beaux cristaux gemme)

 

 

                                                                                   Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

WESTGRENITE ou BISMUTOMICROLITE  

 

                                                     

 

 - Trouvé en 1992 dans les dépôts hydrothérmaux des roches pegmatiques à Lavra

Ermo, Carnuba des Dantas, Rio Grande del Norte, Brésil.

Dimensions: 2,30 cm. x 1,50 cm. .

 

Étymologie:

dedié à Edgar James Wayland (1888-1966) premier directeur du Sevice

Géologique Nationale de l'Uganda, SGNU. La Westgrenite avec la Waylandite, fut

décrite en 1977 par Donald D. Hogarth.

 

Synonyme:

 - Bismutomicrolite

 

Formule chimique: Bi,Ca)(Ta,Nb)2 O 6(OH)

Strunz nr.:  4/C.18-70

classe IV des: Oxydes et Hydroxydes

groupe des: Pyrochlores

série: Microlite - Uranmicrolite

dureté:  5,00

densité:  6,83

système cristallin: Cubique, (Isometrique)

morphologie: octahedre, veines, compact.

couleur:  jaune, brun, rose grisâtre, gris-noir

éclat: : résineux, translucide à opaque

rareté par Stephan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

                                                                                       Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

WHELANITE avec Hydroxyapophillite

spécimen type

 

                                                  

 

 - Trouvé en 1992 à Christmas Mine, près de Hayden, Banner district, Dripping

printemps Mts,.Gila County, Arizona, États-Unis.

Dimensions: 7,00 cm. x 5,00 cm. .

 

Étymologie:

 - dédié au juge américain J.A. Whelan professeur de l'Université de l'Utah, USA

La Whelanite à été approuvé par l' I.M.A. en 1977 et collectées en 1974 à Christmas

Mine, près de Hayden, Banner district, Dripping printemps Mts.Gila County, Arizona,

États-Unis, mais jamais publié par l'auteur.

Voir thèse de J.R. Hindman (1985) doctorat de l'Université de l'Utah, États-Unis.  

 

Formule chimique:  Ca5Cu2[(OH)2/CO3/Si6O17]4H2 0 (?)

Strunz nr.: 8/D. 07-20

classe VIII des: Silicates

groupe des: Silicates non classé

série: Ajoite

dureté:  non déterminé

densité: non déterminé

système cristallin: Monoclinique

morphologie: cristaux en lamelles , en pointes aplaties, aciculaire, radié

couleur: bleu, bleu-clair, verdâtre à bleu-verdâtre, bleu-pale

éclat: vitreux

rareté par Stephan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

                                                                                  Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

WHERRYITE avec Chrysocolle

spécimen type

 

                                             

 

 - Trouvé en 1974 dans les roches ignées à quartz avec monzonites de la Mammoth

Gold Mine , Tiger propriété, St. Anthony dépôt, San Pedro River, Mammoth district,

Pinal County,   près de Tucson, Arizona, États-Unis.

Dimensions: 5,00 cm. x 4,50 cm. .

 

Étymologie:

Découverte en 1943 par E.B. Dagget ingénieur de la Mine Mammoth de Pinal County,

Arizona, États-Unis, sur un échantillon de chrysocolle avec Diaboleite et Paralaurionite.

La Wherryite fut nommée en honneur du Dr. Edgar Theodore Wherry de

Philadelphie (1885-1982). Président de la "Mineralogical Society of America",

conservateur de minéralogie de U.S. National Museum et professeur en ecology de

l'Université de Pensylvanie, USA, (voir photo ci-contre).

 

Formule chimique:   Pb7Cu2 (SO4) 4 (SiO4) 2 (OH) 2

Strunz nr.: 8/B. 28-25

classe VIII des: Silicates

groupe des: Neosilicates avec: [SO4],ou [CrO4], ou [PO4]

série: Iranite - Macquartite

dureté:  1,00

densité: 6,45

système cristallin:  Monoclinique - (prismatique)

morphologie: granulaire, massive, cristaux aciculaires ou aiguilles ou cheveux

couleur: vert, vert-clair, jaune, jaune-clair, vert-jaunâtre

éclat: vitreux, adamantine, transparent à translucide

rareté par Stephan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

                                                                                   Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

WHITEITE-(CaFeMg) sur Quartz

                                                     

                                           

 

 - Trouvé en 1999 dans les altérations hydrothermales riches en phosphates des

pegmatitès de la mine Tip-Top, Couster, Couster County,  Dakota, USA.

Dimensions: 2,00 cm. x 2,00 cm.

 

WHITEITE-(MnFeMg)

Trouvé en 1998 dans les altérations hydrothermales riches en phosphates des

pegmatitès de la mine Tip-Top, Couster, Couster County,  Dakota, USA.

Dimensions: 2,20 cm. x 2,00 cm.

 

Etymologie:

Dédié à John Sampson White jr. né le 1933 à Monessen Pennsylvanie, fondateur et

ancien chef rédacteur (1970-1982) du Mineralogical Record et conservateur associé 

du comptoir professionnelle des minéraux et gemmes du Smithsonian Institut, de

Washington, USA. Mes salutations les plus amicales en souvenir de notre rencontre à

Tucson, Arizona.

Le minéral Whiteite fut décrit en 1978 par les minéralogistes Paul Brian Moore et

Tei-Ichi Ito(1898-1980) et trouvé pour la premiere fois dans les pegmatite de Lavra da

Ilha, Taquaral, Itinga, près la rivière Jequitinhonha, Minas Gerais, Brésil.    

 

Formule chimique: Ca(Fe+2,Mn+2)Mg2Al2(PO4)4(OH)2.8H20.

Hydroxyde de magnesium

Strunz Nr. : 7/D. 29-10

classe VII des: Phosphates, Arsenates, Vanadates

groupe des: Whiteite

série: Whiteite-(CaFeMg) - Keckite

dureté:  4,00 

densité: 2,58

système cristallin: Monoclinique

formes: prismatique, macles, disposition en éventail, agrégats, cristaux isolés

couleur: jaune-brun à jaune, rose, jaune verdâtre, lavande

rareté par Stephan Weiss: + (rare)

 

 

 
 

                            Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

WHITMOREITE avec Siderite

 

                                              

 

 - Trouvé en 1975 dans les alterations hydrothermales des quartz à pegmatites de la Big

Chief Mine, Glendale, Penninton County, South Dakota, États-Unis d'Amérique.

Dimensions:  5,50 cm. x 4,50 cm. .

 

Etymologie:

à la mémoire de Robert W. Whitmore (1936), grand collectionneur de minéraux et

propriétaire de la Pegmatite  Mine "Palerme" dans le New Hamshire, Etats-Unis qui

découvrit en premier le minéral. 

La Whitmoreite fut décrite en 1974 par le minéralogiste et cristallographe américain

Paul Brian Moore.

Mes salutations les plus amicales à l'occasion de notre rencontre avec Mme et Mr.

Frazier à Denver, Colorado, USA.

  

Formule chimique: Fe + + Fe + + +2 (PO4) 2 (OH) 2.4 (H2O)

Strunz Nr.:  7/D. 08-20

classe VII des: Phosphates, Arseniates, Vanadates

groupe des: Arthurites

série:  Kleemanite - Mapimite

dureté: 3,00 

densité: 2,87 à 2,88

système cristallin: Monoclinique - Prismatique

morphologie:souvent cristaux en aiguilles ou aciculaires,

en agrégats, rarement en cristaux isolés ou en groups, stellaire ou rayonnante,

en fibre, cheveux, radiale, granulaire

couleur: brun, brun-jaunâtre, brun-verdâtre, brun-foncé

éclat: vitreux, adamantine, transparent à translucide

rareté par Stephan Weiss: + (rare)

 

 

                       Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

WIGHTMANITE

localité type

 

                                                    

 

 - Trouvé en 1964 dans le calcaire métamorphosé des carrières de Crestmore,

Crestmore Quarry, Riverside County, Californie, USA.

Dimensions:  2,00 cm. x  0,70 cm. .

 

Etymologie:

 - Dédié à la mémoire de l'américain Randall H. Wightman (1915 -1969) explorateur,

directeur de l'exploitation minière de la Riverside Ciment Company, Californie, USA.

La Wightmanite fut trouvé pour la premiere fois en 1960 dans les carrieres de

Crestmore, Riverside County, Californie, USA et décrite en 1962 par le minéralogiste

américain Joseph Murdoch (1880-1973).

 

Formule chimique:  Mg5(BO3)O(OH)5·2H2O

Strunz Nr.: 5/G.06-20

classe des: Carbonates, Nitrates, Borates

groupe des:  Nesoborates

série: Berborite - Qilianshanite

dureté: 5,50

densité: 2,60

système cristallin: Monoclinique

morphologie: hexagonal, radié pseudohexagonal, prismatique

couleur: vert pale, verdâtre, incolore, blanchâtre

éclat: vitreux, transparent

rareté par Stephan Weiss: ++ (très rare)

 

 

  Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

WILUITE

localité type

 

                                   

 

 - Trouvé en 1998, dans les serpentinites de la rivière Wilui (Vilyui, Wiluy) en Yakoutie

(Sakha), Fédération de Russie

Dimensions: 1.50 cm. x  1.00 cm. .

 

Étymologie:

 - elle prend le nom du lieu de sa découverte Wilui River, Sakha Rep. (Yakutia),

Siberia, Russia

 - Sa premiere description fut en 1884 par le minéralogiste P. Jannasch,

    comme une Idocrase riche en bore.

 -  Puis en 1997 décrite comme nouveau minéral appartenent au groupe des

Vesuvianites, par les minéralogiste canadien Lee A. Groat, professeur de

minéralogie, geoschimie et cristallographie,directeur du département des

sciences de la terre de l'Université de Manitoba, Winnipeg, Canada.

 

Formule chimique:  Ca19(Al,Mg,Fe,Ti)13(B,Al,[])5Si18O68(O,OH)10

Silicate hydroxylé de calcium, aluminium, magnésium, fer, titane et bore

Strunz Nr.:  8/C.26-20

classe XIII des: Silicates, Inosilicates, Sorosilicates

sous-classe des : Sorosilicates

groupe des: Vesuvianites  

série: Vesuvianite - Queitite  

dureté:  6

densité: 3.36

système cristallin: Quadratique (Trigonal)  

morphologie:  cristaux tétragonaux biterminés, généralement bien formés

couleur: incolor, vert foncé

éclat: vitreux

rareté par Stephan Weiss: + (rare)

 

 

 

 

  Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

WOLFRAMITE (FERBERITE), groupe des wolframites

 

                                   

 

 

 - Trouvé en 1968 dans les filons pneumatolytiques et pegmatiques de la mine

Guojialiao, Jiangiunzhai W deposit, Rucheng County, Prefecture de Chenzhou,

Hunan Province, Chine

Dimensions: 5 cm. x 4 cm.

 

Étymologie:

- le terme décrit par le minéralogiste Agricola en 1546) dérive de Wolf  (loup) et

de Rahm (mousse, au sens de bave) (en latin : Lupi spuma = Bave de loup) en

allusion de l'aspect du composé qui se forme à la fusion des minéraux contenant

le tungstène et  l'étain.

 - La Wolframite fut décrite en par Johann August Friedrich Breithaupt

(1791-1873), professeur de minéralogie à l'Ecole de Freiberg et conservateur

des collections de l'Académie. Fut aussi membre de nombreuses sociétés et

associations scientifiques et citoyen d'honneur de la ville, avec le nom de

"Breithaupt von Zwickau".  (Voir photo ci-contre).

-La Ferberite a été décrite en 1863 par le minéralogiste allemand K.L.Th. Liebe

et dédié au minéralogiste allemand Dr Moritz Rudolph Ferber (1805-1875),

naturaliste et minéralogiste, de Gera, Allemagne. (Voir photo ci-contre).

Elle fut découverte en 1863 dans la Mine Nina, Sierra Almagrera, Cuevas del

Almanzora (Cuevas de Vera), Almeria, Andalusia, Espagne.

  

Synonymes et Variétés :

  - Cal, Call, Gal (nom utilisé par les mineurs corniques, groupe ethnique originaire

     des Cornouaillais, en Angleterre)

  - Blumite (par le minéralogiste K.L.TH.Liebe en 1863)

  - Ecume de loup (en français)

  - Eisen scheel (en allemand)

  - FERBERITE (par Johann August Friedrich Breithaupt en 1863)

  - Ferberiet (en allemand)

  - Ferrowolframite

  - Ferrum arsenico mineralisatum (en latin)

  - Lapis niger ex quo conflatur candidum plumbum (en latin

  - Licafo (en italien)

  - Lupi spuma (en latin)

  - Lupus jovuis molybdaemum (en latin)

  - Mégabasite (par Johann August Friedrich Breithaupt)

  - Manganesia, parva cum portoine martis et jovis mixta (en latin)

  - Mock-lead (nom utilisé par les mineurs corniques, groupe ethnique originaire

     des Cornouaillais, en Angleterre)

  - Prismatic scheelium ore (mineral de scheelium prismatique)

  - Reinite (Fritsch 1878, variété de ferberite qui est une pseudomorphose de scheelite      en ferbérite)

  - Sgheeleisenerz (en allemand)

  - Schéelin ferruginé (en 1801 par René Just Hauy)

  - Scheeline de fer et manganese

  - Tungstate magnésié (par Ignaz von Born)

  - Spuma lupi (bave de loup en latin)

  - Tungstate de fer et manganese

  - Tungstate ferrugineux

  - Volfram (en 1747 par Johan Gottschalk Wallerius)

  - Wolf, Wolfart, Wolffert, Wolffram, Wolfort, Wolfrath (en allemand)

  - Wolfrig, Wolferam, Wolfram (en allemand)

  - Wolfram (Henckel, J. Fr. en 1725)

  - Wolframit (par Johann August Friedrich Breithaupt)

  - Wolframum (en latin)

 

Formule chimique:  Fe2+WO4

oxyde de tungstene

Strunz Nr.:  4/D.16-20

classe IV des:  Oxydes et Hydroxydes

groupe des: Wolframates

série:  Hubnerite - Koragoite

dureté:  4 à 4.5

densité:  7,3

système cristallin: Monoclinique, (prismatique)

morphologie: lamellaire, massive, granulaire, cristaux prismatiques

couleur:  brun noirâtre, noir de fer

éclat: sub-métallique, adamantine, métallique

rareté par Stephan Weiss: (commune)

 

 

  Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

WOLFRAMOIXIOLITE

 

                                                    

 

 - Trouvé en 1989 dans les pegmatites de Gemerskà Poloma, est Slovenské, Mts.

Rudohorie, région de Kosice, Tchecoslovaquie.

Dimensions: 0,7cm. x 0,3 cm. .

 

Etymologie:

La Wolframoixiolite est une variété de Ixiolite (contenant du Wolfram).

Elle fut décrite en 1888 par Wang Su Ma Zhensheg et Peng Zhizhong et trouvé

pour la premiere fois dans les pegmatites de Qitanling, Hunan, Chine.

 

Formule chimique:  (Nb, W, Ta, Fe, Mn, Nb)2 O4

Strunz Nr.: 4/D.16-40

classe IV des: Oxides et Hydroxides

groupe des: Cryptomelanes

série:  Hubnerite - Wolframoixiolite

dureté:  de 5,00 à 5,60

densité: de 6,30 à 6,55

système cristallin: Monoclinique (prismatique)

morphologie: petits cristaux prismatiques, masses compactes

couleur: noir, noir brillant

éclat: métallique à sub-métallique

rareté par Stephan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

  Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

WOLLASTONITE (1A, 1T, 2M, 3A, 4A, 5A, 7A, 7T polytypes)

 

                             

 

 

 - Trouvé en 1977 dans les metamorphoses thermales de silice carbonatée des

roches ignés a skarn de la mine Kushiro, Hiba-gun, prefecture d'Hiroshima, region

de Chugoku, Île d' Honshu, Japon.

Dimensions: 1.5 cm. x 1 cm. et  2.5 cm. x 2 cm.

 

Étymologie:

  - dédié à William Hyde Wollaston (1766-1828), chimiste et minéralogiste

anglais qui decouvrit en 1804 le Palladium et le Rhodium en 1809,

inventeur du goniometre à reflect (goniometre de Wollaston) en 1809 et de

la camera lucida (chambre claire de Wollaston) en 1812.

(Voir photo de Wollaston ci-contre).

 - La Wollastonite fut décrite en 1818 par le minéralogiste J. Léman.

 

Synonimes et variétés :

  - Adelforsit (par Erdmann)

  - Aedelforsite (par le minéralogiste Beudant)

  - Brunstens-tremolit (en allemand)

  - Gillebachite

  - Grammite

  - Manganowollastonite (variété riche en manganese)

  - Okenite (par Ring)

  - Parawollastonite

  - Rivaite

  - Spath tabulaire ( =Tafelspath, par Stütz)

  - Vilnite

  - Wollastonite (par Léman)

 

Remarques :

  - La Wollastonite est un dimorphe de la Pseudowollastonite

 

Formule chimique:  CaSiO3

Strunz Nr.: 8/F.18-10

classe VIII des: Silicates, Inosilicates, Sorosilicates

sous classe des: Inosilicates

groupe des: Wallostonite ((1A, 1T, 2M, 3A, 4A, 5A, 7A, 7T polytypes)

série: Wollastonite - Paraumbite  

dureté: 5  

densité: 2.84

système cristallin:  Monoclinique / Anorthique (Triclinique-Pinacoidale)

morphologie: massive, fibreuse, radiale, en étoile

couleur: blanche, jaune, grise, rouge, brune, rose grisâtre

éclat: vitreux; translucide, transparente

rareté par Stephan Weiss: commune

 

 

 

  Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

WOODWARDITE

localité type

 

                                         

 

 - Trouvé en 1980 dans les dépôts d'oxydations secondaires des minéraux de cuivre 

de la mine Sud Caradon,Saint-Cleer, Cornwall, Angleterre.

Dimensions: 5,00 cm. x 4,00 cm. .

 

Etymologie:

Dédié à l'Anglais Samuel Pickford Woodward (1821-1865) très grand naturaliste et

paléontologue. Professeur en 1845 de géologie et d'histoire naturelle dans le Royal

College d'Agriculture de Cirencester. Décrite en 1866 par le chimiste anglais Arthur

Herbert Church (1834-1915).

 

Formule chimique:   Cu4,2+Al2 SO4(OH)12.2-4H2O

hydroxyde de cuivre hydraté de sulfate d'aluminium.

Strunz Nr.:  6/D. 08-40  

classe des: Sulfates, Chromates, Molybdates

groupe des: Hydro-Sulphates

série: Becherite Glaucocerinite

dureté:  2,00

densité:  2,38

système cristallin: Rhomboedrique - (hexagonal)

morphologie: cristaux en fibres, concretions botryoidales ou spherolitiques

couleur: bleu-turquoise à vert-bleu, turquoise

éclat: soyeux, translucide à transparent

rareté par Stephan Weiss: + (rare)

 

 

Cliquez sur les photos pour voir le détail  

 
 

 

WULFENITE

 

                         

 

 - Trouvé en 1984 dans les roches éruptives de la mine Ahumada, Sierra des Los

Lamentos, Chihuahua, Mexique.

Dimensions: 3,00 cm x 3,00 cm. 

 

WULFENITE:

Trouvé par moi même en 1986 dans la mine de Red Cloud, Arizona, USA.

Dimensions:  4,80 cm. x 3,50 cm. , (photo ci-contre.

 

WULFENITE incolore:

Trouvé par mon ami Jean-Claude Deutschmann (1945-2009), dans les roches

calcaires de la mine Beresowsk, Beresowsk, Monts Oural, Russie.

Dimensions: 2,50 cm. x 2,50 cm. (voir photos ci-contre).

 

WULFENITE de Lembach  (voir photo ci-contre)

Trouvé par moi même en 1967 avec mon ami Jacob Klein près la forêt de Katzenthal,

Lembach, département du Bas-Rhin, Alsace, France.

Dimensions: le cristal 1,00 cm. x 0,50; la gangue 4,50 cm. x 2,20 cm.

 

Etymologie:

Dédié au l'Autrichien de Klangenfurt Franz Xaver von WULFEN (1728-1805),  

minéralogiste issu de famille noble, après ses études à Kosîce (autre fois Hongrie) il

entra dans la "Compagnie de Jésus" ou, en 1763, fit les veux pour rentrer dans l'Ordre

des Jesuites.

En 1764 entra au Lycée de Klangenfourt comme professeur de physique et de

mathématiques. Après avoir quitté les ordres en 1773 se dédia complètement 

à la minéralogie et à la botanique.

La Wulfenite fut décrite en 1845 par Wilhelm Heidinger von Ritter  (1795-1871),

géologue, minéralogiste et physicien. Il fut nommé Chancelier des Mines à Vienne

au Cabinet Imperial des minéraux.

En 1849 eut la charge de directeur de l'Institut Imperial de Géologie et nommé 

membre de l'Académie Imperiale des Sciences de Vienne. Il fut aussi fondateur de

la société: Freunde der Naturwissenschaften"  (Les amis des sciences naturelles),

(voir photo ci-contre).

 

Synonymes et variétés:

  - Bleimolibdat (en allemand)

  - Calcium wulfenite (variété)

  - Carinthite ( par Beudant 1832 en allusion au lieu de sa découverte à Bad Bleiberg

     Carinthia, Autriche.  

  - Chillagite (variété riche en Tungstene)

  - Chromo Wulfenite (variété riche en chrome)

  - Eosite (synonyme de Vanadium-Wulfenite)

  - Kärnthericher Bleispath (carinthite en allemand)

  - Molybdänbleierz (plomb-molybdaté en allemand)

  - Melinose (du grec mélinos = mélisse issu de méli, miel ; pour sa couleur 

     jaune-miel)    

  - Piombo giallo (en italien)

  - Plombo-molybdaté (par Malitson en 1978, wulfenite riche en molybdate)

  - Plomb jaune (synonyme de wulfenite)

  - Plumbum spatosum flavo-rubrum (en latin)

  - Tungstène Wulfenite (variété qui contient du tungstene)

  - Vanadium Wulfenite (variété qui contient du vanadium à la place du molybdene)

 

Rémarques:

 - La Wulfenite est un isomorphe de la Stolzite

 

Formule chimique: Pb[MoO4]

molybdate de plomb

Strunz Nr.:  6/G. 01-30

classe VI des: Sulfates

groupe des: Molybdates, Wolframates, Tungstates

série: Powellite  Russellite

dureté:   2,50 à 3,00

densité:  6,50 à 7,00

système cristallin: Quadratique (tetragonal)

morphologie: en tablettes, octaèdres quadratiques allongées,

couleur: jaune-orange, orange à rouge, jaune, bleu, gris-brun,

éclat: adamantin, transparent à translucide, brillant, semi-brillant, opaque, mat

rareté par Stephan Weiss: commune

   

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

WÜLFINGITE (WULFINGITE)

localité type

 

                            

 

 -  trouvé en 1985 dans les haldes des mines de Richelsdorfer Hutte, district de

Richelsdorf, Hesse, Allemagne,.par mon ami Wolfgang Henkel, collectionneur

et prospecteur de minéraux.

Dimensions:  1.00 cm. x 1.50 cm. 

 

Étymologie:

 - Dédié au minéralogiste allemand Ernst Anton Wülfing (1860-1930),

professeur de minéralogie à l'Université d'Heidelberg, Allemagne.

(voir photo ci-contre).

 - la wülfingite a été décrite en 1983 par les minéralogistes allemands :

 - Karl Schmetzer  (voir portrait ci-contre)

 - Olaf  Medenbach  (voir portrait ci-contre)

 - Guenther Schnorrer-Köhler

  

Formule chimique : Zn(OH)2

Strunz Nr.: 4/F.03-80  

classe IV des: Oxydes et Hydroxydes

sous-classe des : Hydroxydes et oxydes qui contiennent de l'Hydroxils

groupe des: Brucite  

série: Sweetite - Wülfingite

dureté: 3

densité: 3.5

système cristallin: Orthorhombique, (Disphenoidal)

morphologie: en cristaux pseudo-octahedral, grenue, enduit

couleur:  incolore, blanc à blanchâtre; Transparente à translucide

éclat: cireux

rareté par Stephan Weiss: ++ (très rare)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur les photos pour voir le détail

 
 

 

WURTZITE ou WURTZITE-2H

 

                                                 

 

 - Trouvé en 1964 dans la zone hydrothermale à basse température de la mine

Dörnberg, Ramsbeck, Meschede, Sauerland, Nord Rhin-Westphalie, Allemagne.

Dimensions:  3,50 cm. x 2,00 cm. 

 

WURTZITE avec quartz

Trouvé en 1992 par mon ami Jean Claude Deutschmann dans le complexe

barito-fluorite de la mine Clara, vallée de Rankach, Oberwolfach, Wolfach, Wieden, 

Foret Noire, Baden-Würtenberg, Allemagne.

Dimensions: 3,00 cm. x 2,00 cm. (voir photos ci-contre)

 

  

 

Étymologie:

 - Dédiée en 1861 au chimiste français (strasbourgeois) Charles Adolphe Wurtz

(1817-1884). (Voir photo ci-contre). Il fut professeur en chimie à la faculté de

médecine de Strasbourg, doyen de la Faculté de médecine de Paris, membre de

l'Académie de Médecine, membre de l'Académie des Sciences, sénateur

inamovible en 1881 et lauréat de la Royal Society of Chemistry.

 - Décrite en 1861 par le physicien et cristallographe français Charles Fridel

(1832-1899) et découverte en 1859 dans la mine San José, ville d'Oruro, Cercado,

département d'Oruro, Bolivie.

 

Remarques:

La Wurtzite est un dimorphe de la Sphalerite.

 

Synonymes et variétés:

 - Buergerite (par Cuomo et Gagarin)

 - Hurlburite (par Cuomo et Gagarin)

 - Polywurtzite (variété)

 - Radial Blende

 - Spiauterite

 - Wurtzita (en espagnol)

 - Wurtzite-2H (synonyme)

 

Formule chimique : (Zn, Fe) S

sulfure naturel de zinc et de fer

Strunz Nr.:  2/C.13-10

classe II des: Sulfures et Sulfosels

groupe des: Sulfures métalliques

série: Cadmoselite - Wurtzite

dureté:  3,50 à 4,00

densité: 3,97 à 4,08

système cristallin: Hexagonal (dihexagonal pyramidal)

morphologie:  croûtes, parfois en cristaux prismatiques ou pyramidaux,

compacte

couleur:  noire, noir brunâtre, brun, brun orangé, brun rougeâtre,

éclat:  résineux, adamantine; transparent à translucide

fluorescent aux UV (rouge orange)

rareté par Stephan Weiss: commune

 

 

 

 

 

 

 

 

  Cliquez sur les photos pour voir le détail

 

 

WYARTITE                                      

localité type

                                       Minéral radioactif     

                                        

 

 - Trouvé en 1987 dans la zone à cuivre de la mine Shinokolbwe (Kasolo Mine), Tantara, Katanga (Shaba), République du Congo (Zaire).

Dimensions: 1,00 cm. x 1,00 cm. .

 

Etymologie:

Découverte en 1959 et dédié à Jean Wyart (1902-1992 Paris) minèralogue et

cristallographe à la Sorbonne, Paris, France.

De 1948 (titulaire de la chaire de Minéralogie) à 1973 dirigea le laboratoire de

Minéralogie et Cristallographie de la Sorbonne (puis transféré dans les locaux de la

Halle aux Vins à Juseau).

Avec Claude Guillemin du B.R.G.M. et  Pierre Bariand, Jean Wyart  travailla à

l'elaboration et au développement de la collection de minéraux de la Sorbonne et

autres collections de divers donateurs pour l'installer enfin dans le Campus Jussieu

à Paris.

Une pensé à mes amis Claude Guillemin et Jean Wyart connus pendant ma

collaboration avec le BRGM et en tant que membre de l'Association des Amis de la

Sorbonne (A.M.I.S.) sous la présidence de mon ami Pierre Bariand.

 

Synonyme:

- Lanthinite (par Bignand)

 

Formule chimique:  CaU5+[(UO2)2/O4/OH/CO3].7H2O

Carbonate de Chrome et Uranium

Strunz Nr.:  5/F.5-10  

classe des: Carbonates, Nitrates, Borates

groupe des: Uranes-Carbonates

série: Wyartite

dureté:  3,00 à 4,00

densité:  4,69

système cristallin: Orthorhombique (disphenoidal)

morphologie: cristaux aplatis, feuilles superposées (exemple: le mica)

couleur: vert-foncé, violet foncé, incolore

éclat: vitreux, translucide à opaque, strié, semi-métallique

                                                                              

minéral radioactif superieur à 70 Bq / gram. et en GRapi = 4,943,362.43 (Gamma

Ray American Petroleum Institute Units).                                     

rareté par Stephan Weiss: +++ (rarissime)      

 

 

 

 
 

 

 

 

 

   

[ ACCUEIL ] [ MINERAUX DE COLLECTION ]  [ MINERALOGIE THEMATIQUE ]  [ MINERALOGIE SYSTHEMATIQUE ]  [ FOSSILES ] [ CONTACT ]